X

Liban

Heartbeat « zappe avec les stars » au service des enfants cardiaques défavorisés

Événement

Depuis 2005, l'association humanitaire a
sauvé plus de 2 500 petites vies. Rien qu'en 2016, elle a traité 349 petits malades du cœur.

26/04/2017

Mission accomplie pour les « singing doctors » de Heartbeat qui ont enflammé la scène du BIEL le week-end dernier pour trois soirées consécutives au profit des enfants souffrant de maladies cardiaques congénitales. Plus de 5 000 personnes ont répondu présent à l'événement annuel de l'association humanitaire : le traditionnel dîner-concert de gala où s'est pressé du beau monde, animé par trois célébrités, le présentateur Wissam Breidy, le sportif Maxime Chaya et la miss Daniella Rahmé, suivi de deux mégasoirées de concert où le public jeune et familial a littéralement envahi les devants de la scène.

Sur le thème « Zapping with the Stars » (zapper avec les stars), le président de Heartbeat, le docteur Ramzi Achouch, et une bonne centaine d'artistes bénévoles ont joué, chanté et dansé en hommage à sept grandes stars de la chanson française, anglo-saxonne et libanaise, Dalida, Jean-Jacques Goldman, Elvis Presley, Beyoncé, Coldplay, Zaki Nassif, mais aussi au Nobel compositeur Bob Dylan. Le tout sous forme de show télévisé présenté par Lama Lawand, ponctué de tubes récents et d'un hommage au compositeur disparu Leonard Cohen. Sur scène, les médecins de toujours, les musiciens Jad Habib, Tony Ghanem, les chanteurs Amine Alam, Davina Malek, Jessica Nasseh, les danseurs Alexandre Chidiac et Nancy Azar, accompagnés d'une poignée de professionnels, Manel el-Mallat, Kristian Abouanni, Anthony Touma, Ingrid Naccour, Walid Tawil, Raffi Mandalian, sans oublier les troupes de danse d'Alissar Caracalla et de Léa Chahine, pour ne citer que quelques noms parmi tant de grands cœurs.

 

(Pour mémoire : Heartbeat sensibilise la population de Ardeh aux maladies cardio-vasculaires)

 

Un budget annuel d'un million et demi de dollars
« Chaque dollar collecté est un dollar consacré aux enfants malades du cœur », explique à L'Orient-Le Jour le professeur Victor Jebara, vice-président de l'association. Forte de ce principe, Heartbeat a redoublé d'énergie et de créativité, cette année comme chaque année, pour l'organisation de son événement. Même si l'État prend en charge les opérations cardiaques des enfants, les factures de soins demeurent lourdes pour nombre de familles ne bénéficiant pas de couverture médicale. Depuis l'année 2005, les médecins de l'association issus de la faculté de médecine de l'Université Saint-Joseph et travaillant principalement à l'Hôtel-Dieu de France « ont déjà sauvé plus de 2 500 petites vies », par le biais d'actes chirurgicaux ou de traitements médicaux. Mais pas seulement. Grâce à l'appui d'organismes onusiens et internationaux, ils ont également traité plusieurs dizaines d'enfants étrangers résidant au Liban, dont de nombreux réfugiés.

Bénéficiant « d'un budget d'un million et demi de dollars en 2016 », Heartbeat a soigné plus de 349 enfants nécessiteux. Dans son combat pour l'enfance cardiaque, elle peut compter sur la mobilisation de fidèles supporteurs anonymes, grands et petits, et sur le soutien de nombre de sponsors sensibles à sa cause, parmi lesquels Bank Audi, la Fondation al-Walid ben Talal et sa vice-présidente, Leila Solh Hamadé, Aïshti, Chouéri Group, Roadster Diner, Sylvie Saliba, Nadim Tewtel, Tony Nasrallah, Strawberries & Champaign...

La musique sauve des vies assurément. Heartbeat le prouve au quotidien auprès des enfants cardiaques défavorisés. L'association, ses médecins et ses volontaires ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin. Après une fusion avec l'association Un Cœur pour Philippe en novembre 2016, Heartbeat s'engage à présent dans une mission de plus, la sensibilisation aux maladies cardiaques à la mémoire de Philippe el-Hage, avec pour objectif de sauver davantage de vies. Médecins, infirmières et bénévoles sillonnent déjà les régions éloignées du pays, avec à leur actif les villages de Aarjis, Miziara, Rachiine, Jezzine et Ardeh. Toujours prêts pour une nouvelle mission, au service des malades du cœur.

 

Pour mémoire 

Déposez vos donations dans la « Heartbeat box » et sauvez la vie d’un enfant

Heartbeat offre à Miziara une journée de sensibilisation aux maladies cardiaques

Heartbeat : toutes les couleurs du monde !

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les menaces israéliennes contre le Liban et le test de Gaza

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué