Rechercher
Rechercher

Liban - revue de presse

La visite de Raï à Riyad fait la une des quotidiens saoudiens, photo et croix à l’appui

Le patriarche maronite Raï, au centre, en compagnie des évêques Boulos Matar et Paul Abdelsater reçus par le roi Salmane, le 14 novembre à Riyad. AFP PHOTO / SAUDI ROYAL PALACE / BANDAR AL-JALOUD

C'est un message fort qui a été véhiculé par la presse saoudienne hier matin, au lendemain de la visite historique, et hautement symbolique, du patriarche maronite le cardinal Béchara Raï à Riyad, la première d'un chef religieux chrétien dans l'histoire du royaume.

La photo qui fait la une de quasiment tous les quotidiens à gros tirage d'Arabie est celle où l'on voit Mgr Raï en pleine discussion avec le roi d'Arabie, et assis à sa droite Mgr Boulos Matar, la croix dorée bien en évidence. Al-Hayat – dans son édition saoudienne –, al-Yaum, ash-Sharq al-Awsat et Arab News ont donc tous opté pour cette même photo en première page.

Seuls al-Riyad et Okaz ainsi que Saudi Gazette ont choisi de placer en une la photo de Mgr Raï et du roi Salmane, debout en train de se serrer la main. Dans cette photo, aucun insigne religieux ostentatoire n'est décelable.

Mais au-delà de la photo choisie, il reste que c'est la même information qui prévalait hier matin dans tous les quotidiens, à savoir la visite « historique » du chef de l'Église maronite, que les quotidiens saoudiens désignent aussi comme étant « le chef de l'Église libanaise ».

 

(Lire aussi : La France débloque la crise et assure le retour de Hariri à Paris)

 

Dans Okaz, la légende de la photo publiée en une fait état d'une « visite historique qui s'est produite au palais d'al-Yamama à Riyad » durant laquelle ont été abordées « les relations fraternelles » libano-saoudiennes, mais également « l'importance des religions et des cultures dans la consolidation de la tolérance, le rejet de la violence, de l'extrémisme et du terrorisme ». Autre terme récurrent qui revient dans presque toute la presse, celui de « tolérance », valeur que le royaume désire de toute évidence diffuser et vulgariser désormais auprès du grand public. La manchette principale du quotidien Okaz est toutefois consacrée aux décisions du Conseil des ministres qui s'est tenu hier, mais c'est bien le seul journal qui ait fait ce choix éditorial.

Al-Riyad axe pour sa part sur la visite de Mgr Raï et sur les deux entretiens qu'il a eus avec le roi Salmane et le prince héritier Mohammad ben Salmane. On retrouve toujours les mêmes idées principales en titre : les relations fraternelles entre les deux pays et la consolidation de la tolérance.

Al-Hayat et al-Yaum optent de leur côté pour une manchette presque similaire. Dans al-Hayat, on peut lire : « Le roi Salmane : L'importance du rôle des religions dans le rejet du terrorisme », pendant qu'al-Yaum titre – ainsi que Saudi Gazette, à peu de variantes près – : « Le roi recevant le patriarche des maronites : réaffirmation du rôle des religions dans la consolidation de la tolérance. »

Deux quotidiens, ash-Sharq al-Awsat et Arab News, choisissent de leur côté de mettre en relief la caution apportée hier par le patriarche à la démission du Premier ministre Saad Hariri. Le premier reprend les mots du patriarche en sous-titre : « Raï annonce son soutien aux raisons qui ont conduit à la démission de Hariri », pendant qu'Arab News en fait sa une en y intégrant sans ménagements la dimension iranienne : « Le patriarche soutient Hariri quant à l'ingérence iranienne au Liban. »

 

 

Lire aussi

Hariri à Paris « incessamment »

Ce qui se cache derrière l’escalade de Baabda...

Retour sur les principaux développements depuis l'annonce de la démission de Hariri

Pour ou contre Hariri, les Libanais veulent son retour d'Arabie saoudite

Le maintien de Hariri en détention est un acte hostile envers le Liban, affirme Aoun

Bassil à Rome : Aucune raison pour que Hariri ne rentre pas au Liban


C'est un message fort qui a été véhiculé par la presse saoudienne hier matin, au lendemain de la visite historique, et hautement symbolique, du patriarche maronite le cardinal Béchara Raï à Riyad, la première d'un chef religieux chrétien dans l'histoire du royaume.
La photo qui fait la une de quasiment tous les quotidiens à gros tirage d'Arabie est celle où l'on voit Mgr Raï en...

commentaires (2)

HEHEHEHE OU SONT LES MOUTONS SUIVEURS CPL/HEZB QUI AFFIRMAIENT NE PAS VOIR LA CROIX SUR LES PRELATS !?!? ET MAINTENANT MESSIEURS QU'AVEZ VOUS A DIRE ?! SURTOUT CEUX DU CPL

Bery tus

15 h 45, le 16 novembre 2017

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • HEHEHEHE OU SONT LES MOUTONS SUIVEURS CPL/HEZB QUI AFFIRMAIENT NE PAS VOIR LA CROIX SUR LES PRELATS !?!? ET MAINTENANT MESSIEURS QU'AVEZ VOUS A DIRE ?! SURTOUT CEUX DU CPL

    Bery tus

    15 h 45, le 16 novembre 2017

  • LES GAFFES AU SOMMET CONTINUENT ! ILS DETRUISENT LE PAYS DE LEURS PROPRES MAINS POUR DES INTERETS ETRANGERS ET SURTOUT PERSONNELS...

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    07 h 50, le 16 novembre 2017

Retour en haut