X

À La Une

Sur le tapis rouge de Cannes, l'actrice libano-française Manal Issa dénonce le massacre de Gaza

Festival
OLJ
16/05/2018

L'actualité s'est invitée, mardi, sur les marches du Festival de Cannes. Au lendemain de l’inauguration à Jérusalem de l'ambassade américaine, et du massacre commis à Gaza par l'armée israélienne, plusieurs artistes ont exprimé leur condamnation.

La jeune actrice franco-libanaise Manal Issa a brandi mardi, lors de sa montée des marches pour la projection de "Solo: A Star Wars Story", un poster sur lequel on pouvait lire : "Arrêtez l'attaque contre Gaza". Manal Issa, 26 ans, est à Cannes pour le film "My favorite fabric" de la réalisatrice syrienne Gaya Jiji. Elle était également à l'affiche de "One of these days" de Nadim Tabet.

"Elle ne souhaite pas s'exprimer car elle veut attirer l'attention sur Gaza et pas sur elle-même", a indiqué à l'AFP l'entourage de l'actrice, au lendemain de son geste sur le tapis rouge.

De son côté, l'actrice et réalisatrice palestinienne Annemarie Jacir, qui vient de sortir "Wajib", un film dressant le portrait de la société palestinienne résidant à Nazareth malgré toutes les difficultés et les contraintes, a mené mardi un rassemblement, rapporte The National, en solidarité avec la soixantaine de Palestiniens tués lundi, alors qu'ils manifestaient dans la bande de Gaza, à la frontière avec Israël.

Lors du rassemblement, Annemarie Jacir a lancé à la foule : "Aujourd'hui, nous exprimons notre solidarité avec ceux qui ont perdu leur vie ou des proches. Je voudrais que tout le monde se tienne la main pour montrer que nous avons encore une connexion entre êtres humains, et pour résister aux tentatives de déshumanisation et de silence". Ont notamment participé à ce mouvement l'acteur Benicio Del Toro, le réalisateur russe Kantemir Balagov, l'actrice française Virginie Ledoyen, ainsi que le ministre palestinien de la Culture, Ehab Bessaiso ou encore l'acteur palestinien Mohammed Bakri. Ils ont également observé une minute de silence.

Dans le cadre de la 71e édition du Festival de Cannes, la Palestine a, pour la première fois, son pavillon. "Alors que la Palestine est, pour la première fois, représentée ici, nous avons reçu de mauvaises nouvelles de Palestine, à savoir la mort de 60 personnes. Alors que nous attendons encore de connaître leurs histoires, nous avons 60 histoires qui doivent être le sujet d'enquêtes", a déclaré le ministre de la Culture, rapporte encore The National.

Dans un autre registre, la célèbre mannequin américaine d'origine palestinienne, Gigi Hadid, a, elle, aussi condamné la sanglante répression israélienne de la manifestation palestinienne de lundi en twittant : "Je l'ai déjà dit par le passé, je le dis à nouveau : Pour moi, ce n'est pas une question de religion, ou des uns contre les autres. C'est une question d'avidité. #LibérezlaPalestine #LibérezGaza #coexistez"



Lire aussi
À Gaza, une marche du retour riche en symboles

« Tout le monde a laissé tomber les Palestiniens, y compris les Arabes »

A Gaza, une famille pleure son bébé de huit mois, mort asphyxié par du gaz lacrymogène

À Jérusalem-Est, « demain sera pire qu’aujourd’hui »

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Le Faucon Pèlerin

Lorsqu'on est une actrice libano-française, on ne brandit pas à Cannes, ville française en France, un message "in english" : Stop the attack on Gaza (Arrêtez l'attaque contre Gaza) pourquoi pas en palestinien gazaoui ?
Un brin de décence quand même.

Lebinlon

la carrière de cette actrice ne va pas "forcément" en pâtir vu que le gros Weinstein n'est plus la...

Tabet Karim

Effet de mode de cette artiste dont la carrière va dorénavant en pâtir........

Punjabi

À 26 ans, un tel geste peut lui coûter sa carrière. Plus que pour soi, la bravoure c’est d’être prêt à se sacrifier pour les autres.

Bery tus

PQ MADAME ISSA NE PAS PROTESTER CONTRE TOUS LES MASSACRES AU MO DE SYRIE AU YEMEN ... JUSTE POUR QUE LE MONDE VOUS PRENNE AU SERIEUX .....

LA TABLE RONDE

Brave femme face à ces génocidaires et leurs complices.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUAND ON MASSACRE DES PALESTINIENS PARCEQUE ILS SONT DES PALESTINIENS CA S,APPELLE UN GENOCIDE !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

FALLAIT DIRE ARRETEZ LES MASSACRES ET LE GENOCIDE !

Le Faucon Pèlerin

En "Français" au moins par courtoisie pour ne pas dire par politesse envers le pays hôte.

Antoine Sabbagha

Heureusement qu'il reste ces acteurs pour sauver la Palestine qui agonise . Triste .

Dernières infos

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué