X

Liban

Deux listes se disputent aujourd’hui le conseil de l’ordre des journalistes

Élections
Claude ASSAF | OLJ
06/12/2018

Deux listes sont en lice pour l’élection de douze membres du conseil de l’ordre des journalistes, qui aura lieu aujourd’hui, au Forum de Beyrouth, de 9h à 17h. Le nombre de journalistes ayant payé leurs cotisations et ayant donc le droit de voter s’élève à 727. Le quorum requis est de 364, c’est-à-dire la moitié plus un. Ce chiffre ne pourra être vérifié qu’à 17h, à la fermeture des urnes, lorsque les bulletins seront dépouillés en présence des délégués des candidats. Les douze membres gagnants, six chrétiens et six musulmans, devront se réunir aussitôt afin d’élire le nouveau président de l’ordre, qui doit être de confession chrétienne.

La première liste, comportant douze noms, est complète. Baptisée « L’unité syndicale », elle est menée par Joseph Kosseifi, et comprend notre consœur Scarlett Haddad, notre confrère Khalil Fleyhane, ainsi que Wassef Awada, Georges Bkassini, Georges Chahine, May Sarbay Chehab, Youmna Chakar Ghorayeb, Ahmad Darwiche, Nafez Kawwas, Salah Takieddine et Ali Youssef. La liste est soutenue par le mouvement Amal, les Kataëb, le Parti socialiste progressiste et le courant du Futur. Le Hezbollah semble quant à lui avoir décidé de boycotter le scrutin, parce que son candidat n’a été pris sur aucune des deux listes.

L’autre liste en compétition, « La décision libre », appuyée par les Forces libanaises, est conduite par le président sortant de l’ordre, Élias Aoun, et inclut André Kassas, Habib Chlouk, Youssef Diab, Tammam Hamdane, Vera Juljehian, Ramzi Moucharrafieh, Mounir Najjar, Daoud Rammal, Rima Sayrafi et Najm el-Hachem. Ce dernier a affirmé dans une déclaration que « les Forces libanaises n’ont pas recherché pour cette échéance une alliance politique, mais plutôt une coalition syndicale, en vue de redresser l’ordre et la profession en cette étape difficile que traverse la presse écrite, d’autant que nombre de médias ont fermé et que de nombreux journalistes se trouvent sans travail ». M. Hachem a en outre affirmé que « les FL veulent rénover et développer l’action syndicale au sein de l’ordre des journalistes ».

Pour sa part, la liste de l'unité syndicale a appelé dans un communiqué les membres de l’ordre à voter pour ses membres, affirmant sa volonté d’améliorer la situation « instable » des rédacteurs, notamment au plan des indemnités de fin de service et de retraite, ainsi que des frais médicaux et hospitaliers.


(Lire aussi : Riachi expose à Berry son plan de soutien à la presse écrite)


Deux candidats indépendants
Face à ces deux listes, deux candidats, Antoine Chidiac et May Abi-Akl, se présentent chacun à titre indépendant. Contactée par L’Orient-Le Jour, Mme Abi-Akl, qui vient d’achever un mandat de trois ans au sein de l’ordre, et qui a été licenciée du journal an-Nahar, estime que quelle que soit l’issue du scrutin, elle sera gagnante, parce que, dit-elle, elle livre une bataille contre deux listes partisanes. « Le résultat des élections sera l’occasion de savoir combien de rédacteurs sont indépendants », souligne-t-elle, avant d’ajouter : « J’ai toujours mené mon action syndicale avec une conscience professionnelle, défendant avec acharnement mes collègues licenciés du Nahar et de plusieurs autres journaux. »

Scarlett Haddad estime, quant à elle, que plus que sur des considérations partisanes, le scrutin d’aujourd’hui sera basé sur des considérations professionnelles liées à l’appartenance des candidats et des électeurs à des entreprises médiatiques. « Plusieurs postulants comptent sur des électeurs qui travaillent dans les mêmes médias qu’eux », précise-t-elle à L’OLJ. Mme Haddad souhaite par ailleurs que toute sa liste accède au conseil de l’ordre, parce qu’elle est « cohérente et favorise un bon travail d’équipe ». « En outre, tous les membres de notre liste ont fait leurs preuves dans le métier », précise notre consœur, indiquant qu’« au plan politique, ils sont modérés, même si certains ont des colorations définies ».

Son colistier Khalil Fleyhane veut, s’il est élu, « œuvrer à l’instauration d’une assurance médicale et d’indemnités de retraite en faveur des rédacteurs ». Il désire également « combattre la fermeture des journaux », en proposant notamment « une loi en vertu de laquelle les journaux doivent appartenir à des sociétés anonymes et non plus à des familles », pour que, dit-il, « les droits des journalistes soient mieux préservés ». Enfin, il souhaite que « l’ordre des journalistes englobe, outre la presse écrite, les médias audiovisuels et les sites web, en vue de le renforcer ».


Pour mémoire
La Journée mondiale de la liberté de presse, l’occasion d’une réflexion générale sur un sujet épineux

L’ordre des journalistes menace de recourir au Conseil d’État si le gouvernement touche à ses acquis

L’ordre des rédacteurs veut renouer la relation entre les journalistes et la justice

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES JOURNALISTES DEVRAIENT ETRE LIBRES ET N,APPARTENIR OU NE SUIVRE AUCUN COURANT SINON ILS SONT COMME TOUS LES AUTRES... DES SUIVISTES !

gaby sioufi

LA HONTE !
LA ENCORE, A CE NIVEAU, IL Y A UN DÉCOMPTE RELIGIEUX/CONFESSIONNEL QUI PRIME LES ELECTIONS.
LA HONTE ABSOLUE.

Pierre Hadjigeorgiou

"Le Hezbollah semble quant à lui avoir décidé de boycotter le scrutin, parce que son candidat n’a été pris sur aucune des deux liste"

Ce n'est pas vrai il a Mme Haddad qui le represente meme si elle pretend le contaire... C'est la liste des FL qui gagnera inshallah parce qu'isl sont les plus serieux...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Taëf et le nouveau rapport de forces...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué