Worldcup

COUPE DU MONDE DE LA FIFA 2018 RUSSIE

X

Sport

Quatre sélections arabes au Mondial de foot, une première

Football / Coupe du monde

Si les équipes expérimentées sont données favorites, les équipes du Golfe et d’Afrique du Nord pourraient leur donner du fil à retordre.

12/06/2018 | 00h00

Quatre équipes arabes présentes à la Coupe du monde en Russie… c’est une première dans l’histoire de la compétition la plus populaire et la plus regardée de la planète. Le Maroc, la Tunisie, l’Égypte et l’Arabie saoudite ont passé les épreuves des phases de qualification et s’apprêtent à entrer dans la cour des grands, rejoignant ainsi l’Espagne, l’Allemagne (champion du monde en titre), la France, le Brésil ou encore l’Argentine et le Portugal (champion d’Europe) dans la liste des candidats au titre de champion du monde. Une nouvelle qui a de quoi enchanter non seulement les pays qualifiés, mais aussi tout le reste du monde arabe, passionné de football.

La Coupe du monde et les compétitions internationales amènent un grand enthousiasme dans les pays arabes, avant mais aussi pendant leur déroulement, et ce même si des équipes arabes ne comptent pas parmi les derniers candidats au titre. Mais quand elles le sont, elles se retrouvent face à des équipes souvent plus expérimentées contre lesquelles elles subissent des défaites conduisant à leur élimination du tournoi. Néanmoins, certaines formations arabes peuvent créer la surprise tout au long de la compétition, et montrer du beau jeu et un beau spectacle. On se souvient par exemple, lors de la dernière Coupe du monde au Brésil, en 2014, de l’incroyable performance de l’équipe d’Algérie qui avait surpris tout le monde lors de la phase de poules avec un festival de buts, et plus spécialement lors du match qui l’avait opposée aux Allemands entraînés par Joachim Löw. Pendant les 120 minutes de match (temps réglementaire et prolongations), les Algériens ont montré un jeu digne des plus grandes équipes de football au monde. Mais en dépit de tout ce qu’ils ont pu donner, et même si leur performance restera gravée dans l’histoire de la sélection algérienne, les Fennecs ont néanmoins dû céder la victoire à leur adversaire (2-1). Il ne serait donc pas surprenant de voir une nouvelle équipe arabe parmi les quatre qualifiées nous montrer une qualité de jeu comparable à celle-ci, compte tenu des nombreux talents qui s’y trouvent.


(Lire aussi : Mondial de foot : L’Allemagne encore plus forte qu’en 2014)

Expérience et talent
Parmi les quatre équipes arabes en lice, l’Égypte est un exemple des potentielles révélations de cette Coupe du monde. Les Pharaons participent à leur troisième phase finale (2018 comprise), mais n’ont jamais dépassé le 1er tour de la compétition. En revanche, l’Égypte a réussi à imposer son style de jeu au niveau continental avec sept victoires à la Coupe d’Afrique des nations. La sélection égyptienne a donc sans doute de quoi surprendre cette année, notamment en raison de sa nouvelle fierté footballistique, Mohammad Salah. Adulé par les commentateurs arabes lors des matches et auteur d’une saison explosive avec le club anglais de Liverpool, le jeune Égyptien a su s’imposer comme l’un des meilleurs joueurs du monde. Doté d’une vitesse de pointe impressionnante et d’une technique à faire chavirer les défenseurs adverses, Salah risque de devenir la bête noire de nombreux joueurs et de nombreuses équipes. Le jeune prodige a néanmoins été blessé lors de la finale de la Ligue des champions qui opposait son club au Real Madrid le 26 mai dernier. Reste donc à savoir si Salah pourra exploiter toutes ses capacités pour emmener son équipe au plus haut dans la compétition.
Mais si l’Égypte a de grandes chances de briller durant ce Mondial, d’autres équipes arabes sont aussi de la partie comme l’Arabie saoudite, présente dans le groupe des Pharaons. Seule équipe du Golfe à participer à la compétition, elle sera opposée à la Russie et l’Uruguay, deux nations qui ont l’habitude des compétitions internationales à haut niveau. La sélection saoudienne en est à sa 5e phase finale de Coupe du monde et a atteint les 8es de finale de la compétition en 1994 aux États-Unis.
Mais ce sont les deux équipes du Maghreb, le Maroc et la Tunisie, qui risquent d’avoir des difficultés dans leurs poules. La sélection marocaine, qui a déjà atteint au même titre que son voisin algérien les 8es de finale de la compétition en 1986, est en effet présente dans le groupe de l’Iran, mais surtout de l’Espagne et du Portugal, deux équipes habituées aux grandes compétitions et qui comptent des joueurs de grand talent. On verra alors si le talent des Lions de l’Atlas pourra faire face à la technique et à la puissance de Cristiano Ronaldo et à la beauté incontestable du jeu collectif de la Roja.
La Tunisie, elle, est également dans un groupe qui risque de lui donner du fil à retordre. Si les Aigles de Carthage ne devraient pas éprouver de difficultés face à l’équipe du Panama, l’histoire risque d’être différente face aux Anglais de Harry Kane et aux Belges d’Eden Hazard. Et même si la Tunisie a eu l’occasion de participer à cinq reprises à des phases finales de Coupe du monde, elle n’a néanmoins jamais dépassé le 1er tour. Elle a tout de même gagné la Coupe d’Afrique des nations en 2004 et le championnat d’Afrique des nations en 2011. Mais si son palmarès est moins flatteur que celui de ses concurrentes, la Tunisie peut néanmoins réserver des surprises.
Réponse à partir de jeudi...


Lire aussi

Coupe du monde : au Liban, les vendeurs de drapeaux sont prêts

Coupe du monde de football : Le top 5 de la nouvelle génération

Les 5 stars attendues de la Coupe du monde

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Qays ibn Aylan

Et de toute façon aucunne nation d'afrique d'Asie, Océanie, Amérique du Nord ne fera quelques choses ,la coupe du monde est européenne et
sud-américaine depuis sa fondation.

Vive l'Arabie saoudite, Vive le Maroc , vive l'Égypte et Vive la Tunisie . Merci a vous d'avoir représenté le monde arabe. (Liban Oman Algérie etc)

PAUL TRONC

En Afrique on parle de 5 pays africains , Maroc , Égypte , Tunisie , Sénégal et Nigeria , cela semble plus proche de la réalité, puisque les compétitions se sont faites par Continent et non par nationalités ou appartenance ethnico religieuse.

Les bensaouds se retrouvent donc seuls comme pays arabe , arabe .
ET ILS N'IRONT PAS LOIN VOIR NULLE PART . Sans malice aucune .

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants