X

Économie

La barge Esra Sultan devrait quitter Jiyé lundi pour rallier Zouk

Électricité
P.H.B. | OLJ
04/08/2018

L’Esra Sultan, la troisième centrale flottante fournie par Karpowership – filiale de l’opérateur turc Karadeniz – et qui est branchée à la centrale électrique de Jiyé (Chouf), devrait lever l’ancre lundi pour rallier celle de Zouk (Kesrouan). « Le départ est programmé pour lundi si les conditions météo le permettent. Sauf imprévu, la barge pourrait être branchée à Zouk dès mercredi », a indiqué à L’Orient-Le Jour une source à la centrale de Jiyé.
Cette relocalisation était pressentie depuis plusieurs jours dans la mesure où la barge qui avait été mise en service gratuitement depuis le 21 juillet à Jiyé « ne fonctionnait qu’à un quart de ses capacités », en raison d’importantes carences au niveau des infrastructures sur ce site, selon la source précitée. « La barge devrait en revanche pouvoir fonctionner normalement à Zouk », ajoute-t-elle.


(Lire aussi : La troisième barge bientôt transférée à Zouk ?)

« Attendue ailleurs »
Esra Sultan doit déployer plus de 200 mégawatts (MW) supplémentaires – soit deux heures de courant en plus – sur le réseau d’Électricité du Liban (EDL) jusqu’au 16 octobre maximum sans frais supplémentaires, en dehors du carburant. Son arrivée avait été négociée par le ministre de l’Énergie et de l’Eau, César Abi Khalil, mandaté par le Conseil des ministres, dans le cadre d’un accord plus large portant sur la prolongation pour trois ans de plus de la location de deux navires mis en service en 2013 par le même opérateur : le Fatmagül Sultan à Zouk et l’Orhan Bey à Jiyé, pour un total de 370 MW. Le déploiement de ces barges était à l’origine une solution temporaire pour pallier le déficit de production d’EDL, et qui a fini par s’inscrire dans la durée.
Trois sites étaient envisagés pour accueillir l’Esra Sultan : Jiyé, Zouk et Zahrani (dans la région de Saïda). La nouvelle barge s’était d’abord vu refuser en début de semaine le droit d’accoster à Jiyé, faute d’autorisation, alors que la population de la localité avait dénoncé son impact sur l’environnement, une fronde soutenue par des élus du Parti socialiste progressiste de Walid Joumblatt. Dans un entretien livré au quotidien an-Nahar hier, le chef de la municipalité de Ghaziyé (Saïda-Zahrani) a expliqué qu’il s’était lui aussi opposé à l’arrivée d’Esra Sultan à Zahrani pour des raisons similaires, rejetant toute implication politicienne dans cette décision.
Or le mouvement Amal du président du Parlement Nabih Berry a affirmé hier dans un communiqué relayé par plusieurs médias qu’il était contre le déploiement de la nouvelle barge sur ce site, craignant notamment qu’elle soit prolongée, « sabotant » ainsi les efforts pour lancer la construction d’une nouvelle centrale dans cette partie du Liban. Le mouvement a également appelé hier soir à l’organisation d’un sit-in aujourd’hui devant la centrale de Zahrani.
Pour plusieurs sources concordantes, les complications autour du déploiement d’Esra Sultan reflètent les tensions entre le PSP et le mouvement Amal d’un côté, et de l’autre le Courant patriotique libre, proche du président Aoun, auquel appartient le ministre de l’Énergie autour de la formation du nouveau gouvernement.Il reste que la mise en service d’Esra Sultan s’achèvera le 16 octobre, comme initialement prévu, selon une autre source proche du dossier, la barge étant « attendue ailleurs » par la suite.


Lire aussi

La barge Esra Sultan sera en principe mise en service ce week-end

Le déploiement d’Esra Sultan va permettre au Liban d’économiser 30 millions de dollars, selon Karadeniz

Navires-centrales : et de trois...

Navires-centrales : retour sur un dossier polémique

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants