X

À La Une

"Nous allons bientôt révéler l'identité de celui qui a vendu les Libanais", prévient Sabhane

Crise

"La surenchère au sujet de Hariri est risible", a estimé le ministre saoudien des Affaires du Golfe.

OLJ
11/11/2017

Le ministre saoudien pour les Affaires du Golfe, Thamer al-Sabhane, a une nouvelle fois abordé la crise qui oppose l'Arabie saoudite au Liban depuis la démission à Riyad du Premier ministre Saad Hariri, affirmant sur son compte Twitter que l'Arabie allait "bientôt dévoiler l'identité de celui qui a vendu les Libanais".

"La surenchère au sujet de Hariri est risible, tout cet amour et cette passion, vous avez tué son père, vous avez tué l'espoir des Libanais en une vie paisible et équilibrée, et vous essayez de le tuer politiquement et physiquement. (...) Nous allons bientôt révéler l'identité de la personne qui a vendu les Libanais et qui incite actuellement contre nous", a écrit le ministre saoudien sur sa page Twitter, sans plus d'explications.

 

 

Le père de Saad Hariri, l'ex-Premier ministre Rafic Hariri, avait été assassiné dans un attentat à la bombe à Beyrouth le 14 février 2005. Cinq membres du Hezbollah soupçonnés d'implication dans ce meurtre ont été inculpés en janvier 2014 par un tribunal spécial formé sous l'égide des Nations Unies.

Les propos de Thamer Sabhane interviennent au lendemain d'un discours enflammé du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah. Vendredi, le leader chiite a affirmé que Saad Hariri est "détenu en Arabie saoudite et ne peut pas rentrer". Il a également accusé Riyad d'avoir demandé à Israël de frapper le Liban.

Alors que Saad Hariri a annoncé sa démission il y a tout juste une semaine, aucune date n'a été fixée pour son retour au Liban afin d'y présenter sa démission officiellement. Et ce malgré les appels unanimes de la classe politique libanaise, y compris de la part du Courant du Futur, le parti de M. Hariri, à ce qu'il rentre au Liban.

Dans ce contexte, nombreux sont à penser que le Premier ministre est retenu contre son gré à Riyad. Un responsable libanais a d'ailleurs indiqué à Reuters, que le président libanais, Michel Aoun, a déclaré à des ambassadeurs étrangers en poste à Beyrouth que Saad Hariri "a été enlevé". Deux hauts responsables du gouvernement libanais, un haut responsable proche de M. Hariri et une quatrième source interrogées par Reuters ont également déclaré que M. Hariri est retenu contre son gré en Arabie .

"Toute position ou déclaration de M. Hariri ne reflète pas la réalité, vu la situation", a également insisté samedi le président Aoun.

 

Pour mémoire

L'Arabie saoudite utilisera tous les moyens pour faire face au Hezbollah, affirme Sabhane

 

Lire aussi

Aoun : Toute position ou déclaration de Hariri ne reflète pas la réalité, vu la situation

Quand Riyad se tire une balle dans le pied au Liban

Quelle place pour la diplomatie française dans la crise libanaise ?

« Guerre des axes » au Liban : L'alternative citoyenne doit sortir du silence !

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Gebran Eid

QU'EST CE QUE TU ATTEND À NOUS RÉVÉLER LE NOM ? MAIS MOI JE VEUX TE DIRE QUI A VENDU LE LIBAN CHER MONSIEUR :
TOUS CES LIBANAIS QUE TU AS ACHETÉ PAR TON ARGENT ET TU LES AS TRANSFORMÉ EN MERCENAIRES POUR LE COMPTE DE TA ARABIE SAOUDITE, CE SONT CES GENS LÀ QUI T'ONT VENDU LA MOITIÉ DU LIBAN ET MAINTENANT TU N'ES PAS CONTENT PARCE CE QUE TU VOULAIS CONFISQUÉ LA DEUXIÈME MOITIÉ QUI EST ENTRE LES MAINS DE L'IRAN. C'EST LÀ TON PROBLÈME. ESPÉRANT UN JOUR UN RÉVEIL GÉNÉRALISÉ DES LIBANAIS POUR RÉCUPÉRER TOUT LE PAYS.

Wlek Sanferlou

Qui est ce? Secret de polichinelle...

Irene Said

LIBANAIS !
Clouons une bonne fois pour toutes le bec à tous ces rapaces coiffés d'un turban noir ou de keffieh rouge et blanc qui croassent au-dessus de notre pays, uniquement pour servir leurs propres intérêts et ceux de leurs commanditaires !

Et chantons-leur bien fort notre hymne national:
"Tous pour la patrie, tous pour notre drapeau..."

Vous devriez avoir compris, avec tout ce qui arrive à notre pays depuis des années que l'allégéance à ces pays ne nous apporte que des malheurs !

LIBANAIS, rêveillez-vous !

Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QU,ON NE S,Y MEPRENNE PAS ! SABHANE PARLE D,IDENTITÉ ET NON DE NOM... BIEN QUE CONNU, ATTENDONS SES REVELATIONS !

Chammas frederico

Attention
On a eu (et on a encore) des républiques bananieres, des lieux de "non droit" mais royaume et Émirats arabes étaient restes a l'abri de ces dérives
La clarté est dans l'intérêt bien pensé de tous
Pas d'amalgame, le conflit millénaire chiites sunnites ne doit pas déborder et devenir un conflit Iran/ arabie

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ON ATTEND LES REVELATIONS !

Saliba Nouhad

Quoique soient les sympathies dès uns et des autres au Liban, l’évidence est là: le Ministre al-Sabhane dit tout haut ce que tout le monde connaît tout bas!
Un état de fait de prise en otage de tout l’état Libanais aux mains d’une milice théocratique sur-armée depuis plus de 15 ans et, malheureusement, l’abdication d’une bonne partie des chrétiens qui lui ont donné une pseudo couverture légale, en pensant naïvement que la loi du plus fort est toujours la meilleure...
Et maintenant, retour à une réalité régionale qui nous rattrape: les aventures du Hezbollah hors-frontières, au profit de l’axe Iranien ne pouvaient logiquement que mener tôt ou tard à cette réaction saoudienne qui considère le pays en entier, comme complice et ennemi de leur rôle régional...
À tort ou à raison, le problème n’est plus là, c’est de savoir comment tout ceci va se terminer et quelles catastrophes vont déferler sur notre pays et quoi faire pour limiter les dommages tant économiques, militaires et humains!

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants