X

La Dernière

Dire « Yes » en Rabih Kayrouz

Mode
Fif ABOU DIB | OLJ
12/11/2018

Un petit mot, ce « oui », mais il ouvre grand la porte à l’aventure de toute une vie à deux, acceptant le « meilleur » si magique et le « pire » si terrifiant. Il faut donc beaucoup de confiance en soi et en l’autre pour le prononcer avec assurance et, comme chacune sait, le vêtement dans de telles circonstances est une véritable armure.

Voilà vingt ans que Rabih Kayrouz observe les femmes et crée pour elles des robes de mariée qui ont ce pouvoir magique de les réconforter dans le tsunami d’émotions qui les submerge à la veille de leur engagement. « J’ai dessiné ma première robe de mariée il y a vingt ans, confie-t-il. Elle fut la première d’une longue série de modèles uniques et d’émotions qui l’étaient tout autant. Elle fut aussi, et essentiellement, le début d’un apprentissage auprès des femmes, et de leurs désirs, dans ce moment si intense de leur existence.

Les années ont passé et le plaisir d’accompagner les femmes dans cet instant de leur vie, les entourer et, avec ce vêtement de partage, faire toujours un peu partie de la fête, n’a pas changé. Développer aujourd’hui une collection de robes de mariée m’est alors apparu comme une évidence, comme le point d’orgue de deux décennies de création. Il suffirait à une femme de se glisser dans le modèle qui lui plaît pour que cette robe de mariée devienne sa robe de mariée. À elle, ensuite, de jouer ! »

Dictées par l’esprit et l’attitude de femmes qui lui ont confié leur « oui » à la vie de couple ou à la vie tout court, les « robes » de mariées prêtes à porter réalisées par Rabih Kayrouz et proposées chez L’Éclaireur, à Paris, jusqu’au mois de mars, portent les prénoms de celles qui en sont la source d’inspiration. Ainsi, Danielle est une robe longue en satin de soie à jupon bas, évasé ; Carla est un smoking pour mariée active et dynamique ; Heba est une robe courte et large de ligne A, en satin de soie blanc brodé d’opales. La collection s’appelle Yes, tout simplement.


Dans la même rubrique 

Mais qui est donc « Hellène » ?

Printemps-été 2019 : l’hommage de Dior à la danse

Des news comme on les aime

Printemps-été 2019, la plage selon Chanel

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Salam, Mikati et Siniora en Arabie : un rééquilibrage face à l’influence iranienne grandissante

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants