diplomatie

En recevant le président tchadien, Netanyahu annonce "d'autres visites dans des pays arabes"

Il s'agit de première visite d'un chef d'Etat tchadien en Israël après plus de quatre décennies de rupture des relations diplomatiques. 

Le président tchadien Idriss Déby Itno et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors d'une conférence de presse à Jérusalem, le 25 novembre 2018. AFP / POOL / RONEN ZVULUN

Le président Idriss Déby Itno est arrivé en Israël dimanche pour la première visite d'un chef d'Etat tchadien dans ce pays, après plus de quatre décennies de rupture des relations diplomatiques. M. Déby a rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui a qualifié sa visite d'"historique" et évoqué les changements dans le monde arabe tout en annonçant "qu'il y aura très bientôt d'autres visites dans des pays arabes".

"Nous reprenons une coopération qui a été suspendue", a indiqué M. Netanyahu, lors d'une conférence de presse commune à l'issue de leur entrevue, qui s'est déroulée dans les bureaux de M. Netanyahu. La coopération entre les deux pays allait porter notamment sur la lutte contre le terrorisme, "un objectif que nous avons en commun", a assuré M. Netanyahu, affirmant qu'"Israël revient en Afrique et l'Afrique revient en Israël".

Selon les services du Premier ministre, les relations entre Israël et le Tchad étaient rompues depuis 1972. "Nous entrons dans une nouvelle ère de coopération" a salué M. Déby. Le président tchadien a précisé que "la perspective de reprise des relations diplomatiques n'occulte pas le problème palestinien". "Le Tchad est profondément attaché au processus de paix entre Israël et la Palestine", a-t-il affirmé. M. Netanyahu a par ailleurs évoqué les changements dans le monde arabe, rappelant sa visite récente à Oman et annonçant "qu'il y aura très bientôt d'autres visites dans des pays arabes".


(Lire aussi : Nouvel acte de séduction israélien vers les pays arabes avec un projet de liaison ferroviaire)


En effet, cette rencontre intervient dans un contexte de réchauffement des relations entre Israël et plusieurs pays arabes. Fin octobre, Benjamin Netanyahu avait été reçu à Oman par le sultan Qabous, une première depuis plus de vingt ans. M. Netanyahu ne cesse de proclamer que les nouvelles réalités régionales, à commencer selon lui par l'expansion de l'influence iranienne, créent une convergence d'intérêts avec les pays arabes. Dans la foulée, les ministres israéliens de la Culture et des Sports Miri Regev et des Communications Ayoub Kara se sont rendus aux Emirats arabes unis.

Les pays arabes ont historiquement fait du règlement de la question palestinienne la condition d'une normalisation avec Israël. Mais M. Netanyahu et des membres de l'administration Trump défendent une approche inversée dans laquelle ce serait une normalisation avec les pays arabes qui favoriserait la paix avec les Palestiniens. L'administration Trump, proche alliée du gouvernement Netanyahu, œuvre ainsi à un rapprochement entre Israël et l'Arabie saoudite, en même temps qu'elle dit préparer une initiative de paix entre Israéliens et Palestiniens. 


Le Tchad est l'un des Etats africains engagés dans la lutte contre Boko Haram et l'organisation jihadiste Etat islamique en Afrique de l'ouest. A ce titre, il a reçu des Etats-Unis il y a quelques semaines des véhicules et navires militaires d'une valeur de 1,3 millions de dollars (1,15 millions d'euros). Pour faire face à des rébellions dans le nord et l'est du pays, l'armée tchadienne et l'Agence nationale du renseignement se sont équipées de matériels militaires israéliens, ont indiqué dimanche à l'AFP des sources sécuritaires tchadiennes.

Arrivé au pouvoir en 1990, Idriss Déby, 66 ans, est l'un des dirigeants africains à la plus grande longévité au pouvoir. Il exerce aujourd'hui son cinquième mandat après avoir remporté des élections controversées en avril 2016.


Lire aussi

Bahreïn : la condamnation d'opposants chiites prépare le terrain à une visite de Netanyahu, d'après le Hezbollah

Quand Israël vole à la rescousse de MBS

Comment le sultanat de Oman s’est imposé comme une Suisse du Golfe

Israël et les pays du Golfe ne font même plus semblant de se cacher

A Dubaï, un ministre israélien plaide en arabe pour "la paix et la sécurité"


Le président Idriss Déby Itno est arrivé en Israël dimanche pour la première visite d'un chef d'Etat tchadien dans ce pays, après plus de quatre décennies de rupture des relations diplomatiques. M. Déby a rencontré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui a qualifié sa visite d'"historique" et évoqué les changements dans le monde arabe tout en annonçant "qu'il y...

commentaires (2)

LE CHANGEMENT D,ATTITUDE DES PAYS ARABES VIS A VIS D,ISRAEL EST LE RESULTAT IMMEDIAT DE LEUR DEFIANCE VIS A VIS DE L,IRAN...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

09 h 37, le 26 novembre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • LE CHANGEMENT D,ATTITUDE DES PAYS ARABES VIS A VIS D,ISRAEL EST LE RESULTAT IMMEDIAT DE LEUR DEFIANCE VIS A VIS DE L,IRAN...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 37, le 26 novembre 2018

  • Nathanmachin croit pouvoir acheter les dirigeants africains avec du sable du désert. Il ne connaît ni l'Afrique ni l'africain , mais embrouiller ça il sait faire. En quoi israel qui a réduit le territoire usurpé de la Palestine à l'apartheid peut convaincre les arabes et les africains que ce SERAIT à cause de l'Iran ? Ce genre de magie ne tienne pas la route.

    FRIK-A-FRAK

    22 h 32, le 25 novembre 2018