Nos Lecteurs ont la Parole

Le miracle de Notre-Dame de Paris...

par Roland RICHA
OLJ
11/05/2019

Quelquefois, après une catastrophe, certains attendent un miracle. Surtout ceux qui y croient.

Les plus fortunés n’attendent pas. Ils participent au miracle.

Ainsi, sitôt après l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, plusieurs grandes fortunes de France ont annoncé qu’elles débloquaient des centaines de millions d’euros pour financer la reconstruction de la cathédrale.

Subitement, le peuple découvre que l’argent existe et qu’il est capable de couler à flots. Il suffit d’un signe.

LVMH, numéro un mondial du luxe, et la famille Arnault à sa tête ont annoncé un don de 200 millions d’euros. LVMH a en outre proposé de mettre à disposition ses « équipes créatives, architecturales, financières » pour aider au travail de reconstruction et de collecte de fonds.

La famille Pinault, qui possède le groupe Kering, a annoncé débloquer 100 millions d’euros via sa société d’investissement Artemis.

Martin et Olivier Bouygues ont annoncé se mobiliser « à titre personnel » avec un don de 10 millions d’euros via leur holding familiale, SCDM.

Marc Ladreit de Lacharrière, qui contrôle la société d’investissement Fimalac, a annoncé vouloir participer à « l’effort national de reconstruction ». Montant du don : 10 millions d’euros « pour la restauration de la flèche, symbole de la cathédrale », qui est tombée dans l’incendie.

La famille héritière de L’Oréal, les Bettencourt-Meyers, ainsi que le géant mondial des cosmétiques ont annoncé un don total de 200 millions d’euros.

Capgemini, le géant informatique français, s’est dit « solidaire de l’effort national » et a annoncé verser un million d’euros.

Patrick Pouyanné, PDG de Total, a annoncé « un don special » de 100 millions d’euros.

Le Crédit agricole Île-de-France a annoncé un chiffre d’un million d’euros.

Vinci, le géant français du BTP, n’a pas annoncé de montant, mais souhaite apporter « une partie du financement » de la reconstruction et propose à tous les constructeurs de France « d’unir leurs forces ».

Le groupe Michelin a pris la décision de participer à la reconstruction via sa fondation. Le montant sera décidé par son conseil d’administration.

La fondation Fransylva appelle les 3,5 millions de propriétaires privés de forêts en France à donner un chêne.

Cette liste est loin d’être exhaustive... Elle s’allongera encore. Et pourtant, ces grandes fortunes ne sont pas si nombreuses... Une poignée de familles.

Cependant, l’incendie de Notre-Dame de Paris aura prouvé que ces familles sont si puissantes qu’elles sont capables de miracles, sans néanmoins perdre le nord.

Elles gardent à l’esprit que leurs dons sont déductibles des impôts.

Ce texte est le courrier d'un lecteur. A ce titre, il n'engage que son auteur et ne reflète pas nécessairement le point de vue de L'Orient-Le Jour.

À la une

Retour à la page "Nos Lecteurs ont la Parole"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

M.E

J'ai lu aussi idiot sur cet incendie mais à l'opposé de votre inventaire d'agent du fisc, de gens qui y ont vu un signe du ciel ou tout du moins une symbolique de la France malade de sa laïcité et de ses musulmans. Comme quoi ...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

C,EST PLUS QUE MECHANT ! C,EST DE L,HEBETUDE !

Chaccal Marie Hélène

C’est mechant !!!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants