X

Liban

Le parti Sabaa et Paula Yacoubian, un divorce consommé

Vie politique

Des sources proches de la députée estiment que la campagne orchestrée contre elle fait le jeu du pouvoir.


Claude ASSAF | OLJ
11/03/2019

Rien ne va plus entre Paula Yacoubian, députée de Beyrouth, et le parti Sabaa. Mme Yacoubian, qui était parvenue à l’hémicycle parlementaire le 6 mai dernier sur la liste de la formation issue de la société civile, compte, à son retour d’un court séjour qu’elle effectue à l’étranger, répondre à travers une déclaration ou un point de presse à la décision de ce parti de se démarquer d’elle. C’est ce qu’elle a indiqué hier à L’Orient-Le Jour, qui l’a jointe au téléphone. Sabaa avait affirmé vendredi qu’il considère désormais Mme Yacoubian comme « une députée indépendante ».

« Après une période de neuf mois au cours de laquelle Paula Yacoubian s’est absentée d’un parti qui l’a portée candidate et a cru en elle, nous considérons désormais qu’elle est une députée indépendante », avait souligné le comité exécutif de Sabaa, dans un communiqué.

Mentionnant les points de divergence qui l’ont conduit à désavouer la députée, le parti avait notamment évoqué « le refus de Mme Yacoubian d’exercer la pression (au sein du Parlement) pour faire adopter la proposition de loi sur le recouvrement des fonds pillés, alors que Sabaa est attaché à faire adopter ce texte, que d’ailleurs plus de 15 000 personnes réclament à travers une pétition ». « Pour Sabaa, les partis au pouvoir sont tous responsables de la banqueroute du pays et des souffrances de milliers de citoyens », poursuit le communiqué, qui déplore que « Mme Yacoubian ait adopté une position différente et exprimé une sorte de neutralité à l’égard des autorités traditionnelles en estimant que le retour en arrière pour faire restituer les fonds n’est pas important ».


(Pour mémoire : Infrastructures : Bassil parle de corruption, Yacoubian veut informer le parquet financier)


Sabaa reproche en outre à la députée que « malgré de multiples sollicitations, elle n’a assisté qu’à deux réunions sur trente » organisées par le comité exécutif du parti, lequel évoque même « une coupure presque totale avec Mme Yacoubian ». « Cette rupture a eu pour conséquence de l’éloigner de notre projet primordial qui est de trouver des solutions professionnelles aux problèmes », enchaîne le communiqué. « Plutôt que d’accorder de l’importance à un programme électoral sur base duquel elle s’était présentée aux élections, la députée s’est concentrée sur sa mobilisation et son image individuelles, tant et si bien que des milliers d’activistes n’ont plus compris si elle les représente ou non. »

Le parti ajoute par ailleurs que « Paula Yacoubian s’était engagée à déclarer son patrimoine financier au Liban et à l’étranger devant tout le monde si elle était élue. Cela n’a toujours pas eu lieu ».

Contactée par L’OLJ, Mme Yacoubian n’a pas souhaité commenter pour l’instant le communiqué de Sabaa, mais des sources proches de la députée affirment qu’en publiant son communiqué, ce parti « a rendu service à Gebran Bassil, avec qui Sabaa partage des intérêts communs ».

Rappelons qu’il y a quinze jours, le ministre des Affaires étrangères et chef du Courant patriotique libre a intenté un procès contre Mme Yacoubian qui l’avait accusé de corruption dans le cadre du dossier des navires-centrales turcs loués pour produire de l’électricité.


(Lire aussi : Nader Hariri va prendre des « dispositions judiciaires » contre Paula Yacoubian)


Levée de l’immunité parlementaire ?
Au sujet du désaveu de Mme Yacoubian, les mêmes sources affirment que « par cette démarche, Sabaa s’est joint à la campagne orchestrée par les gens du pouvoir qui propagent l’idée que Mme Yacoubian n’est pas crédible ». Faisant état d’« un matraquage sur les sites électroniques », ces milieux affirment que « les responsables veulent par ce moyen faire croire aux gens que les accusations de corruption que leur lance la députée sont infondées, tentant ainsi d’affaiblir sa position ». Sur la base de ces considérations, les sources proches de la députée soutiennent que « la véritable bataille ne sera pas menée contre Sabaa mais contre la classe au pouvoir ». Les sources précitées font état dans ce cadre d’ « une convergence de différents bords vers une demande de levée de l’immunité parlementaire de Mme Yacoubian » et s’interrogent « comment, dans un tel contexte, un député opposant ou indépendant peut-il mener à bien sa mission et obtenir notamment des redditions de comptes ».

Rebondissant sur la rumeur d’une potentielle levée d’immunité, l’ancien ministre Achraf Rifi a appelé à « une grande campagne de solidarité en faveur de Paula Yacoubian. » Les corrompus montrent leurs crocs et il faut les affronter parce qu’ils sont responsables de vouloir transformer le Liban en un État qui a échoué », a asséné M. Rifi dans un entretien avec le quotidien al-Joumhouriya.


Pour mémoire
Yacoubian dénonce une opération de marketing autour des incinérateurs

Entre Sabaa et le PC, l’augure d’une vague de contestations...

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Chady

Excusez les fautes d’orth Il était tard. Prière de lire “je ne sais où” et de placer les virgules au bon endroit

Chady

Paula Yacoubian fait dans la démagogie et se sent pousser des ailes. J’ai jamais cru en elle, et il est naturel de faire savoir au public qu’elle n’est plus membre du partis qui l’a fait elire dans une certaine mesure. Vous ne trouvez pas choquant qu’elle est passée son temps je je sais où, a l’étranger il me semble au lieu de faire son devoir d’assister aux reunions? Enfin bref dans tous les cas tout ca c’est sans importance

Le Faucon Pèlerin

Le parti Sabaa ne reconnait plus l'appartenance de Paula Yacoubian à sa formation et ce, pour la simple raison que cette dernière a entrepris de combattre la corruption de certains responsables qui se croyaient intouchables.
Drôle de décision !

Bery tus

Quand on vous dises que certains parti non confessionnel sont télécommander par des personnes plutôt confession ... il y a collusion en le CPL et Sabaa

AIGLEPERçANT

Oh ooooohhhhhh. ... Voilà ce qu'on disait , il ne fallait pas être une femme pour être compétente et crédible automatiquement , que même les femmes élues doivent retrousser les manches , que Paula qui a commencé par soutenir un combat noble contre la corruption donne des impressions d'essoufflement et de virage plus ou moins douteux .

Et cerise sur la gâteau, messieurs de l'olj vous ne lui rendez pas service en publiant une photo de cette taille qui donne l'impression de vouloir cacher des choses pas très nettes , et de mentionner que rifi appelle à soutenir Paula .

Ohhhhhh ohhhhhhhhhh .... ça va mal finir sans doute , mais je sens que ça va mal finir pour Paula Yacoubian .
Attendons la suite .

Wlek Sanferlou

Le fait est que Mme Yacoubian dit à haute voix ce que tout libanais aimerait et devrait dire.
Le souhait est que Mme Yacoubian continue à ce faire et que Sabaa réalise qu'il se doit de la soutenir.

Cadige William

Qu a t on promis a Sabaa pour une telle demarche aussi vile que traitresse...
Ils perdent beaucoup de leur credibilite et du respect que certains electeurs auraient pu leur montrer de par le passe.
Encore un Mouvement Mort Ne.

gaby sioufi

je ne sais pas de qui il s'agit vraiment ,
je ne sais pas qui des 2 , sabaa ou p yaacoubian dit la verite,
je ne Veux pas le savoir.

par contre je sais que Sabaa commet une bourde monumentale en allant au devant des medias, sociaux ou autres, a preter ainsi le flanc a toutes sortes de railleries - avec raison -quant a son serieux.
alors lancer aux medias un sujet strictement interne, leur donner l'occasion d'enfoncer leurs clous aux 2 protagonistes a propos d'un sujet aussi delicat delicat a un moment ou Sabaa fait face a DES defis comme toute formation politique naissante ?

Sarkis Serge Tateossian

T'as voulu voir Vierzon
Et on a vu Vierzon
T'as voulu voir Vesoul
Et on on a vu Vesoul
T'as voulu voir Beyrouth ?
T'es pas encore née ....

La lutte contre la corruption au Liban ...est très mal engagée !
Des signes visibles montrent que tous ceux qui lèvent leur voix pour dénoncer la corruption vont avoir quelques soucis ....et vont être déclarés incompétents...

Soit toute la classe politique prendra à cœur cette lutte indispensable contre la corruption soit le pays va sombrer dans les incertitudes ...

C'est un choix de société dont nous ne pouvons pas se soustraire.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Réformes : selon Kanaan, le moment est propice pour passer aux actes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.