X

À La Une

Berry : Une effusion de sang avait été planifiée mardi

Liban

Ali Ammar, député du Hezbollah, a de manière ironique "félicité l'armée et les Forces de sécurité intérieure d'avoir contribué de manière efficace au blocage des routes".

OLJ
20/11/2019

Le président du Parlement libanais, Nabih Berry, a affirmé mercredi qu'une "effusion de sang" avait été planifiée hier alors qu'une séance du Parlement avait été reportée sine die sous la pression de la rue, faute de quorum. Ces propos interviennent alors que le mouvement inédit de contestation contre la classe dirigeante accusée d'incompétence et de corruption est entré mercredi dans son 35ème jour consécutif.

"Hier, la sédition a été la plus grande perdante, et le Liban et la paix civile sont ressortis comme les grands gagnants", a déclaré Ali Bazzi, député du mouvement Amal de M. Berry, rapportant des propos du président de la Chambre lors de la réunion hebdomadaire avec les députés. "Ils ont parié sur l'approfondissement du vide contre lequel nous n'avons cessé de mettre en garde", a ajouté M. Bazzi. "Indépendamment de ce qui s'est passé hier, le plus important est qu'aucune goutte de sang n'a coulé. Dans les chambres noires était planifiée une effusion de sang par tous les moyens. Nous ne l'acceptons pas. La priorité est et restera le Liban et la paix civile", a poursuivi le député d'Amal.

Mardi, les députés étaient censés élire les membres des commissions parlementaires puis examiner plusieurs lois portant sur la lutte contre la corruption ainsi qu'une loi d'amnistie générale controversée. Plusieurs formations politiques avaient déjà annoncé qu'elles boycottaient cette séance et d'autres députés n'ont pas pu arriver place de l’Étoile, des centaines de manifestants s'étant rassemblés très tôt le matin aux alentours du Parlement pour empêcher la tenue de la séance qui a finalement été reportée sine die.

Par ailleurs, Nabih Berry a insisté sur l'importance d'activer "la cuisine parlementaire" à travers les commissions parlementaires, et particulièrement celle des Finances en vue de l'adoption du budget 2020. "Le Parlement est comme une mère qui protège ses enfants", a-t-il souligné. 



(Lire aussi : ... Et une Étoile de plus !, l'éditorial de Issa GORAIEB)



Ammar "félicite" l'armée et les FSI
Ces dernières heures, le 8 Mars et le Courant patriotique libre ont exprimé leur colère après le report de la séance du Parlement, certains s'en prenant à l'armée et aux forces de sécurité.

Ali Ammar, député du Hezbollah, qui fait partie des rares députés à avoir pu se rendre au Parlement, a critiqué le fait que "les officiers et les policiers regardaient les députés sans bouger". Selon des propos rapportés par le quotidien al-Joumhouria dans son édition du jour, M. Ammar a, sur un ton ironique, "félicité l'armée et les Forces de sécurité intérieure d'avoir contribué de manière efficace au blocage des routes devant le Parlement qui était censé voter des lois répondant à une partie des revendications légitimes des manifestants"

Selon des propos rapportés par des visiteurs, le président du Parlement aurait déclaré que "les blocs parlementaires et les députés ont été sincères, mais d'autres acteurs n'ont pas respecté leur promesse. A quelque chose malheur est bon", sans préciser à quels acteurs il faisait allusion.

Des sources du 8 Mars citées par le quotidien al-AKhbar, proche du Hezbollah, dans un article intitulé "Le coup d'Etat de Hariri et de l'armée contre Berry", indiquent que "les institutions sécuritaires n'ont pas réussi à ouvrir une seule route pour permettre aux députés d'arriver place de l'Etoile, alors qu'elles s'étaient engagées à le faire".



(Lire aussi : Le pouvoir continue d’ignorer le cri de la rue)



Le CPL demande le soutien des manifestants
Dans un communiqué, le bureau politique du CPL a réagi aux "événements qui se sont déroulés au Parlement". "Le CPL réaffirme sa ligne réformatrice et demande aux Libanais qui se révoltent leur soutien pour l'adoption des propositions de loi qu'il a soumises concernant la lutte contre la corruption, le recouvrement des avoirs volés, la levée du secret bancaire et de l'immunité", a déclaré le bureau politique de la formation de Gebran Bassil. "Le CPL refuse toutes les lois d'amnistie concernant les crimes déjà commis", ajoute le texte, demandant "le renforcement de l'indépendance de la justice" et "la tenue des procès en suspens le plus rapidement possible".  "La paralysie des institutions constitutionnelles pave la voie à l'instabilité politique et au chaos que nous craignons et qui mène à l’effondrement de l'économie et du pays", poursuit le parti, appelant à la tenue d'élections du bureau du Parlement et des commissions parlementaires.



Lire aussi

Second but des manifestants dans les filets de Nabih Berry

« Que Dieu vous pardonne, parce que le peuple ne vous pardonnera jamais »

« Cette drôle de révolution qui rappelle aux autorités le respect de la Constitution »

La réunion parlementaire était supposée marquer le début d’un déblocage conforme aux vœux du 8 Mars

Les parlementaires accordent à la rue une carte gagnante

L’Arabie saoudite a-t-elle laissé tomber le Liban ?

Des handicapés moteurs portent leur cause place des Martyrs


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

LA VERITE

Le CPL demande le soutien des manifestants

J'AI REGARDE HIER UN ANCIEN MINISTRE DE L'ELECTRICITE ETRE INTERVIEWER PAR UNE PERSONNE DE L'OTV

IL A DIT AVOIR FAIT (DURANT SON REGNE)UN PAS DE GEANT DANS CE DEPARTEMENT ET QUE MALGRE DES OBSTACLES INNOMABLES DE TOUS IL A REUSSI GRANDIOSEMENT SON PARCOUR AU MINISTERE

pas un mot sur qui sont les responsables des obstacles
ni sur la grandiose avancee du department de l'electricite depuis 10 ans au main du CPL

UN AUTRE MEMBRE DU PARLEMENT CPL CRITIQUAIT A VOIX SONNANTE ( ET TREBUCHANTE ) L'ILLEGALITE PAR LA CONSTITUTION DE LA FERMETURE DES ROUTES ET LA PERSONNE QUI L'INTERVIEWE NE LUI A PAS DEMANDE SI LES ARMES DE HB ETAIT CONSTITUTIONNELLES ET POURQUOI IL NE DEMANDE PAS LEUR DESARMEMENT EN FAVEUR D EL'ARMEE AUSSI

AINSI DE SUITE, TOUTES LES REVENDICATIONS DES REVOLUTIONNAIRES SONT CEUX DU CPL MAIS LES AUTRES BLOQUENT TOUT SANS JAMAIS VOULOIR EXPLIQUER QUI SONT LES AUTRES

FRANCHEMENT A FAIRE PLEURER ET PUIS VOMIR DEBANT TANT DE FAUSSES ANALYSES ET D'HYPOCRISIE

Yves Prevost

"une effusion de sang avait été planifiée ". Par qui? Par les mêmes que d'habitude? Jusqu'à présent, en effet, la violence n'a été le fait que du gang Hezbollah-Amal-CPL. Curieux que e soit Berry qui dénonce le fait.

RAFIC 2005

Messieurs du 8 Mars vous écrivez l’histoire alors de grâce que l’encre ait sa couleur naturelle sinon gare au dernier jugement .

Zeidan

Nous nous féliciterons le jour où ils dégageront ...

Honneur et Patrie

8h30 L'OLJ : Manifestants à Téhéran = Téhéran a repoussé "l'ennemi" selon Khomenei 100 à 200 morts de manifestants iraniens en Iran.
Au Liban, un seul mort, un mort de trop, tué par un soldat porte-fusil par suite d'un ordre qu'il avait reçu de la part de son officier, un sympathisant PSNS.
Prière de ne pas comparer l'incomparable.

Jack Gardner

Les responsables politiques préfèrent le terrain de l'émotion parce qu'il évite de poser des questions sur les responsabilités et sur les choix politiques.
On pleure, on s'afflige des conséquences, ce qui dispense de s'intéresser aux causes

Pierre Hadjigeorgiou

"La paralysie des institutions constitutionnelles pave la voie à l'instabilité politique et au chaos que nous craignons et qui mène à l’effondrement de l'économie et du pays"

C'est Faux!!! Votre présence au pouvoir est la source de la paralysie des institutions et afin de les débloquer il nous faut de nouvelles élections. Si le bureau politique du Bassil est convaincu qu'il est innocent qu'il le prouve en demandant des élections anticipées et que Michel Aoun démissionne une fois celle-ci terminée. Le parlement élira alors un nouveau Président qui débutera ses consultations pour le choix d'un nouveau premier ministre et la vie reprendra son cours.

