Worldcup

COUPE DU MONDE DE LA FIFA 2018 RUSSIE

X

Sport

Sept raisons de suivre la Coupe du monde

Football / Mondial – Focus
14/06/2018 | 00h00

Jour J. La Coupe du monde, c’est aujourd’hui ! Voici les sept raisons qui, selon nous, expliquent l’engouement autour de cet événement sportif :

1. Léo et CR7
À eux seuls, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi accumulent 10 Ballons d’or. Ces derniers, dotés de technique, rapidité, intelligence et vista, voudront encore une fois se battre sur le statut de plus grand joueur de l’histoire. Âgé de 33 ans, c’est la dernière chance de Ronaldo de gagner une 2e coupe internationale en quatre ans, et c’est peut-être la dernière fois que Messi, âgé de 30 ans, sera à son meilleur niveau. Le duel sans fin de ces deux stars n’est pas éternel en fin de compte et touche à sa fin, du moins sur la scène internationale.

2. L’immense potentiel de la France
Peu d’équipes ont des options d’attaque plus excitantes que la France. Antoine Griezmann est l’un des attaquants les plus talentueux du monde, et l’ailier de 19 ans Kylian Mbappé est une star en devenir. Les jeunes ailiers Ousmane Dembélé, Thomas Lémar et Florian Thauvin sont tous dangereux, tout comme l’attaquant Olivier Giroud et le milieu offensif Nabil Fékir. Paul Pogba reste l’un des meilleurs milieux de terrain du monde malgré une saison marquée par des hauts et des bas cette année. Le talent s’étend également à la défense : N’Golo Kanté est l’un des meilleurs milieux de terrain défensifs, et Samuel Umtiti et Raphael Varane forment un formidable duo.


(Lire aussi : La Coupe du monde comme un premier amour)



3. Une seconde d’affilée pour l’Allemagne ?
Aucun pays n’a remporté deux Coupes du monde consécutives depuis le Brésil (1958 et 1962), mais l’Allemagne semble certainement capable de reproduire cet exploit. Ils ont deux des meilleurs gardiens du monde, Marc-André ter Stegen et Manuel Neuer, qui ont raté une bonne partie de la saison à cause d’une blessure. La Mannschaft a en outre une solide défense avec le trio Mats Hummels, Jérôme Boateng et Joshua Kimmich. Toni Kroos est l’un des meilleurs milieux de terrain au monde, et Thomas Müller, Mesut Özil, Marco Reus, Julian Draxler et Julian Brandt sont tous des joueurs offensifs dangereux.

4. Des diables de Belges
L’équipe des Diables rouges est attendue au tournant : menée par les vedettes Kevin de Bruyne, Eden Hazard, Romelu Lukaku, Dries Mertens et Thibaut Courtois, elle doit désormais atteindre son fantastique potentiel. Cette sélection est considérée comme la génération dorée du foot belge, mais jusqu’à présent, ces Diables-là ont été classés dans la catégorie mouton noir bien plus que comme véritables prétendants au trophée. Leurs Mondial 2014 et Euro 2016 se sont terminés en quarts. Pas mal, mais pas assez pour mettre le monde en alerte non plus. S’ils vont plus loin cette fois, ce sera probablement grâce aux vedettes à leur disposition, elles qui peuvent détruire les défenses adverses. Quoi qu’il en soit, la Belgique a de quoi faire un très grand tournoi.


(Lire aussi : Mondial de foot : La malédiction Oranje...)



5. Pour l’Angleterre, tout reste à prouver
L’Angleterre a une équipe dotée de joueurs prometteurs, mais n’est pas sous pression pour aller loin dans la compétition parce qu’une grande partie de cette sélection est jeune (la deuxième plus jeune du Mondial) et inexpérimentée sur la scène internationale. Cependant, cela ne veut pas dire qu’il ne devrait y avoir aucune attente. Il y a beaucoup de talent ici, et ne pas avancer jusqu’aux 8es serait un échec significatif. Harry Kane est l’un des meilleurs attaquants du monde : il a marqué 30 buts en Premier League cette saison et 41 toutes compétitions confondues. Raheem Sterling – cible fréquente de critiques injustifiées – vient de clore une formidable saison (18 buts et 11 passes décisives en club), et Dele Alli est un milieu de terrain offensif potentiellement révolutionnaire. Enfin, les attaquants Jesse Lingard et Marcus Rashford ont eux aussi démontré leur potentiel en club.


6. Uruguay, Colombie et Croatie : les moutons noirs
L’Uruguay est un choix populaire de mouton noir pour aller loin dans la compétition. La Celeste a sans nul doute la meilleure combinaison offensive du tournoi : Luis Suarez et Edinson Cavani. Elle a également de très bons défenseurs centraux : Diego Godin et José Gimenez. Quant aux milieux de terrain, ils sont de jeunes prometteurs.
La Colombie, elle, passionne les fans du rectangle vert. James Rodriguez, milieu de terrain offensif et vedette de l’équipe, a vécu une excellente saison en club et avait remporté le titre de meilleur buteur lors du Mondial 2014. L’attaquant Radamel Falcao et l’ailier Juan Cuadrado complètent un trident d’attaque dangereux. Davinson Sanchez et Yerry Mina forment, eux, un duo puissant au centre. Toutefois, la Colombie ne possède pas beaucoup de joueurs en milieu de terrain pour relier sa défense à son attaque, ce qui pourrait poser problème.
En revanche, la Croatie compte l’un des meilleurs milieux du tournoi avec Ivan Rakitic, Luka Modric, Mateo Kovacic et Marcelo Brozovic. Elle a également des attaquants talentueux en la personne d’Ivan Perisic et de Mario Mandzukic. Cependant, des questions se posent sur la solidité de la défense.


7. L’Islande, l’outsider favori
L’Islande et ses applaudissements à la viking ont émerveillé le monde du foot en 2016 quand elle s’est qualifiée pour l’Euro, une première pour cette petite île, et a ensuite réussi à éliminer l’Angleterre en 8es de finale. Son ascension remarquable s’est poursuivie en 2017, devenant le plus petit pays jamais qualifié pour une Coupe du monde. Pourra-t-elle persévérer en 2018 ?


Lire aussi
Les Bleus comme en 1998    

Poutine veut aussi gagner sa Coupe du monde

Quatre sélections arabes au Mondial de foot, une première

Mondial de foot : L’Allemagne encore plus forte qu’en 2014

Coupe du monde : au Liban, les vendeurs de drapeaux sont prêts

Coupe du monde de football : Le top 5 de la nouvelle génération

Les 5 stars attendues de la Coupe du monde

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué