Économie

Le déploiement d’Esra Sultan va permettre au Liban d’économiser 30 millions de dollars, selon Karadeniz

Électricité
OLJ
19/07/2018

La société Karpowership, filiale de l’opérateur turc Karadeniz, a confirmé hier que la troisième centrale flottante dont l’arrivée a été négociée par le ministère de l’Énergie et de l’Eau avait accosté à Jiyé (caza du Chouf).
Dans son communiqué, la société a en outre indiqué que cette nouvelle barge devrait permettre au Liban d’économiser 30 millions de dollars de carburant sur les trois mois pendant lesquels elle produira de l’électricité avant de repartir pour la Turquie, sans toutefois préciser les modalités de ce calcul. Une source au ministère a pour sa part confirmé que l’Esra Sultan, qui déploiera une puissance d’exactement 235 mégawatts (MW), sera mise en service « dans les 48 heures ».
L’arrivée d’Esra Sultan s’inscrit néanmoins dans le cadre d’un accord plus large qui comprend la prolongation pour trois ans des deux autres centrales flottantes que l’État loue à Karadeniz depuis 2013 : le Fatmagül Sultan à Zouk (caza du Kesrouan) et le Orhan Bey à Jiyé, pour un total de 370 MW actuellement déployés. La location de la nouvelle barge est en principe gratuite, hors prix du carburant, selon le ministre sortant de l’Énergie César Abi Khalil, qui a négocié les termes de la prolongation du contrat. Ce dernier a en outre annoncé cette semaine qu’il avait obtenu une baisse du prix de production du kilowattheure (kWh) des autres barges qui sera payé par Électricité du Liban (EDL) à 4,90 centimes de dollars, soit environ un centime de moins qu’avant l’extension.
La question des navires-centrales au Liban fait l’objet de nombreuses polémiques et de tensions politiques depuis des années. La nouvelle barge s’est vu refuser en début de semaine le droit d’accoster à Jiyé, faute d’autorisation. Dimanche, la municipalité et les habitants de la localité avaient en outre indiqué qu’ils ne permettraient pas à la barge d’être mise en service dans leur localité, évoquant notamment son impact sur l’environnement.

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

À Baabda, un Conseil des ministres sous pressions internes et externes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants