Rechercher
Rechercher

À La Une - Israël/Liban

"Nasrallah est une marionnette iranienne", affirme le ministre israélien des AE

"S'il continue sur cette voie, le secrétaire général du Hezbollah restera dans les mémoires comme celui qui aura détruit le Liban", a écrit Israel Katz sur Twitter.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, et le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah. Photos d'archives AFP

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, a affirmé que le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, est une "marionnette iranienne".

"Nasrallah est une marionnette iranienne qui assume l'attaque iranienne qui était prévue (contre Israël) à partir de la Syrie, bien qu'il n'était probablement pas au courant de cette opération", a écrit M. Katz dans un message sur son compte Twitter écrit en arabe. "Il livre aux habitants du Liban de beaux discours sur la défense du Liban. S'il continue sur cette voie, il restera dans les mémoires comme celui qui aura détruit le Liban", a-t-il conclu.

Quelques heures plus tôt, Benny Gantz, le principal rival du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, avait mis en garde le chef du Hezbollah contre toute escalade à la frontière nord d'Israël.

Le leader du parti chiite a affirmé samedi que son mouvement avait "décidé" d'une riposte à l'"attaque" de drones survenue la semaine dernière contre son fief à Beyrouth, et qu'il attribue à Israël. Israël doit "payer le prix" de cette attaque et il s'agit pour le Hezbollah d'"établir des règles d'engagement et (...) une logique de protection pour le pays", a affirmé M. Nasrallah dans un discours télévisé.

Israël n'a pas revendiqué la paternité des drones tombés à Beyrouth, mais a soutenu que le Hezbollah tentait de confectionner des missiles de précision dans ces quartiers en vue de l'attaquer.

La semaine dernière, l'armée israélienne a mené des frappes aériennes sur une position iranienne en Syrie tuant deux membres du Hezbollah, afin, selon elle, d'empêcher une attaque de drones contre son territoire orchestrée par une unité d'élite des Gardiens de la Révolution iranienne.

Israël, qui se prépare à une riposte du parti chiite, a déployé samedi des blindés et des soldats près de sa frontière avec le Liban, a constaté un photographe de l'AFP. L'armée israélienne qui a annoncé dans un communiqué samedi le report d'un exercice militaire prévu cette semaine a indiqué "qu'elle se préparait à plusieurs scénarios dans le commandement nord ".

Considéré par Israël et les Etats-Unis comme une "organisation terroriste", le Hezbollah est un acteur politique majeur au Liban et un allié de l'Iran, autre ennemi juré de l'Etat hébreu. Comme Téhéran, il intervient militairement dans le conflit en Syrie, au côté du régime de Bachar el-Assad.



Lire aussi

Nasrallah dément la possession par le Hezbollah d'usines de fabrication de missiles de précision

Fusées éclairantes à la frontière : "Personne n'a été touché", assure le porte-parole de la Finul

Les États-Unis tablent sur un renforcement du ressentiment des Libanais contre le Hezbollah

Spéculations sur les différents scénarios de la riposte prévue du Hezbollah, le décryptage de Scarlett Haddad

Et si la guerre avait lieu ? Le billet de Médéa Azouri



Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, a affirmé que le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, est une "marionnette iranienne"."Nasrallah est une marionnette iranienne qui assume l'attaque iranienne qui était prévue (contre Israël) à partir de la Syrie, bien qu'il n'était probablement pas au courant de cette opération", a écrit M. Katz dans un...

commentaires (7)

Critiquer, c'est bien, mais qu'a-t-on Fait pour la paix, c'est encore mieux. Marionnettes.... Et des marionnettistes... De l'ouest à l'est... Du nord au sud... Il n'y a que ça. Mais est-ce que c'est le moment de Parler de théâtre et de scène ? Allons Messieurs, un peu de sérieux, les peuples ont besoin de paix. Que chacun se regarde dans un miroir... Et se demande ce qu'il a fait pour la paix. Israël en premier.

Sarkis Serge Tateossian

20 h 44, le 01 septembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Critiquer, c'est bien, mais qu'a-t-on Fait pour la paix, c'est encore mieux. Marionnettes.... Et des marionnettistes... De l'ouest à l'est... Du nord au sud... Il n'y a que ça. Mais est-ce que c'est le moment de Parler de théâtre et de scène ? Allons Messieurs, un peu de sérieux, les peuples ont besoin de paix. Que chacun se regarde dans un miroir... Et se demande ce qu'il a fait pour la paix. Israël en premier.

    Sarkis Serge Tateossian

    20 h 44, le 01 septembre 2019

  • Que peut le Hezbollah faire devant une Armée aussi forte et bien équipée comme les sionistes seulement détruire le Liban

    Eleni Caridopoulou

    19 h 15, le 01 septembre 2019

  • Donald Trump est une marionette israélienne. Et toc!

    Gros Gnon

    18 h 15, le 01 septembre 2019

  • Marionettes...notre malheureux pays n'est plus dirigé que par ce genre de jouets animés et payés par les tireurs de ficelles extérieurs. Nous les connaissons tous, et constatons chaque jour comme le Liban est devenu, grâce à eux, un théatre fort, indépendant et respecté de tous ! Irène Saïd

    Irene Said

    15 h 40, le 01 septembre 2019

  • Propos électoralistes et ciblant en même temps le public libanais. Ça devient une mode.

    Marionet

    14 h 33, le 01 septembre 2019

  • Quand il dit ça cet usurpateur , moi , je le crois . Les marionnettes de par le monde , il sait ce que c'est . Son pays usurpateur ne les compte même plus .

    FRIK-A-FRAK

    13 h 03, le 01 septembre 2019

  • SECRET DE POLICHINELLE !

    LIBRES EXPRESSIONS SANS CENSURE=ESSOR/PROGRES OLJ

    12 h 53, le 01 septembre 2019

Retour en haut