1- Ouverture immédiates des discussions sur la remises a l’état des armes du Hezbollah
2- Prise de mesures immédiates pour assainir le budget
3- Fermetures de tous les points de passages illégaux ou qu'ils soient
4- Restructuration de la justice et ouverture des dossiers de corruptions
5- ... et après le reste suivra allant de l’électricité, aux déchets, etc... jusqu’à la peine de mort qui sera aboli définitivement après avoir pendu tous ces criminels...

Gebran Eid

IL ABSOLUMENT CHASSER BERRI ET DÉLOGER AOUN PAR TOUS LES MOYENS....SINON ON PERT LE TEMPS.

EL KHALIL ABDALLAH

Qui voulait faire couler le sang et qui sont les personnes qui planifient dans ces fameuses Chambres Noires? S'ils ont des informations sur ces sujets qu'ils les partagent avec le public.

Le Point du Jour.

L'ancien pouvoir a perdu la main, il ne commande plus rien .

Pire, dans ses rangs c'est la totale cacophonie .

Autant partir la tête haute au lieu de risquer de noircir son rôle dans l'histoire !

Homsy Christian

Heureusement que Mr Berry sait que des forces occultes préparaient une effusion de sang! Les seules violences étaient ses blindés pour le faire entrer et sortir du parlement, qui est sensé être par ailleurs la maison du peuple, les coups de feu des gardes du corps de l’un ou l’autre député et les ratonnades que les supplétifs CPL, HZ et Amal ont essayé pour entraîner le mouvement dans la violence.
Messieurs, la roue de l’histoire tourne inexorablement. Vous resterez dans les poubelles de l’histoire, bien protégé par les milliards que vous avez volé à votre pays.

Irene Said

Messieurs,
vous feriez mieux de vous taire, plutôt que de débiter des non-sens qui n'impressionnent plus personne...mais vous ridiculisent !
Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

EFFUSION DE SANG PLANIFIEE MARDI. GROS MOTS. RIEN QUE DU MENSONGE !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DES DECLARATIONS IRRESPONSABLES. SI CERTAINS PARIENT SUR LE VIDE ET MENENT LE PAYS VERS L,EFFONDREMENT TOTAL CEUX-LA NE SONT QUE NOS ABRUTIS CORROMPUS ET INCOMPETENTS QUI ONT LE CULOT DE CRIER VICTOIRE APRES LEURS DEUX DEBACLES SUR LA LOI DE L,AMNISTIE POUR PROTEGER LEURS ARRIERES.

Pierre Hadjigeorgiou

Pourtant la solution est claire: puisque 75% du peuple soutient la révolution, vous êtes de facto tous illégitime. Si vous n'avez rien a vous reprocher, et donc pas peur, procédez a des élections et laisser le peuple choisir! Du balais! Laissez la place a des gens honnêtes qui eux agiront dans l’intérêt du pays et non de celui de l'Iran, L'Arabie ou la Syrie. Le compte a rebours qui avait débuté en 2005 s'est brusquement mis en marche a une vitesse VV'. Rien n’arrête la volonté d'un peuple unis et déterminé. Qu'ils se le tienne pour dit!

LA VERITE

CPL KANAAN : Nous sommes accusés de lier ces lois à une amnistie que nous avons enterrée.

MENSONGE : CETTE LOI ETAIT AU PARLEMENT EN DOUBLE URGENCE POUR ETRE VOTE DONC NE DITES PAS DES MENSONGES QUE VOUS L'AVEZ ENTERRE

IL SUFFISAIT DE NE PAS LA METTRE A L'ORDRE DU JOUR POUR QUE LE PEUPLE NE PROTESTE PAS

la dizaine de manifestants arrêtés mardi soir après les échauffourées entre protestataires et policiers anti-émeute place Riad el-Solh, dans le centre-ville de Beyrouth, ont finalement été relâchés mercredi à l'aube. Dans la nuit, le nouveau bâtonnier de l'Ordre des avocats de Beyrouth, Melhem Khalaf, s'était rendu à la caserne Hélou pour suivre les dossiers avec deux membres de l'Ordre et d'autres avocats. Ces échauffourées

VOILA LA DIFFERENC EENTRE DES GENS QUI OBEISSENT AUX POLITICIENS DANS CE CAS A BERRY

CAR L'EX BATONNIER AVAIT ANNULE 24 HEURES AVANT LEUR PARUTION LES PROCURATIONS DES AVOCATS QUI DEVAIENT DEFENDRE LES PERSONNES A TYR ACCUSES D'AVOIR FAIT DES DEGATS A UNE PROPRIETE APPARTENANT A LA FEMME DE M BERRY CEDANT AINSI A LA DEMANDE DE M BERRY PROBABLEMENT

ALORS QUE LE NOUVEAU BATTONNIER A ETE A MINUIT A LA CASERNE HELOU POUR DEFENDRE LES MANIFESTANTS ARRETTES ET TABASSES A RYAD EL SOLH ET LES FAIRE SORTIR IMMEDIATEMENT A L'AUBE

VOILA LE GENRE DE PERSONNES QUE LE PEUPLE DEMANDE PAS DES MOUTONS QUI CEDENT AU PREMIER APPEL TELEPHONIQUE CONTRE LEUR CONSCIENCE

EST CE TROP DEMANDE ???

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

AMERES LES DEUX DEFAITES DE LA COLLUSION POUR FAIRE PASSER LA LOI D,AMNISTIE POUR LES CORRUPTIONS ET LES VOLS. DECUS : HEZBOLLAH, AMAL, CPL ET LEURS FRATAS SATELLITES.

Yves Prevost

Ibrahim Kenaan vit-il sur une autre planète ? Selon lui, la loi d'amnistie est enterrée. Ce serait tant mieux, mais malheureusement faux. Il se rendait à l'assemblée sans savoir que cette loi figurait en tête de l'ordre du jour et revêtue, de surcroît du caractère de double urgence!
Par ailleurs, il semble ignorer également,tout comme Berry, que la Constitution n'autorise pas l'assemblée à légiférer avant le vote du budget.
Bravo pour la compétence de nos députés!

Jack Gardner

C'est ca la reponse?
Lacher des islamistes et criminels?

Ca prouve qu'ils sont au bout du rouleau...

Sissi zayyat

Cette marionnette vient de se rappeler aux bons souvenir des citoyens et de leurs exigences?
Qu'ont ils fait jusqu'au 17 novembre? A part piller et vendre le pays en pièces détachées sous le nez de ce peuple courageux aneanti et épuisé par des annees de guerre et de privations.

Ha oui, ils ont été empêchés. Par qui?

Pourquoi alors vouloir ces mêmes empêcheurs de faire partie du gouvernement au lieu de choisir les empêcheurs de tourner en rond pour sauver ce pays?

Hypocrites et menteurs. Plus personne ne croit à vos balivernes. Alors de grâce épargnez-nous vos prêches dans le vide et la vue de vos tronches. Le primpéran ne fonctionne plus on a développé une résistance.

Zovighian Michel

Que-ce que vous avez à balbutier M.Kannan ? La marche à suivre pour ouvrir les portes du parlement vous a était répété dix mille fois : consultations parlementaires en premier, nomination du premier ministre en second, puis formation d'un gouvernement de spécialistes et d'indépendants.

Accusez les protestataires de vos maux de têtes est une logique tordue que la majorité des gens vous a régulièrement reproché. Pour vous c'est soit la faute aux autres, soit les gens ne vous comprennent pas, soit les gens ne font pas ce que vous leur dites de faire, et soit vous vous appropriez les paroles et les actions des autres comme étant les vôtres. Vos slogans et vos excuses vous discréditent. Si vous n'êtes pas prêt à assumer vos responsabilités, laissez la place à d'autres. On a déjà perdu un mois. Ça suffit.

Chucri Abboud

L'idée d'une démission collective des députés du 14 Mrs a été dernièrement étudiée . Elle est sérieuse . Si elle a lieu , elle plongera le Liban dans un vide constitutionnel voulu .
Où tout cela nous mènera-t-il ?
Dieu seul le sait .
Au Liba , quand il y a crise, elle n'est jamais bénigne , ni facile à résoudre . Elle est toujours extrêmement compliquée, dangereuse et faite pour perdurer .
Hélas .

Bustros Mitri

Vous n' avez qu' une seule chose à faire: confier à un cabinet de technocrates de lancer le chantier anti-corruption, un audit approfondi des finances publiques 25 ans en arrière! Le reste est une perte de temps. C' est lâ ou vous allez récuperer des fonds et non en imposant de nouvelles taxes, ou bien en essayant d' amnistier les crimes financiers..!
Le pays n' a plus confiance en vous, ni la communauté internationale d' ailleurs. Sortez de votre bulle.

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Algérie, Irak, Liban : la question du compromis

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants