X

À La Une

Campagne électorale et la CEDRE au centre des déclarations du week-end

Liban

"Les élections du 6 mai seront déterminantes", affirme Saad Hariri. 

C.G. | OLJ
09/04/2018

La campagne électorale au Liban n'a pas faibli en intensité durant le week-end dernier et les élections du 6 mai prochain, de même que la Conférence économique pour le développement par les réformes et avec les entreprises (CEDRE), se sont retrouvées au centre de nombreuses discussions et déclarations officielles. 

Le Premier ministre, Saad Hariri, a notamment déclaré dimanche, lors d'une rencontre avec des électeurs à Beyrouth, que les législatives du 6 mai seront "déterminantes", appelant "tous les citoyens à participer au scrutin afin d'augmenter le coefficient électoral". "Certaines personnes essaient de vous priver des élections, mais cela ne se passera pas comme ça", a affirmé le chef de l'Exécutif.

Le calcul du coefficient électoral de chaque circonscription sera, selon la loi électorale, obtenu en divisant le nombre total de suffrages exprimés dans la circonscription par le nombre de sièges qu’elle comprend, afin d'éliminer les listes de candidats n'ayant pas atteint le "seuil d'éligibilité" fixé par la loi.


(Lire aussi : Législatives : Nasrallah menace de recourir à la rue en cas de nouvelles taxes)



"Comme au temps de la tutelle"
De son côté, le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, a appelé les électeurs à contribuer à "un changement réel" lors du scrutin, soulignant que "se plaindre n'a jamais rien créé". Lors de l'annonce de la liste "La capacité du changement" des candidats de la circonscription du Liban-Sud I (Saïda-Jezzine), M. Geagea a critiqué les détracteurs des FL dans cette circonscription. "Ils ont essayé de nous isoler parce que nous ne leur ressemblons pas, mais c'est pour cette raison que les gens nous aiment", a-t-il souligné.

Le chef des Kataëb, Samy Gemayel, a, lui, estimé, lors d'une visite à Raachine, dans le Kesrouan, que "certains partis se sont comportés, dans le processus de création de listes électorales, comme au temps de la tutelle" syrienne, insistant sur le fait que son parti "s'est toujours montré honnête avec les gens". Il a notamment critiqué "certaines personnes au pouvoir qui augmentent les taxes et ajoutent du poids au fardeau que doivent porter les citoyens". 


(Lire aussi : Législatives : Geagea et Sleiman appellent à voter pour la liste de Ziad Hawat)



"Alliances de circonstance"

Le métropolite grec-orthodoxe de Beyrouth a pour sa part appelé les Libanais à prendre leurs responsabilités lors des élections du 6 mai et à voter pour les femmes et les personnes qu'ils considèrent comme "les plus aptes à défendre leurs droits". Dans son homélie du dimanche de Pâques à la cathédrale Saint-Georges, dans le centre-ville de Beyrouth, Mgr Élias Audi a affirmé que le peuple libanais "n'en peut plus des dialogues vides de sens et des disputes" des responsables actuels. Il a critiqué le fait que la classe politique actuelle "ne comporte pas de réelle opposition" et que les partis ont conclu des "alliances de circonstance" juste pour les élections.  

En ce qui concerne la CEDRE, à l'occasion de laquelle des engagements à hauteur de 11 milliards de dollars - en prêts et dons- ont été consentis vendredi en faveur du Liban, afin de moderniser son économie et renforcer sa stabilité, le Premier ministre a souligné qu'"une grande part" des financements obtenus sera consacrée "à Beyrouth et ses habitants". 

Pour sa part, le patriarche maronite, Mgr Béchara Raï, a remercié "les cinquante pays et organisations internationales qui ont participé à la conférence, notamment le président français Emmanuel Macron". "Nous vous remercions pour l'intérêt que vous portez au Liban, à la croissance de son économie et à sa stabilité", a-t-il affirmé.


Lire aussi
Législatives : plus de la moitié des jeunes accorderont leur vote à un candidat « compétent »

CEDRE : la BDL participera à la réduction du coût de la dette, confirme Riad Salamé 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le franbanais

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Assez ! Khalass ! Enough !

Décryptage de Scarlett HADDAD

Médiation gouvernementale : le « Bassil nouveau » est arrivé !

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué