X

À La Une

Carlos Ghosn souffre des reins, son arrestation jugée illégale par ses avocats

justice

Selon des documents, la nouvelle arrestation de l'homme d'affaires franco-libano-brésilien a pour objectif d'entraver la préparation de sa défense et de lui extorquer des aveux.

OLJ/Reuters
11/04/2019

L'arrestation "illégale" de Carlos Ghosn a interrompu le traitement suivi par l'ancien patron de Nissan pour insuffisance rénale chronique, déclarent ses avocats dans des documents consultés jeudi par Reuters.

L'homme d'affaires franco-libano-brésilien avait été arrêté la semaine dernière pour la quatrième fois depuis novembre, pour des soupçons d'enrichissement personnel au détriment du constructeur automobile japonais. Selon ces documents, cette arrestation a pour objectif d'entraver la préparation de la défense de l'ancien patron de Renault et de Nissan et de lui extorquer des aveux.

Contacté par Reuters, le parquet de Tokyo n'a pas souhaité s'exprimer.

Carlos Ghosn a été de nouveau arrêté sur ordre du parquet de Tokyo pour des soupçons d'enrichissement personnel. Les procureurs japonais soupçonnent l'ex-dirigeant d'avoir violé ses obligations professionnelles et d'avoir causé à Nissan des pertes financières de cinq millions de dollars (4,45 millions d'euros) entre décembre 2015 et juillet 2018. Carlos Ghosn dément toutes les accusations portées contre lui et se dit victime d'un complot.

"Cette arrestation est illégale", assurent ses avocats dans l'un des documents, daté du 5 avril, au lendemain de son arrestation.

Carlos Ghosn souffre d'un taux de cholestérol élevé et le traitement qu'il suit a provoqué une insuffisance rénale chronique et une rhabdomyolyse, maladie qui entraîne la destruction de cellules musculaires, indiquent ses avocats. Interrompre son traitement pour "la commodité de l'enquête des procureurs" était "inhumain", estime la défense de Carlos Ghosn dans ce document.


"Des actes humains"
Ces documents incluent également un compte rendu de l'épouse de Carlos Ghosn, Carole. Cette dernière accuse les procureurs de l'avoir empêchée de contacter son avocat le matin de la nouvelle arrestation de son mari. Elle affirme avoir été soumise à plusieurs reprises à des fouilles corporelles, avoir été contrainte de maintenir la porte de la salle de bain ouverte lors de l'utilisation des toilettes et avoir dû se déshabiller en présence d'une enquêtrice pour prendre une douche. "J'ai eu l'impression qu'ils m'humiliaient et me contraignaient par ces actes inhumains", dit Carole Ghosn dans son récit daté du 4 avril, jour de la nouvelle arrestation de son mari.

Après cette arrestation, Carole Ghosn a quitté le Japon pour la France où elle a demandé l'aide du gouvernement français. Carlos Ghosn possède les nationalités française, brésilienne et libanaise.  Elle est retournée mercredi au Japon et s'est présentée jeudi après-midi à un tribunal de Tokyo pour être interrogée par la justice japonaise, selon l'agence de presse nippone Kyodo.

Les procureurs interrogent Carlos Ghosn jusqu'à 14 heures par jour, parfois au milieu de la nuit, selon une personne au fait de ses conditions de détention.



Lire aussi
Ghosn martèle son "innocence" : "C'est une histoire de complot, de conspiration, de trahison"

Une société libanaise au cœur de la nouvelle affaire Carlos Ghosn

Carlos Ghosn dans les méandres du système judiciaire japonais

Ghosn veut être jugé séparément de Nissan pour un procès « équitable »

Renault fait le ménage dans ses comptes et charge Carlos Ghosn

Renault signale à la justice des flux suspects entre Oman et le Liban remontant à l'ère Carlos Ghosn

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Eleni Caridopoulou

Quel acharnement !!!

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les messages internes de Nasrallah et leurs différentes interprétations

Pause verte de Suzanne BAAKLINI

Déchets : de l’urgence de sortir de l’improvisation et d’instaurer un vrai débat

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants