Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Des centaines de Libanais manifestent contre le mariage précoce

"Ils ont marié des fillettes, ils les ont conduites vers la mort", "législateurs du Parlement, une fille a le droit à la sécurité", ont notamment scandé les manifestants.

Des femmes et des fillettes libanaises manifestent à Beyrouth contre le mariage précoce, le 2 mars 2019. Photo AFP / ANWAR AMRO

Des centaines de Libanais ont manifesté samedi à Beyrouth contre le mariage précoce, réclamant l'adoption d'une législation interdisant les unions avant l'âge de 18 ans.

Sous la pluie, de nombreuses femmes, mais aussi quelques députés et artistes ont marché jusqu'au Parlement lors de ce rassemblement organisé par des associations de la société civile, a constaté un photographe de l'AFP.

Des fillettes vêtues de robes de mariée et coiffées d'un voile de tulle blanc ont pris part au cortège, brandissant une pancarte sur laquelle était écrit: "La fin du mariage des enfants commence par leur éducation". "Ils ont marié des fillettes, ils les ont conduites vers la mort", "législateurs du Parlement, une fille a le droit à la sécurité", ont notamment scandé les manifestants.
Certaines personnes ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire: "Pas avant 18 ans" et "stop au mariage précoce".

Abir Abdel Razeq, une mère de 22 ans accompagnée de sa petite fille, raconte avoir été mariée à 14 ans. Elle a confié à l'AFP espérer que sa fille "finisse ses études et ne se marie pas avant l'âge de 22 ans".

Les manifestants ont réclamé une législation fixant l'âge minimum légal du mariage à 18 ans, alors qu'un projet de loi en ce sens attend depuis plusieurs mois d'être adopté au Parlement.

En l'absence de code civil en matière de divorce, de mariage, de naissance ou d'héritage au Liban, le statut personnel est régi par les 18 communautés religieuses. L'âge minimum légal du mariage est ainsi fixé par les autorités religieuses de chaque communauté. Chez les différentes communautés musulmanes, il est de 18 ans pour les garçons et de 14 ou 17 ans pour les filles. Chez les différentes communautés chrétiennes, il varie de 16 à 18 ans pour les garçons, et de 14 à 18 ans pour les filles.

"Le mariage précoce est un crime, c'est quelque chose d'inacceptable", a déploré Hayat Merchad, responsable d'une ONG libanaise, le Rassemblement féministe démocrate libanais.


Pour mémoire

« Le mariage avant 16 ans doit être criminalisé »

Âge légal du mariage : le débat fait rage, mais les instances islamiques ne cachent pas leurs réticences

La société libanaise se prononce contre le mariage avant 18 ans, mais peine à aller plus loin

Mariage précoce ; Au Liban, les féministes revoient leurs ambitions à la baisse

Ma belle promise s’appelle Otour et elle a quinze ans

Au Liban, une coalition nationale voit le jour contre le mariage précoce


Des centaines de Libanais ont manifesté samedi à Beyrouth contre le mariage précoce, réclamant l'adoption d'une législation interdisant les unions avant l'âge de 18 ans.Sous la pluie, de nombreuses femmes, mais aussi quelques députés et artistes ont marché jusqu'au Parlement lors de ce rassemblement organisé par des associations de la société civile, a constaté un photographe de...

commentaires (6)

Ces gamines doivent aller à l’école ! C’est quoi ce droit de marier des gamines de 12-14ans ? C’est quoi cette tyranie familiale ? Ou est le choix de ces enfants ? Ou est le respect des termes de la convention des droits élémentaires des enfants ? Au diable ces traditions rétrogrades et destructrices !

L’azuréen

20 h 14, le 03 mars 2019

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Ces gamines doivent aller à l’école ! C’est quoi ce droit de marier des gamines de 12-14ans ? C’est quoi cette tyranie familiale ? Ou est le choix de ces enfants ? Ou est le respect des termes de la convention des droits élémentaires des enfants ? Au diable ces traditions rétrogrades et destructrices !

    L’azuréen

    20 h 14, le 03 mars 2019

  • Il a 2 problèmes là : Le droit aux familles de marier des gamines de 14 ans alors qu'elles n'ont même pas l'âge d'avoir mûri sainement. Mais le problème essentiel est que ces familles s'octroient le droit de marie ou non une personne qui devrait être libre de son propre choix. La fille comme le garçon ont le droit de grandir de d'éduquer et de choisir leur avenir: se marier ou non, d'avoir des enfants ou nom, etc. Défendre une position sans l'autre ne fait que retarder la tyrannie de la société et la perpétuation de traditions inutiles et rétrogrades.

    Wlek Sanferlou

    15 h 39, le 03 mars 2019

  • moeurs rétrogrades !! mariages de mineures = pédophilie !!!

    Talaat Dominique

    13 h 31, le 03 mars 2019

  • C'est assurément tragique que de marier des gamines de cet âge, tout ce qui pourrait être fait pour stopper cette ignominie sera bienvenue.

    FRIK-A-FRAK

    10 h 50, le 03 mars 2019

  • SANS COMPTER AVEC L,OBSCURANTISME QUI FRAPPE LES COMMUNAUTES !

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    23 h 09, le 02 mars 2019

  • Lire l'article et comprendre ce qu'elles vivent certaines citoyennes libanaises, des enfants proie à le férocité de certains adultes au nom des traditions ou je ne sais qu'elle logique me rend triste. Soyons plus cohérents et plus humains avec nos enfanrs, familles et compatriotes. Légiférons dans le bon sens.

    Sarkis Serge Tateossian

    20 h 28, le 02 mars 2019

Retour en haut