Le billet de Gaby NASR

Verbiage autiste

Billet
Gaby NASR | OLJ
14/09/2018

Incorrigibles Libanais! On a beau leur expliquer que le monde n’a rien à braire de leurs querelles de chiffonniers, ils veulent absolument se placer. Et puis cette manie qu’ils ont de renifler, farfouiller, puis débusquer le bouc émissaire idéal pour porter le chapeau de leurs turpitudes. Il fut un temps, durant la foire d’empoigne qui animait la guerre civile, où la classe politique – quasiment la même que celle d’aujourd’hui – donnait à avaler aux niaiseux des boas constrictors sur canapés, du genre : « Le cessez-le-feu sur l’axe Chiyah-Aïn el-Remmaneh dépend du résultat des discussions Reagan-Brejnev à Vladivostok. »

Aujourd’hui, même musique, mais c’est la chanson qui a changé : « La formation du nouveau gouvernement n’attend plus qu’un apaisement du conflit irano-américain. » Comprendre : dès que les mollahs de Téhéran auront le feu vert pour bricoler leur bombe, ils auront la gentillesse d’offrir aux Libanais un gouvernement. Si possible enrobé d’une réconciliation avec la Syrie, la nouvelle arme de distraction massive de leurs sous-fifres du Hezbollah. Cette fois, ce n’est plus un boa constrictor, mais un anaconda !

Placés sous respiration artificielle par le binôme irano-américain, auquel il faudra sans doute adjoindre la gesticulation des Ben Abdel Zizou d’Arabie, les grands bonnets-benêts de la République, plutôt que de se pencher sur des questions aussi terre à terre que les réformes structurelles, l’économie branlante, la corruption ou les services publics en décrépitude, font du vent en nous servant leur verbiage autiste à propos de la castagne au Yémen et à Bahreïn. Même la diarrhée numérique servie sur Facebook et Twitter a trouvé preneur dans notre République de poche. L’appel du large, encore et toujours !

La friture intense entre le Basileus à pelure d’orange et le Tondu de Meerab, la petite zizanie féodo-féodale dans le Chouf, les chicaneries autour des nominations des mafieux de l’administration, les mondanités que se font entre eux les ministres aux heures où les gens normaux travaillent... Voilà des sujets à notre mesure, sans qu’il y ait besoin pour nous d’aller chercher l’inspiration jusqu’à chez le Trump à crête jaune ou les ayatollahs en goguette.

« Cordonnier, pas plus haut que le soulier. » Il est parfois des proverbes géographiquement prédestinés.

gabynasr@lorientlejour.com

À la une

Retour à la page "Billet"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

SUPERBE VOTRE BOMBE H LACHEE SUR TOUS LES ABRUTIS LOCAUX ET REGIONAUX... MAIS LE MALHEUR C,EST QUE SES RADIATIONS SERONT IRRADIEES CAR TOUCHANT DES TETES CREUSES...
TEL L,EXEMPLE DE VOLTAIRE :
L,ABBE FERRAND
FUT PIQUÉ PAR UN SERPENT.
SAVEZ-VOUS CE QU,ARRIVA ?
C,EST LE SERPENT QUI CREVA !

stambouli robert

JE NE COMPREND PLUS DU TOUT CES CRISES
NOS ELUS A LA CHAMBRE SONT LA POUR ACCEPTER OU REJETER DES PROPOSITIONS DE LOIS DECIDES PAR LE CONSEIL DE MINISTRES
JE NE COMPREND PAS POURQUOI LES MINISTRES DOIVENT ETRE DES MEMBRES DE CES PARTIS ELUS ET EN PLUS SUIVANT UN PRORATAT
METTEZ UN GOUVERNEMENT DE GENS HONNETTES ET CAPABLES DANS LEUR DOMAINE AVEC AUCUNE AFFILIATION POLITIQUE ET VOYONS QUI SONT LES DEPUTES QUI VOTERONS OUI OU NON A LEUR PROPOSITIONS APRES LES AVOIR ETUDIEES
ASSEZ PERDU DE TEMPS AVEC LES EXIGENCES DE CHAQUE PARTI
IL Y A UNE DIVISION ENTRE LE LEGISLATIF ET L'EXECUTIF DANS TOUTE DEMOCRATIE
POURQUOI LE LIBAN DOIT FAIRE EXCEPTION?????

Le Faucon Pèlerin

Dans la capitale de la "Tendre Mère" où je me trouve, tous les vendredis mon premier geste est d'ouvrir Internet pour voir si mon copain Gaby est là.
Cher Gaby Nasr, on devient copain avec quelqu'un soit pour la beauté de sa soeur ou pour sa sympathie, en libanais "Khoffet rouhou" (légèreté de son âme). En ce qui me concerne, c'est le deuxième cas.
Quant à la crise gouvernementale, elle sera résolue après la solution du litige entre l'Argentine et la Grande-Bretagne sur la souveraineté des Îles Malouines.

Irene Said

Et encore, l'autisme...on trouve des méthodes pour comprendre ceux qui en sont atteints, et se faire comprendre d'eux.

Tandis que nos "responsables malades" sont inguérissables...et c'est malheureusement sans aucun espoir !
Irène Saïd

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà d’Idleb...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué