X

À La Une

"L'abandon des Kurdes sera une tache sur l'honneur de l'Amérique"

Etats-Unis

Indignation d'influents républicains après la décision de Trump de retirer les soldats US du nord de la Syrie.

OLJ/AFP
07/10/2019

La décision prise par Donald Trump de retirer les soldats américains du nord de la Syrie a provoqué lundi un tollé à Washington, plusieurs proches alliés du président républicain l'appelant, dans des messages indignés, à revenir sur cette "erreur".

Estimant que ce choix était "porteur de désastre", Lindsey Graham, un des sénateurs républicains les plus proches de Donald Trump, a exhorté le président américain à "revenir" sur sa décision. "Si ce plan", qui ouvre la voie à une offensive militaire turque contre les Kurdes, "est appliqué, j'introduirai une résolution au Sénat demandant à ce que l'on revienne sur cette décision. Je m'attends à ce qu'elle soit largement soutenue par les deux partis", a expliqué l'élu républicain dans un tweet. La décision de Donald Trump "garantit le retour" des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) et "l'abandon des Kurdes sera une tache sur l'honneur de l'Amérique", a mis en garde l'influent sénateur conservateur.

Autre grand soutien habituel du président américain au Congrès, Liz Cheney, numéro trois des républicains à la Chambre des représentants, s'est indignée d'une décision "qui ignore les leçons du 11-Septembre". "Retirer les forces américaines du nord de la Syrie est une erreur catastrophique qui met en péril nos avancées contre l'EI et menace la sécurité américaine", a-t-elle tonné sur Twitter.

Le sénateur républicain Marco Rubio a, lui, mis en garde contre "une grave erreur qui aura des répercussions bien au-delà de la Syrie". "Cela confirmerait la vision qu'a l'Iran de ce gouvernement et les encouragerait à aller vers une escalade d'attaques hostiles qui, à leur tour, pourraient déclencher une guerre régionale bien plus vaste et dangereuse", a-t-il tweeté.

L'ancienne ambassadrice de Donald Trump à l'ONU, Nikki Haley, s'est émue des conséquences pour les Kurdes, "qui ont été déterminants dans le combat" américain contre l'EI en Syrie. "Nous devons toujours défendre nos alliés si nous attendons d'eux qu'ils nous défendent", a-t-elle écrit sur Twitter. "Les laisser mourir est une grave erreur".



(Lire aussi : Erdogan réitère sa menace d'intervention en Syrie "sur terre et dans les airs")




"Trahison ignoble"
Chez les démocrates aussi, les critiques fusaient. L'ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton a accusé Donald Trump de s'être "allié avec les dirigeants des régimes autoritaires turcs et russes aux dépens de nos alliés loyaux et des intérêts américains". "Sa décision est une trahison ignoble aussi bien des Kurdes que de son serment présidentiel", s'est-elle indignée sur Twitter.

Le candidat à la primaire démocrate Bernie Sanders a souligné qu'il prônait depuis longtemps la fin de l'"intervention militaire" américaine au Proche-Orient. "Mais l'annonce soudaine de Donald Trump (...) est extrêmement irresponsable", a-t-il tweeté. "Elle mènera probablement à plus de souffrances et d'instabilité".

Plus tôt dans la matinée, Donald Trump a expliqué qu'il voulait laisser aux différents protagonistes du conflit syrien le soin de "résoudre la situation" eux-mêmes. Lundi, les troupes américaines déployées dans le nord de la Syrie ont débuté leur retrait de secteurs proches de la frontière turque.



Lire aussi
En Syrie, des milliers de personnes manifestent contre les menaces d'offensive turque

Avec la frontière à portée de vue, des Syriens rêvent de la Turquie

"Zone de sécurité" en Syrie : un objectif réaliste ?

L’accord américano-turc sur une zone tampon va-t-il permettre d’éviter une offensive contre les Kurdes ?

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UN PIEGE POUR L,APPRENTI MINI SULTAN ERDO SAVAMMENT TENDU PAR TRUMP. ERDO VA Y TOMBER DEDANS.

Chammas frederico

Mr Trump, qui jusqu'à nouvel ordre mène le "jeu américain"...
A positionne ce jeu, autant que possible, sur le plan financier, ou il se sent à l'aise...
N'étant ni un foudre de guerre ni un héros du Vietnam, les jeux militaires ne l'intéressent (!il ne saurait probablement pas faire sans proxies) pas...


Attaquer l'Iran..ou répondre à ses provocations? Même bouscule par so allié Netanyahu, il dit NON
Il préfère "prendre à la gorge, économiquement" ceux qui le dérangent...
Il luîsuffitbde twitter quelques sanctions nouvelles. Ou tarifs nouveaux

Ses "alliés " devraient comprendre son logiciel (inhabituel )
Ses " ennemis" se méfier de " cet affameur " impénitent...
La famine est dangereuse pour tous les pouvoirs, même les mieux assis

Chammas frederico

L'honneur de l'Amerique?
Du passe...les temps ont changé ou en 1942 l'Amerique, à très grands frais et sacrifices. Débarrassait le monde des "tyrans allemands et japonais " oubliant qu'il y aurait un "après" et que certaine tyrannie était indéracinable...dans l'ADN de certains ...
Les séquelles de cette posture de Shérif faisant régner justice et paix sont encore vivaces ( Corée du Nord par exemple )

L'Amerique est "fatiguée de son action de justicier". Qui ne lui rapporte que des soucis...et pour laquelle "elle s perdu la main" depuis les aventures afghanes et iraqiennes récentes..
Elle se sent perdue dans ce magma explosif moyen oriental, ( tragédie ou il y a trop d'acteurs )
Alors elle va laisser la situation "se clarifier" si possible après confrontation "des autres"... Immoral direz vous...mais existe t il une morale des jeux politiques

VIRAGE CONTRÔLÉ

Il faudrait pour cela , que l'amérique ait eu de la dignité dans son histoire , faite de corruption , de meurtre, d'assassinat quotidien , de vols à très haute voltige , de racisme , de massacre à la bombe atomique etc...

Et de lâcheté à abandonner ceux qui se sont saignés pour elle .

usa go home ! the sooner the better for us .

Gros Gnon

"L'abandon des Kurdes sera une tache sur l'honneur de l'Amérique"

Franchement, au point où elle en est arrivée, la pauvre Amérique.
Il fut un temps où elle nous faisait rêver. Aujourd’hui elle nous fait pitié...

Chucri Abboud

Mauvaise, très mauvaise politique qui accule maintenant les Etats-Unis à choisir entre la puissante Tuqrquie (encore et malgrétour leur alliée au sein de l'OTAN) , et les Kurdes à l'éternelle mentalité d'assistés !
Dans les deux cas , Poutine , le grand stratège Saint Vladimir qui ne perd aucune bataille, aura encore une fois gagné .

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

C’est tous les jours dimanche

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants