X

À La Une

Naïm Kassem : "Le prochain gouvernement ne sera complet qu'avec les sunnites indépendants"

Liban

"Le Hezbollah assure, comme il l'a déjà dit, qu'il est en faveur d'une formation rapide du gouvernement, mais la solution est entre les mains du Premier ministre" Saad Hariri, affirme le numéro deux du parti chiite.

OLJ
03/11/2018

Le secrétaire général adjoint du Hezbollah, le cheikh Naïm Kassem, a une nouvelle fois appelé le Premier ministre désigné Saad Hariri à intégrer dans son prochain gouvernement des figures sunnites qui lui sont opposées, affirmant que le nouveau cabinet ne sera "complet" qu'en incluant un ministre sunnite représentant ces figures proches du parti chiite.

"La question des sunnites indépendants n'est pas nouvelle, elle est ancienne et remonte au début du processus de formation du gouvernement" a affirmé le numéro deux du parti chiite, lors d'un discours prononcé samedi devant des partisans du Hezbollah dans la localité de Sfeir.

Alors que la naissance du futur cabinet semblait imminente en début de semaine, la situation s'est à nouveau compliquée lundi avec la revendication du Hezbollah portant sur la nécessité d'inclure dans le gouvernement des sunnites pro-8 Mars, ce que le Premier ministre désigné, Saad Hariri, refuse catégoriquement. Mercredi, le chef de l'Etat, Michel Aoun, qui célébrait les deux ans de son accession à la présidence de la République, a exprimé son soutien à Saad Hariri, en s'opposant à l'intégration de figures sunnites opposées au Premier ministre désigné.


(Pour mémoire : Gouvernement : Naïm Kassem ni optimiste, ni pessimiste)


"En tant que Hezbollah, nous avons décidé de ne pas nous exprimer sur les trois noeuds (sunnite opposés à Saad Hariri, Forces libanaises, et druzes opposés à Walid Joubmlatt, ndlr) dans les médias (...) afin de faciliter la tâche de M. Hariri, mais nous avons fait part de nos positions aux responsables concernés, surtout le Premier ministre, ce qui veut dire que ce dernier connaît notre position vis-à-vis de cette question, a expliqué Naïm Kassem. Nous avons répété plusieurs fois au Premier ministre que la représentation des sunnites indépendants est une nécessité, en lui demandant de résoudre cette question comme il a résolu celle des Forces libanaises et des druzes", a ajouté le numéro deux du Hezbollah. "Malheureusement, il n'y a pas eu de démarches sérieuses à ce niveau-là (...)", a-t-il déploré.

"Le Hezbollah assure, comme il l'a déjà dit, qu'il est en faveur d'une formation rapide du gouvernement, mais la solution est entre les mains du Premier ministre, et cette question peut être réglée avec une petite dose d'ouverture et de modestie, car ceux-là (les sunnites opposés à M. Hariri) représentent une large frange de la population et ont droit à être représentés au sein du prochain gouvernement, sur base des résultats des élections législatives (du 6 mai dernier)", a souligné Naïm Kassem.

"Nous sommes en faveur d'un gouvernement d'union nationale, et ce gouvernement ne sera complet qu'avec les sunnites indépendants (...)", a conclu le dignitaire chiite.

En l’absence de M. Hariri, qui s’est rendu jeudi à Paris pour une visite privée, la formation du gouvernement est en suspens. 


Lire aussi

Le nœud sunnite : deux approches diamétralement opposées, le décryptage de Scarlett Haddad

Gouvernement : le nœud persiste, les députés sunnites du 8 Mars insistent toujours pour un portefeuille

Le Liban, terrain iranien ?

Le Hezbollah souhaite arracher le tiers de blocage des mains du CPL

Formation du gouvernement libanais : l’art de gagner du temps avant la tempête

Au Liban, un nécessaire retour au président-arbitre

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Le point

Cheikh Kassam déclare que le nœud sunnite n'est pas nouveau alors que Baabda a laissé croire qu'il était nouveau !

Joseph KHOURY

M. Kassem, les noeuds FL et Druzes n’ont été résolus qu’après les concessions faites par les FL et les Druzes. Surpris, vous avez sorti cette demande supplémentaire et vous en faites un nouveau noeud! Nul n’est dupe, vous n’avez fait aucune concession. Totalitaire, vous cherchez à éliminer les autres. Dommage que le CPL continue à composer avec vous et n’a pas le courage et le patriotisme pour dénoncer une telle attitude!

IMB a SPO

Depuis le début je le dis et le répète. La liste des ministres du prochain gouvernement est entre les mains du Hezbollah. Il veut u. Gouvernement a sa botte. Toutes les gesticulations de Hariri et du président Aoun ne sont que du cinéma. Ils essayent bien sûr mais, ils sont pris au piège ainsi que le Liban et les libanais. Pauvre pays du cèdre.....

gaby sioufi

ah, si seulement un sunnite, maronite ,druze catholique ou autre OSAIT un jour proferer une telle remarque a propos des chiites, OSAIT s'imiscer dans les affaires de la maison chiite ....
WOW ! la grande mise a sac de Beyrouth et meme du grand Beyrouth

Yves Prevost

"Le Hezbollah assure, comme il l'a déjà dit, qu'il est en faveur d'une formation rapide du gouvernement", mais il n'y aura pas de gouvernement tant que l'on n'aura pas satisfait à no exigences!
"La solution est entre les mains du Premier ministre". C"est juste! Alors, de quoi se mêle-t-il?

AIGLEPERçANT

Est ce qu'un jour on va arriver à ne plus couiner et agir avec intelligence.

Je vais donner le tuyau, que les partisans de l'autre camp nous présentent des chiites anti résistance pour intégrer ce gouvernement.

De quoi ont ils peur ? Qu'ils demandent au HEZB resistant de les accepter en contrepartie.

C'est pas un voyage à Paris chez Macron qui débloquera les choses.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

L,HYPOCRISIE A SON COMBLE !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

L,HYPOCRISIE DES VENDUS A L,IRAN A SON COMBLE !

Sarkis Serge Tateossian

La subjectivité de l'espèce fait partie de l'humain.

Ce qui est complet pour cettains, est incomplet pour d'autres....

Liban, as-tu perdu ta sagesse ?

Wlek Sanferlou

En s'attachant à des revendications illusoires dont l'intention est surtout et avant tout d'isoler le Liban, d'appauvrir son peuple, le hezb offre sa vision éternelle: immigration pour la plupart et pour ceux qui ne quittent pas, par dégoût et d'espoir, et restent au pays ils seront obliger de rester et compter sur la seule source de pain,le salaire hezbiotes et les bonus potentiels obtenus en scandant leur allégeance à l'Iran... On dirait que pour l'instant ça marche à merveille...

Bustros Mitri

Et avec les chiites indépendants...?

Irene Said

C'est vrai, il nous manquait l'avis de Tonton Naïm, maintenant cela va beaucoup mieux,

M E R C I !

Quant à Tonton Nasrallah, lui il préfère rester bien tranquille, au frais dans son bunker, probablement à compter ses sous...il y a des salaires à préparer...1...2...3 fois 250 $...etc. !

Nous, petit peuple, nous contentons de si peu pour vivre...heureux...avec la certitude que le parti divin pourvoit à tout !

Irène Saïd

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Réformes : selon Kanaan, le moment est propice pour passer aux actes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.