X

Liban

Quand la mode libanaise se met au service des enfants malades

Événement

Le Charity Fashion Show se déroulera pour la première fois ce jeudi 9 novembre au BIEL au bénéfice de Heartbeat.

07/11/2017

Pour la première fois, de grands noms de la haute couture libanaise présenteront ensemble leurs collections sur le podium du BIEL pour une cause humanitaire. Le Charity Fashion Show permettra de lever des fonds pour l'association Heartbeat.

L'événement qui se déroulera le 9 novembre à 19h sera présenté par le champion de sport extrême Maxime Chaaya et la présentatrice télé Daniella Rahmé, dans le cadre du Wedding Folie's. Douze créateurs et designers de mode seront au rendez-vous : Ashi Studio, Azzi & Osta, Georges Chakra, Hussein Bazaza, Jean-Louis Sabaji, Karoline Lang, Maison Rabih Kayrouz, Nicolas Jebran, Poise Design, Rami Kadi, Sara Melki, Thym et Tony Ward.

Lors du défilé de cette semaine, Carine Tawil, créatrice de Karoline Lang, proposera un modèle de robe-chemise faisant partie de sa collection hiver 2017-2018. « Je pense que c'est une belle cause, je suis très proche de la famille fondatrice de Heartbeat, ça me fait vraiment plaisir de travailler avec eux », confie-t-elle à L'Orient-Le Jour. Détaillant son travail, elle révèle que « la robe-chemise présentée est parsemée de petits pois bleu marine, avec une ceinture en velours de coton, ainsi qu'un col colonel. Elle est moderne et romantique. Il faut savoir aussi que les boutons pression sont notre marque de fabrique ». Créée à Beyrouth en 2010, la marque Karoline Lang est également présente à Paris depuis septembre 2016. « Nous en sommes à notre quatrième collection de prêt-à-porter », explique la jeune créatrice.

Pour le styliste Nicolas Jebran, « ce premier événement de charité permet de réunir de grands couturiers libanais ». C'est la raison pour laquelle il a accepté d'y participer. Il présentera deux robes de sa collection de l'été dernier. « Des robes aux couleurs poudrées qui arborent des broderies raffinées », souligne-t-il. Officiant depuis quinze ans, le créateur décrit son style comme « théâtral, moderne et dramatique ».

Dans le même temps, les designers Azzi & Osta présenteront deux looks, une robe brodée gris clair et un ensemble composé d'une chemise gris clair, d'un pantalon et d'une cape blanche. Entamées en 2010, leurs créations se focalisent sur des formes et des modèles structurés.

 

(Pour mémoire : Heartbeat sensibilise la population de Ardeh aux maladies cardio-vasculaires)

 

Heartbeat Box
Cela fait maintenant douze ans que l'ONG Heartbeat aide les enfants présentant des problèmes cardiaques. Diagnostiquer et soigner le plus tôt possible ce type de dysfonctionnements est primordial. Mais le traitement médical peut être onéreux, certaines familles éprouvant des difficultés financières pour venir en aide à leur enfant. C'est ici que la mission du Centre du cœur de l'enfant prend tout son sens, l'ONG prenant en charge médicalement et financièrement l'ensemble des soins nécessaires, au sein de cette structure, à l'Hôtel-Dieu de France.

Les anomalies congénitales touchant le cœur sont les principales malformations détectées après la naissance pouvant entraîner la mort de l'enfant. Conscients de l'injustice à laquelle de nombreux nouveau-nés font face, un groupe de professionnels de la santé ont eu l'idée de créer une chaîne de solidarité pour leur venir en aide. L'ONG est composée notamment de médecins chirurgiens du cœur. « Beaucoup d'enfants naissent avec des maladies cardiaques, et un nombre croissant d'entre eux ne peut acquérir la qualité de soins requise », fait remarquer le Pr Victor Jebara, vice-président et cofondateur de Heartbeat.

Sauver la vie des enfants malades est une mission qui lui tient à cœur. Chaque année, quelque 600 enfants naissent avec des malformations cardiaques au Liban. Jusqu'à aujourd'hui, l'association a sauvé 2 700 enfants. « Pour atteindre les objectifs de notre mission, nous avons besoin de sources de financement. C'est ainsi que l'idée d'organiser un concert de charité est née. Depuis 12 ans, notre concert est devenu un événement culte, notamment avec les Singing Doctors. Réunissant des volontaires et des médecins sur scène, nous changeons de thème chaque année », dit-il. Adepte de réunions musicales organisées entre amis, le président de Heartbeat, Ramzi Achouche, eut alors l'idée de joindre l'utile à l'agréable. En outre, le dîner de gala organisé peu de temps après est l'occasion de présenter le best of du concert.

Le Centre du cœur de l'enfant fonctionne en autonomie et dispose d'une gamme d'appareils modernes permettant de réaliser des radiographies avancées. « Tout le matériel présent dans notre centre est non invasif. Nous nous chargeons aussi des dépistages anténataux », explique le Pr Jebara. Pour toucher un maximum d'enfants et d'habitants, l'ONG se déplace également dans les régions reculées du pays, afin de sensibiliser les populations rurales.

Pour mener à bien sa mission, l'ONG propose également le concept de Heartbeat Box, calqué sur le principe des pièces jaunes, en France. Distribuée à 150 000 personnes dans les lieux publics et les écoles, la petite boîte en carton a rencontré un franc succès l'an dernier, en permettant à tout un chacun de financer l'association. Le parrain d'honneur était le chanteur Anthony Touma, lauréat de l'émission Dancing with the Stars.

Avec ce Charity Fashion show, voici une nouvelle corde à l'arc de Heartbeat.

 

Les billets sont en vente auprès de l'association. Pour plus de renseignements, contacter le 03 667 052.

 

Pour mémoire

Heartbeat « zappe avec les stars » au service des enfants cardiaques défavorisés

Déposez vos donations dans la « Heartbeat box » et sauvez la vie d’un enfant

Heartbeat offre à Miziara une journée de sensibilisation aux maladies cardiaques

Heartbeat : toutes les couleurs du monde !

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué