X

Liban

L’armée libanaise déployée « en profondeur » dans le camp de Miyé Miyé

Sécurité
S.B. | OLJ
25/10/2018

L’armée libanaise s’est déployée hier à l’intérieur du camp de réfugiés palestiniens de Miyé Miyé au Liban-Sud, une première. Ce déploiement intervient après un couac logistique lors d’une première tentative de déploiement mardi, en vue de ramener le calme dans le camp après des combats interpalestiniens. Ce déploiement a été possible après le règlement de questions d’ordre logistique et après avoir coordonné cette mesure avec la direction des forces de sécurité palestiniennes qui gèrent la sécurité du camp.

Les accrochages avaient opposé des partisans du groupuscule palestinien Ansar Allah, proche du Hezbollah, à d’autres du Fateh. Ils ont fait deux morts et une vingtaine de blessés. À la suite de ces combats, un accord de cessez-le-feu a été conclu, prévoyant également un retrait des éléments armés déployés dans les ruelles, afin d’assurer le retour des habitants qui avaient fui les combats.

L’armée libanaise n’entre pas, en principe, dans les camps de réfugiés palestiniens en vertu des accords du Caire de 1969, et laisse les factions palestiniennes y assurer la sécurité.

Les militaires se sont déployés à l’entrée sud-ouest du camp et au niveau d’un barrage géré par les forces de sécurité palestiniennes affiliées au mouvement Fateh, après le retrait des miliciens palestiniens de ce barrage. Les soldats se sont également positionnés dans un secteur central qui relie deux artères principales du camp. D’autres militaires se sont déployés dans les zones nord et est de Miyé Miyé.

Des sources de Saïda indiquent à L’Orient-Le Jour que l’armée s’est déployée « en profondeur » dans le camp, tout en installant deux positions aux points d’entrée du camp. Elles confirment que ce déploiement est une première, puisqu’il n’était jamais arrivé que l’armée entre dans un camp avec l’assentiment des forces en présence. Ces sources soulignent par ailleurs que les armes des deux parties « ne sont plus visibles dans les rues ».


(Pour mémoire : L’armée entre à Miyé w Miyé et se retire aussitôt)


Une revendication du Fateh
Réagissant au déploiement de l’armée libanaise hier, Ansar Allah a « salué les mesures mises en place » par les militaires, affirmant que « l’armée libanaise est une garantie pour la paix civile et rassure tout le monde ». « Nous pensons que l’armée libanaise protégera notre peuple (...) et nous espérons que ces mesures vont permettre une désescalade et un retour à la normale », ajoute le groupe.

Interrogé par L’OLJ, Hicham Debsi, directeur du Centre Tatwir pour les études, proche du Fateh, estime qu’Ansar Allah, dirigé par Jamal Sleimane, « sème la discorde au sein du camp en vue de servir des objectifs qui n’ont rien à voir avec les intérêts palestiniens ou libanais, mais qui sont dictés par certaines parties qui soutiennent ce groupe », sans vouloir les nommer.

Concernant l’entrée de l’armée dans les camps, M. Debsi affirme qu’il s’agit « d’une revendication palestinienne, venant de Fateh en premier lieu, car il est normal que l’armée impose son autorité sur des terrains libanais ». Interrogé sur la possibilité de voir ce déploiement dans d’autres camps, le chercheur a assuré que « ce serait souhaitable », mais s’est demandé si cela se concrétiserait bientôt, « étant donné les calculs des acteurs différents qui influent sur la scène libanaise ».

S.B.


Pour mémoire
L’armée se déploie aux entrées du camp de Miyé Miyé

Des facteurs extérieurs imposent aux combattants de Miyé w Miyé un nouveau cessez-le-feu

Calme précaire après de violents affrontements à Miyé Miyé


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le sort des consultations parlementaires tributaire de Hariri... et de la rue

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Éditorial

Pour une révolution économique

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants