X

À La Une

"Bachar el-Assad va rester" au pouvoir, reconnaît Mohammad ben Salmane

Dans la presse

Le prince héritier saoudien a dit espérer que le président syrien ne deviendra pas une marionnette aux mains de l'Iran, dans un entretien à l'hebdomadaire américain Time.

OLJ
31/03/2018

Le prince héritier saoudien, Mohammad ben Salmane, en visite aux Etats-Unis, a reconnu que le président syrien Bachar el-Assad, dont le pays est ravagé par une guerre civile depuis 2011, restera probablement au pouvoir, alors que Riyad a toujours soutenu les rebelles qui le combattent et appelait à son départ.

Mohammad "ben Salmane a dit qu'Assad ne sera vraisemblablement pas évincé du pouvoir. Il a dit espérer qu'Assad ne deviendra pas une +marionnette+ aux mains de Téhéran", peut-on lire dans l'entretien avec l'hebdomadaire américain Time, signé W.J. HENNIGAN et paru vendredi.

"Bachar va rester. Mais je crois que Bachar a intérêt à ne pas laisser les Iraniens faire ce qu'ils veulent" en Syrie, a affirmé MBS au Time.

Grâce au soutien militaire des Russes, le pouvoir de Damas a pu renverser la donne dans la guerre, multipliant les victoires face aux rebelles et aux jihadistes, jusqu'à reconquérir plus de la moitié du pays.

En début d'année, il a fait de la Ghouta orientale sa priorité, alors que les rebelles de ce secteur, assiégé depuis 2013, tiraient obus et roquettes meurtriers sur la capitale.

La guerre a fait plus de 350.000 morts et s'est transformée en un conflit complexe impliquant des belligérants syriens et étrangers, ainsi que des groupes jihadistes.

Soumis depuis des semaines à des bombardements du régime qui ont tué plus de 1.600 civils en cinq semaines selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les groupes rebelles abandonnent les uns après les autres leurs positions dans la Ghouta orientale, en banlieue de la capitale, pour être relocalisés dans la province d'Idleb (nord-ouest), dont le contrôle échappe presque entièrement au forces de Bachar el-Assad.

Le prince héritier a appelé les Etats-Unis à maintenir leur présence militaire en Syrie, alors que le président  Donald Trump a assuré jeudi que les forces US allaient "partir très vite" de Syrie maintenant que les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) sont en passe d'être totalement vaincus.

"Nous pensons que les troupes américaines devraient rester en Syrie, au moins pour le moyen terme, si ce n'est le long terme", a déclaré au Time le prince héritier de 32 ans.

Les déclarations du président des Etats-Unis semblent en contradiction avec ce que disait, mi-janvier, son ex-secrétaire d'Etat. Dans un discours sur la stratégie américaine en Syrie, Rex Tillerson avait affirmé que l'armée américaine, qui a déployé près de 2.000 hommes sur place, resterait dans ce pays jusqu'à la défaite totale de l'EI, mais aussi pour contrer l'influence iranienne et, au bout du compte, aider à chasser le président Bachar el-Assad.


Lire l'intégralité de l'article du Time ici


Lire aussi

Moscou annonce un ultime accord dans la Ghouta, les rebelles démentent

Après "l'enfer" de la Ghouta, les évacués au "paradis" dans le nord

La Turquie rejette toute médiation française avec les FDS en Syrie

Le sort d’Idleb et de ses jihadistes sera dicté par la stratégie d’Ankara

Défaire l’EI, seul objectif de Washington en Syrie

Dans la Ghouta, ces Syriens à la recherche d'un proche détenu par les rebelles

Pour les évacués de la Ghouta, un voyage épuisant dans une Syrie divisée

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

L,HEBETUDE DES OCCIDENTAUX... ET SURTOUT CELLE DE L,ONCLE SAM... EST DEVENUE PROVERBIALE !

Bery tus

LE pb du MO ne date pas d’hier ... ce n’est certainement pas la faute à l´arabie saoudite SEUL .... il y a plein de pays régionaux qui veulent réaliser une hegemonie complète de la région !!! C’est à ceux la qu’on doit tout ce qui se passe au MO... avons-nous vue des milices arabes qui doivent suivre l’arabie Saoudite un peu partout dans la région ?!?!

Wlek Sanferlou

Quoi de neuf au moyen orient.
Calcul rapide:
La Syrie 22millions de citoyens.en 7ans 0.35 millions tués. Donc il faudra environ 450 ans pour que le régime finisse sa tache...
La dynastie Assad a encore plein de gens et de temps pour assouvir son pouvoir...
Allah yisseiidoun

Élie Aoun

Tant qu'il y des dictateurs au moyen orient Israel se frotte les mains, lire le livre 1 siècle pour rien,
on nous crache dessus et on dit tiens "il pleut"3 guerres 3 défaites, la syrie tue des libanais, les saoudiens tuent des houtis, les irakiens gazent des kurdes, attentats contre les chrétiens d'orient, et ce cancer de daesh qui gangrène tout le monde arabe en recrutant des simples d'esprits en leur inculquant l'obscurantisme , l'éducation est le seul moyen d'éradiquer cela à long terme. je me pose une question depuis toujours, avec l'argent du pétrole on peut construire les plus belles facultés avec des enseignants les plus performant au monde. on peut créer avec cet argent des centres de recherches les plus avancés EH NON LES DIRIGEANTS ARABES VEULENT GARDER LEURS SUJETS IGNORANTS la messe est dite

Chammas frederico

Un peu,tard, cette prise de conscience
Que de morts auraient pu être evitees...
Par une realpolitk

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

IL A ETE MIS AU SECRET DU DESENGAGEMENT AMERICAIN DECIDE PAR TRUMP DE LA SYRIE !

Sarkis Serge Tateossian

Personne n'est parfaite dans ce monde, personne n'est eterlelle n'ont plus.

Bachar partira tot ou tard mais ce n'était pas le moment propice...
Et ceux qui le combattait ne pouvaient que apporter plus de malheurs et de detresses. Une region déjà minée.

MBS demontre une grande maturité politique sur le plan diplomtique international et on assiste à une révolution culturelle et de progrès dans les moeurs sous sa regne sur l'échiquier interne de l'Arabie Saoudite.

Un homme avec qui il faut compter.

carlos achkar

Tant mieux, comme ca la guerre va encore durer des années en Syrie.

NOUVEL ORIENT

V. VÉRITÉ ET VICTOIRE

J'avoue que le fait que se soit cet héritier qui le dise , ça me rend un peu suspicieux sur la sincérité de son aveu d'échec , d'avoir exporté des bacteries wahabites dans notre région .

Concernant le clown déséquilibré mental trump-pète , à quoi pouvions nous nous attendre ?

Il est imprévisible, mais c'est quand il rencontre une serieuse resistance qu'il fait marche arrière.

Le vrai coup de bambou lui viendra du courageux Kim JUNG UN.

Eleni Caridopoulou

Malheureusement il a raison

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pour le courant du Futur, une restructuration...et des changements

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué