X

À La Une

Rohani : "Certains veulent transformer les manifestations au Liban en guerre civile"

Crise

Le numéro deux du Hezbollah, Naïm Kassem, affirme que "le renforcement de l'armement (du parti chiite) est une nécessité permanente dans le cadre du triptyque peuple-armée-résistance pour protéger" le pays.

OLJ
14/11/2019

L'Iran, proche allié du Hezbollah, a affirmé jeudi que "certaines parties" voulaient transformer les manifestations contre le pouvoir au Liban en guerre civile, alors que le pays connaît son 29e jour d'une contestation populaire inédite contre la classe dirigeante qui englobe le parti chiite et ses alliés.

Lors d'un discours inaugural prononcé à Téhéran dans le cadre de la 33e conférence internationale sur l'unité islamique, le président iranien, Hassan Rohani, a commenté les révoltes populaires qui secouent le Liban et l'Irak depuis des semaines.

"Lorsque les Irakiens sont descendus dans la rue pour réclamer leurs droits, qui a fait dévier ce mouvement populaire ? La même chose s'est produite au Liban. Il y a des parties qui veulent transformer les manifestations en guerre civile", a estimé M. Rohani, sans dire à qui il fait exactement allusion. Ses propos ont été rapportés par la chaîne al-Manar, organe médiatique du Hezbollah, citant des médias iraniens.

Selon la chaîne télévisée iranienne al-Alam, le président Rohani fait référence aux Etats-Unis, dans ses accusations.



(Pour mémoire : Liban, Irak : Khamenei appelle les protestataires à agir "dans le cadre de la loi")


Le secrétaire général adjoint du Hezbollah, Naïm Kassem, a participé à cette conférence dans la capitale iranienne. Cité par l'Agence nationale d'information (Ani, officielle), le cheikh Kassem a affirmé que le Hezbollah a "instauré un équilibre dissuasif qui poussé Israël à contenir son hostilité". Le numéro deux du parti chiite a également souligné que le Hezbollah "était toujours prêt", estimant que "le renforcement de son armement est une nécessité permanente dans le cadre du triptyque peuple-armée-résistance pour protéger le Liban et contribuer à la libération du territoire".

Fin octobre, le guide suprême iranien, Ali Khamenei, avait estimé que la population en Irak et au Liban a des demandes "justes" à faire valoir, mais qu'elle doit les formuler "dans le cadre de la loi". Il avait également estimé que "les Etats-Unis et les services de renseignement occidentaux soutenus par les fonds de quelques pays réactionnaires de la région sont en train de causer des troubles dans nos pays voisins, dans des pays dont nous sommes proches [...] en vue de détruire la sécurité" régionale".

Accusé par les Occidentaux de visées "hégémoniques" au Proche et au Moyen-Orient, l'Iran soutient plusieurs groupes armés chiites en Irak - dont certains sont associés de près ou de loin à la fragile coalition gouvernementale - et a aidé le pouvoir irakien dans sa guerre contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI). Au Liban, la République islamique entretient des liens étroits avec le Hezbollah, puissant mouvement chiite membre de la majorité au sein de la coalition gouvernementale démissionnaire.

Lors de son dernier discours, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait appelé la justice libanaise à mener la lutte contre la corruption "avec courage et sans céder à aucune pression", alors que les Libanais sont mobilisés par dizaines de milliers depuis le 17 octobre pour réclamer le départ de la classe dirigeante, accusée de corruption. Au début du mouvement, Hassan Nasrallah avait accusé les contestataires d’être menés par certaines parties politiques et financés par les ambassades de pays étrangers.



Lire aussi

Au Liban comme en Irak, les amis de l’Iran placés face à la contestation

De Beyrouth à Bagdad, en passant par Téhéran

"Notre douleur est une" : de l'Irak au Liban, un même cri et une même solidarité

« On espère tous que le Liban ne subira pas le même sort que la Syrie »

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Marie-Hélène

Qui l’a sonné celui là ? Que chacun s’occupe de ses oignons et les vaches seront bien gardees. Et si dans la foulee il peut reprendre chez lui ses «  ninjas»matraqueurs d’innocents ça nous ferait un peu plus d’oxygène .

RAFIC 2005

Au fait ont ils commencé à fabriquer de l’essence ou bien continuent ils à l’importer ?

Irene Said

Et si ces "certains" c'était vous,

chers Iraniens ?

Qui agissez partout pour promouvoir la paix et le fameux et génial triptyque "peuple-armée-résistance" ?

Nous voyons:

"un peuple" asservi et maintenu dans l'obscurantisme

"une armée", la vôtre, qui fait la guerre partout pour maintenir votre domination chiite

une "résistance" à tout ce qui est contraire aux préceptes de votre guide suprême
Irène Saïd

Gros Gnon

Bon, on va faire simple: nous ne voulons pas des armes du Hezb.
Bisous.

RAFIC 2005

Le Liban des lumières qui sombre dans l’obscurantisme persan quelle desolation
Et cela avec l’aide des Oranges pour rendre le jus encore plus acide !

Honneur et Patrie

Ceux qui ont voulu transformer les manifestations en guerre civile, sont ceux sui ont envoyé les porte-gourdins pour tabasser les familles, les personnes âgées et les femmes avec leur bébé sur les bras.

Zovighian Michel

Qu'en pense Monsieur le President de la Republique?

Yves Prevost

L'expression "L'Iran, proche allié du Hezbollah" est un peu étrange. L'Iran n'est pas l'allié du Hezbollah, mais son chef. Nasrallah nous a bien dit et répété, tout récemment d'ailleurs, que son chef est le guide suprême iranien, Ali Khamenei.
"

Wlek Sanferlou

Merci president Rouhani pour cette explication élaborée.
Les libanais l'avait comprise depuis longtemp et sachant qu'un petit pays comme le nôtre devait choisir un maitre d'une façon ou d'une autre on avait choisit la voie de l'avenir avec les pays qui offraient une vision moderne d'un avenir ambitieux à l'opposé de ceux qui offraient un avenir inspiré par un passé misérable et sanglant!

Au plaisir de se revoir dans l'aude là au paradis ou en enfer, mais pour le moment contentons nous de respecter nos choix respectifs et gardons nos commentaires pour soit concernant les affaires des autres.

Zeidan

Qu'il se mêle de ses oignons, son avis il peut (pour rester poli) se le garder au chaud pour lui.

Bery tus

DE QUOI JE ME MÊLE QUI VOUS A DONNER LE DROIT DE PARLER AU NOM DES LIBANAIS ?!?!? C’EST EXACTEMENT POUR QUE VOUS NOUS LAISSEZ TRANQUILLE QUE NOUS FAISONS CETTE RÉVOLUTION CAR NOUS NE VOULONS PAS UN ÉTAT EN GUERRE PERPÉTUELLE COMME VOUS LE DÉSIREZ ...... VOUS AVEZ UN PROBLÈME AVEC LES AUTRES DEMERDER VOUS VOUS MÊME AVEC EUX N’IMPLIQUER PAS LES PAYS VOISINS COMME L’IRAK OU LE LIBAN .... car ON EN A MARRE DE VOS C....

Sissi zayyat

La guerre civile tant espérée par ces barbus ne tarderait pas à avoir lieu en Iran.
Ils sont tellement occupés à semer la terreur et à encourager l’effusion de sang ailleurs, qu’ils ne voient même pas ce qui se trame chez eux derrière les murs opaques et les chadors silencieux.
Faites gaffe cette guerre aura lieu chez vous bien plus tôt que vous ne le croyez.
Dans les scandales financiers, personne ne sera épargnée. Le peuple iraniens verra alors tout l’argent dépensé par leurs saints barbus qui obligent les gens à se couvrir et à prier, les sommes astronomiques qu’ils ont dépensé en les privant de nourriture et de médicaments pour tuer et saccager des pays limitrophes ou lointains pour leur faire croire à un complot américain et attiser leur nationalisme et continuer à piller le pays.

Bustros Mitri

On pourrait leur renvoyer la politesse à ces chers frères et leur souhaiter d' éviter une guerre civile...

Antoine Sabbagha

Menaces ou constatations ou souhait pour une guerre civile au Liban ?M. Rohani manque de diplomatie .

MGMTR

Malgré tout le pétrole et le gaz qu'ils possèdent, certains pays sacrifient leurs populations parce qu'ils s'entêtent à produire de l'électricité à partir du nucléaire.

C'est un peu étonnant tout de même. Heureusement qu'ils ne cherchent pas à posséder l'arme nucléaire !

Bustros Mitri

Quand un responsable iranien emet des opinions avisees et bienveillantes sur le Liban...ca devient inquiétant.

Sissi zayyat

Il ne manquait plus que lui pour dicter aux citoyens libanais l’art de réclamer leur droit.
Le renforcement des armées chiites aux Liban sera inutile. Économisez donc votre argent et acheter à manger et des médicaments à votre peuple plutôt que des armes avant qu’une guerre civile n'éclate CHEZ VOUS.
La faim et la pauvreté sont une forme de guerre et aucune dictature ne peut se mettre en travers d’un peuple qui les subit.
Attention occupez-vous de votre peuple ca urge.

Remy Martin

Les Libanais ne vous ont pas demandé votre avis, Messieurs Rohani et Khamenei. Alors vous êtes priés de bien vouloir le garder pour vous et vos brebis.

Thawra-LB

il n'a aucune leçon a nous donner, aucun commentaires a faire. de quel droit se mele-t'il se nos affaires? Le Liban n'est pas un pays amis du gouvernment Iraniens, tout comme il n'est pas amis du gouvernement syrien. les manifestations quoi que violentes sont une reaction a ce systeme pourris de l'interieur instauré par l'appareil etatique iraniens pour controler les pays "voisins et dont nous sommes proche". rectifications, vous n'etes proches que du hezbollah, el reste du peuple libanais vous regarde avec extreme extreme mefiance et revulsion.

ensuite parlons de la revolution iranienne de 1979. etait-elle pacifique? n'y avait-il pas un climat de chaos? etait-elle faites selon "le cadre de la loi"? non et encore non, nous n'avons aucune leçons a recevoir d'un pays en faillite economique et societale qu'est l'iran. Merci mais restez chez vous, c'est a dire loin du Liban.

BOSS QUI BOSSE

Une vision réaliste et claire du Pdt Rohani, vient mettre les projecteurs sur le sale complot contre l'axe de la résistance.

J'aime le soufflet au fromage , bien construit et qui tient droit même quand on le déguste avec une bonne salade verte.

Au Liban on tombe dans la rêve-illusion, c'est terrible qu'on ait embarqué tout un peuple fracassé par tant d'années de pillages et de corruptions dont les plus gros poissons sont LES ALLIÉS DES OCCIDENTAUX PRÉDATEURS.

DANS LA MÊME VEINE QUE CE QUI A ÉTÉ FAIT AUX KURDES, YA HARAM.

Yves Prevost

Qui donc veut transformer le mouvement de protestation en guerre civile, sinon le Hezbollah qui a envoyé ses miliciens saccager le Centre Ville ?
Jusqu'à présent, les manifestants ont fait preuve d'une remarquable maîtrise, refusant de répondre à toutes les provocations, mais cela ne peut durer éternellement. C'est sans doute là-dessus que comptent le pouvoir et le Hezbollah à qui il obéit. Quitte à faire accélérer les choses en envoyant encore quelques chemises noires, armées de kalachnikovs et non plus de simples bâtons.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CES CERTAINS SONT VOUS ET VOS PROPRES DEUX MILICES QUI RECOIVENT DES ORDRES DE CHEZ VOUS. SANS VOUS ET ELLES LE LIBAN SERAIT UN PARADIS.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le CPL songe sérieusement à rester en dehors du prochain gouvernement

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants