X

À La Une

Victoire de Labaki à Cannes : quand le Hezbollah, ses armes et ses martyrs s'en mêlent

sur le net

Les tweets d'une journaliste d'al-Manar et d'un député du Hezbollah suscitent de vives réactions sur le net.

OLJ
21/05/2018

Alors que le Liban célébrait samedi soir l'attribution du prix du Jury, par le festival de Cannes, à la réalisatrice Nadine Labaki et son film Capharnaüm, une journaliste d'al-Manar et un député du Hezbollah ont provoqué de vives réactions sur le net avec des tweets critiquant le vaste mouvement d'enthousiasme.

Une vague de félicitations déferlait sur les réseaux sociaux pour cet événement de taille. Et pour cause : le Liban n'avait pas été représenté à Cannes depuis 2015, quand le Libanais Ely Dagher, 29 ans, avait remporté la Palme d'Or pour son court métrage Waves'98. Avant lui, le Liban avait été primé en 1991, quand Maroun Bagdadi avait remporté le prix du Jury pour hors la vie.
Mais Manar Sabbagh et Nawaf Moussaoui se démarquaient avec des tweets au ton quelque peu différent.

La première a posté un premier tweet samedi soir dans lequel elle rappelle aux "fils de la Phénicie" et autres "intellectuels", que "la gloire" des "martyrs" du Hezbollah est "suffisante" pour le Liban. "A l'occasion des discussions à profusion sur les personnalités qui portent haut le nom du Liban pour avoir remporté un prix ou gagné une compétition, ci-dessous une photo des martyrs tombés lors du premier jour de la bataille de Qousseir (en Syrie) en 2013", écrit ainsi Manar Sabbagh, en référence à l'engagement militaire du Hezbollah en Syrie aux côtés du régime de Bachar el-Assad. Accompagnant son message d'une photo de dizaines de combattants du Hezbollah décédés, elle rappelle qu'il y a eu d'autres "martyrs avant et après eux" et affirme que "cette gloire est suffisante pour le Liban pour les siècles à venir". 


La réponse des twittos n'a pas tardé. 

"Ce parallèle est faux (...) La vie n'est pas limitée à l'activisme politique sous toutes ses formes tout comme elle n'est pas limitée aux activités culturelles et artistiques. La vie est un ensemble", a répondu le journaliste d'al-Jadeed Jad Ghosn. 


La journaliste et ancienne candidate aux législatives, Joumana Haddad a affirmé que "nous continuerons à parler fièrement des réalisations des Libanais et Libanaises dans le domaine de l'art et de la culture parce que nous sommes les fils et les filles de la vie". 


"Personne ne vous a demandé de prendre notre défense (...) ceux qui sont morts sont morts pour Téhéran (...). Nous avons l'armée libanaise qui nous protège", écrit un internaute.


"Chacun se bat dans son domaine (...). Nous prions pour les martyrs alors respectez notre façon de vivre", écrit une autre. 



(Lire aussi : Nadine Labaki à L’OLJ : Il est temps que l’État libanais se réveille)



Dimanche, Manar Sabbagh a de nouveau twitté pour affirmer que "la mécréance culturelle est la chose la plus dangereuse". "Chaque jour qui passe, nos martyrs se voient arracher leur libanité et leur patriotisme et sont insultés (...). J'ai publié un tweet en faisant un parallèle qui, je le reconnais, était provocateur, mais il reflète la provocation quotidienne que nous subissions. Mon but n'était pas d'évaluer le succès de tel ou d'un tel et je leur exprime mon estime sur ce qu'ils font". 



Après la journaliste d'al-Manar, c'est le député Nawaf Moussaoui qui est intervenu dans le débat en écrivant sur son compte twitter : "Pas de Labaki (jeu de mots, Labaki signifiant en arabe casse-tête) et pas de mal de tête : il n' y a que tes armes qui te protègent lorsqu'il le faut". 




Une remarque qui lui a valu nombre de critiques.

"Vous voulez une guerre civile?", s’interroge un twitto. 


"Lorsqu'il le faut, il n'y a que les armes de l'armée qui nous protègent et vous protègent", dit un autre.


"Les armes de l'armée libanaise suffisent", renchérit un internaute.


La question des armes du Hezbollah est un dossier qui divise la société et la scène politique libanaise.


Interrogé par un autre internaute, M. Moussaoui a déclaré que "la gloire du Liban a été donnée à la résistance", en référence à la formule consacrée par laquelle on salue Bkerké et le patriarche maronite, "la gloire du Liban lui a été donnée".



Tableau des laissés-pour-compte et des invisibles (les sans papiers), "Capharnaüm" suit les traces de Zain, 12 ans, un enfant des rues révolté, en guerre contre ses parents qui refusent de l'envoyer à l'école et lui donnent des coups à la place.

Un autre réalisateur libanais, Ziad Doueiri, nominé aux Oscars avec son film L'Insulte, avait pour sa part fait l'objet d'une offensive bien plus dur de la part du Hezbollah. Le parti avait en effet vertement dénoncé le fait qu'une partie d'un de ses précédents films, L'Attentat, ait été tourné en partie en Israël. "Lorsqu’un réalisateur libanais se rend en Israël pour tourner un film ; si cela n’est pas une normalisation, alors qu’est-ce que c’est ?" s'était notamment insurgé le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah. 

Le 10 septembre dernier, la Sûreté générale avait confisqué, à l'aéroport de Beyrouth, les passeports libanais et français du réalisateur. Ce dernier rentrait de Venise où son film, L'Insulte, avait été primé. M. Doueiry avait comparu, le lendemain, devant le tribunal militaire pour justifier ses diverses visites en Israël pour le tournage de L'Attentat. M. Doueiri avait obtenu un non lieu.



Pour mémoire
Ziad Doueiri : Cette nomination a un goût de revanche et pour le Liban c’est un énorme cadeau

Le Hezbollah chahute un débat autour de Ziad Doueiri à l’USJ

Nasrallah s'oppose à la décision de projeter le film de Spielberg

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Quelle honte que Manar et Moussaoui ne se souviennent que des morts chiites du hezb alors que des martyrs de l'armée libanaise, chiites, sunnites, druzes et chrétiens sont tombés dans des guerres et des batailles contre des ennemis divers: des syriens, des israeliens, des palesitniens et tout recement dans les jurds. Est ce que le sang des martyrs chiites de l'armée ne vaut pas celui de ceux du hezb. Ces martyrs chiites n'ont ils pas de pères et de mères, des frères et des soeurs, des enfants, des amis...
Des héros chiites sont toujours dans les prisons syriennes depuis des décennis à côté d'autres libanais. Un vrai martyr n'a pas de religion! et n'a pas besoin de défenseurs!

Ayiib et cent ayiibs! ce sont vos martyrs autant que les notres!

l'éducation et la culture sont les armes qui ont permis aux juifs de conquérir la palestine apres des millénaires de leur défaite par les romains.

On parle de la vrai culture et non pas les chants et les symboles politiques qui ne profitent qu'à des maitres obscurs cachés derrière leurs turbans occupés à kidnapé l'âme d'une religion pour l'utiliser pour assevir dans l'obscurantisme ses adeptes.

Réveillez vous les ami(e)s et faites le mieux de votre intelligence. Les moutons finissent dans les assiettes de leurs maitres même s'ils paradent en file ou qu'ils bêlent en unisson.

Remy Martin

Faisons confiance à l'étau qui va se resserrer lentement mais surement. No way out !

Bery tus

L'ART ET LA CULTURE LIBERE L'ESPRIT DU CARCANT DONT "ILS" LES ETRANGERS AU LIBAN .. C'EST PRECISEMENT CA DONT ILS ONT PEUR

NOUS NE SOMMES PAS DES MOUTONS .. OUI MERCI A LA RESISTANCE QUI A COMBATTUT LES ISRAELIENS ... MAIS QU'EST DEVENUE CETTE MEME RESISTANCE A L'OCCUPATION !?!

ELLE EST DEVENUE ELLE MEME UNE FORCE D'OCCUPATION ... ET CA, CA NE PASSERA PAS CHEZ LES VRAIS ARABES

DEPUIS 90 LES LIBANAIS AFFIRMAIENT ETRE DESCENDANT DES PHENICIENS .. SAVEZ VOUS QUI SONT MONTES AU CRENEAU POUR SAVONNER CETTE IDEE !?! LE HEZB MEME ET MAINTENANT COMME CETTE IDEE D'ARABITE FAIT DU TORT A L'IRAN ILS ACCEPTENT CETTE IDEE OU CETTE REALITE

stambouli robert

je note une chose
C'est probablement le plus de commentaires faits sur un sujet depuis bien longtemps dans OLJ
95% et plus de commentaires critiquent les twitts de Moussawi et Sabbagh
Je ne vois pas en quoi le succes de Mm Labaki se compare negativement a des martyrs(?) Libanais tues en Syrie . Bravo Mm Labaki
Mais le peuple a vote le 6 Mai donc malheureusement pas le droit de se plaindre pour 4 ans

j ajoute que Heiny Srour , libanaise juive a aussi ete prime a Canne dans les annees 70 pour son film
pro palestinien, don't acte svp

L'Orient-Le Jour

Merci pour votre commentaire. Nous avons ajouté Ely Dagher à notre article.
Bien à vous

C.K

Les pseudos changent mais les commentaires embeded se ressemblent,,, merci Nadine de contribuer à la gloire du Liban.

Pierre Hadjigeorgiou

En bref, les tweets de Moussaoui et de Sabbagh sont leur chant du Cygne...

Nayla Sawaya

Commentaire par rapport à l’’article et non pas le sujet.
Merci de noter que le liban à bel et bien été représenté au festival de cannes avec le court métrage waves 98 de Ely Dagher, qui a remporté Le 1er et plus prestigieux prix du festival avec la palme d’or.
Prière de rectifier pour plus de crédibilité.

Zeidan Jihad

Et ça vous étonne, ils veulent un peuple aveugle et sans culture, des moutons dociles et ignorants ... La culture et l'esprit de liberté s'accommodent mal avec la dictature des idées qu'on veut imposer.

RAISINS SECS

Au fait où est passé bensalman heritier?

27 jours d'absence après une tentative de coup d'État en bensaoudie ça craint.

On a pas besoin de faire feu de tout bois dans notre liban NOUVEAU, les dès sont jetés de toute façon.

Le monde est vaste pour ceux qui ont les moyens d'aller vivre sur la côte d'Azur.

michel raphael

SI GOERGES NACCACHE M'ETAIT CONTE,,,,,,

QUE DIEUX AIE SON AME,,ILS NOUS AVAIT PREVENU,,IL A

MEME FAIT 6 MOIS DE PRISON POUR NOUS AVOIR DIT LA PURE

VERITE

""""''''D E U X N E G A T I O N S

N E F O N T P A S U N E N A T I O N """""

COMME C'EST TOUJOURS VALABLE,,S.V.P. LA DIRECTION DE

L'ORIENT FAITES NOUS CE PLAISIR......

LAISSEZ NOUS SAVOURER CES RAPIDES DELICES DES PLUS BEAUX DE NOS JOURS....

CETTE PRECIEUSE PARABOLE QUE DIS-JE CETTE PROPHECIE ,,

DE GEORGES NACCACHE IL FAUT LA FAIRE LIRE ET RELIRE

A TOUT CES MAL APPRIS (POUR NE PAS DIRE ASSASSINS) QUI

NOUS ONT ENLISES EN 1922 DANS CE PROJET D'UNE UTOPIE

SANS PAREIL APPELER :::""ETAT DU GRAND LIBAN"""

VOILA OU NOUS EN SOMMES ....

NOTRE IDENTITE ""PIETINEE"" EN 1922,,,,NOUS VOILA

APRES UN SIECLE DES PLUS PERTURBE ,, EN FAILLITTE

MEME D'IDENTITE....

IL FAUT OUVRIR UN TRIBUNAL DE L'HISTOIRE POUR JUGER A

TITRE POSTHUME TOUT CES AVATARS D'ARRIVISTES QUI ONT

EN 1922 ONT ""T R A H I S ""LE LIBAN LIBANAIS""





Antoine Sabbagha

On ne voit ni le rapport ni le sens de ces objections avec le film de Nadine LABAKI .

carlos achkar

Reste à espérer que Madame Labaki ne se fasse pas arrêter dès son retour à Beyrouth pour avoir respiré le même air qu'un Israelien à Cannes.

Chady

On aurait aimer voir la meme ferveur populaire le 25 mai 2000. Je crois que le parallèle qu’ont essayé de créer Manar Sabbagh et Moussaoui est la. On a trop tendance à être fier et a le montrer lorsqu’on est récompensé, nous libanais, par des occidentaux, a l’extérieur de nos frontières, ce qui n’est pas une mauvaise chose en soit,. Cela dit, si on est capable de se rejouir autant pour si peu comment peut on ne pas fêter et en grande pompe chaque annee le 25 mai comme il se doit, un exemple parmi d’autres...

Le Faucon Pèlerin

Chers compatriote Manar et Nawaf,
Si je décide d'aller combattre DAECH à Mindanao aux Philippines, ce sera à mes risques et périls. Le Liban n'a rien à voir avec moi. Cela me concerne personnellement. Que je revienne vivant ou dans une boite cela me regarde, je ne souhaite "labbek" (casser la tpete) de personne sur le résultat de mon aventure. A chacun son destin (to each his own).
Sans polémique.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES DEPRESSIONS RECURRENTES, LA PSYCHOSE, LA SCHIZO ET LES TROUBLES PSYCHOLOGIQUES EN GENERAL FRAPPENT DUREMENT LES BOITES PRETENDUES DIVINES DE CERTAINS !

Bibette

Bien sûr ils ne manqueront pas l’occasion de discréditer la culture et l'art fruits de la liberté d'expression, de la libre pensée et de la créativité, pour en échange, sublimer la culture de la mort au service du régime ! Encore une occasion de consoler les proches des victimes et flatter les mercenaires soldats et futurs victimes du régime des mollahs!! Pure propagande obscurantiste ! La culture Perse autochtone est anéantie depuis que les Mollahs ont pris les rênes du pouvoir ! C’est par l’entretien d’un obscurantisme va-t’en guerre décapant et par la prohibition de toute forme d’expression culturelle que ce régime religieux se maintient ! Et ils pensent vraiment idéologie politique chez nous au Liban à travers leur media! Leur médiocrité les trahit!

Irene Said

Voici, dans toute sa splendeur "non-mécréante" le Liban-nouveau que nous promettent certains moutons qui bêlent plus fort que les autres !
Irène Saïd

Zaarour Beatriz

Faut-il prier pour que Capharnaüm, avec le petit Zain au regard poignant, ne soit ni censuré ni interdit? Je ne voudrais qu' espérer le voir en remerciant de tout coeur Mme Labaki et son équipe pour leur effort et leur courage!!

c...

N est ce pas là, un combat d arrière garde avec du suranné et du vieillot dans les idées, on sent lā une leçon bien apprise

Le Faucon Pèlerin

L'Etat libanais, a un Président de la République, un Président du Parlement et un Président du Gouvernement, ce sont eux seuls qui, réunis, décident si l'Etat libanais de faire la guerre ou pas. Le Liban, ne doit participer à une guerre qui n'est pas sa guerre. Toutes les guerres que le Liban a subies depuis 1948 sont les guerres des autres. Le Liban n'est pas un pays guerrier, il est exactement le contraire, il est un message de paix et de liberté.
Sans polémique.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LA LOGIQUE DE CERTAINS EST EN URGENTE CONVALESCENCE !

Yves Prevost

Quel rapport peut-il y avoir entre des miliciens tombés à Qousseir pour Bachar el Assad et l'honneur du Liban ?

Irene Said

C'est vous, Madame Manar Sabbagh qui êtes dangereuse et provoquez !
Vous ne voulez pas vivre dans la "mécréance culturelle" ?
Faites de toute urgence votre valise et foutez le camp en Iran !
Irène Saïd

Pierre Hadjigeorgiou

Mr. Moussaoui, nous ne sommes nullement Mlabakeen, votre esprit l'est! Les seuls vrais martyrs sont ceux qui sont tombés pour le Liban, "la phénicie" si cela peut vous irriter et irriter Manar Sabbagh et consors. Les gens du hezbollah ou de tout autres partis, mortes ou décédées pour Téhéran, la Syrie, la Palestine ou tout autre cause autre que celle du pays, ne sont que des victimes collatérales qui n'ont rien à faire, ni de près ni de loin avec le martyre. Ca c'est du suicide gratuit! Sinon, Mabrouk à nos concitoyens Libanais qui une fois de plus ont montré du savoir faire dans la cours des grands!

Dernières infos

Les signatures du jour

Les matchs d’aujourd’hui

  • Portugal
    Maroc

    20/06

    15h00 (GMT+3)

  • Uruguay
    Arabie Saoudite

    20/06

    18h00 (GMT+3)

  • Iran
    Espagne

    20/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué