Rechercher
Rechercher

Sur le net

Israël publie une photo du commandant militaire présumé du Hezbollah dans le Golan

Selon le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, il s'agit de Mounir Ali Mohammad Cheaïto.

Mounir Ali Mohammad Cheaito, alias "Hajj Hachem", présenté par l'armée israélienne comme le commandant militaire du Hezbollah dans le Golan. Photo Twitter/@AvichayAdraee

Le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, a publié mercredi sur son compte Twitter une photo qui, selon lui, serait celle du commandant militaire du Hezbollah dans le Golan.

"Faites la connaissance, bien qu'il ne s'agisse pas d'un honneur, de Mounir Ali Naïm Cheaïto, alias Hajj Hachem, le commandant militaire du Hezbollah dans le sud de la Syrie", peut-on lire sur le premier message publié par Avichay Adraee.

Ce message est accompagné d'une photo qui serait celle de Hajj Hachem. Son nom complet sur cette photo est toutefois "Mounir Ali Mohammad Cheaïto" et non "Mounir Ali Naïm Cheaito". D'autres informations personnelles y figurent également : "Marié à Hanaa', père de quatre enfants. Il a occupé divers postes de commandement au sein du groupe terroriste Hezbollah au Liban et en Syrie". La photo est affichée sous la mention "Faire sa connaissance n'est pas un honneur".

Un second message publié par le responsable militaire israélien poursuit : "Hajj Hachem, le commandant militaire du Hezbollah dans le sud de la Syrie, le chargé d'affaires iranien dans le Golan. La question posée à ce parti qui se prétend +Libanais+ est la suivante : Où se trouve l'intérêt du Liban ?"

 

(Lire aussi : La Chambre des représentants US adopte de nouvelles sanctions contre le Hezbollah)

 

Cette publication intervient dans un climat de tension accrue suite à une série de déclarations virulentes de la part d'Israël contre le Hezbollah.

Lundi, le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, avait accusé le parti chiite de vouloir déclencher une guerre israélo-syrienne en orchestrant des bombardements à la frontière sur le plateau du Golan, appelant le président syrien Bachar el-Assad et la Russie à juguler leur allié libanais.

Des obus en provenance de Syrie se sont par ailleurs abattus jeudi et samedi derniers sur la partie du Golan occupée par Israël, sans faire de victimes. L'armée israélienne a répliqué par des tirs d'artillerie sur "l'origine du tir" jeudi et sur des positions de l'artillerie syrienne samedi.

Les tirs au mortier en provenance de Syrie sont fréquents sur le plateau du Golan, dont une grande partie est occupée par Israël qui riposte à chaque tir, qu'il soit fortuit ou intentionnel.

Depuis le déclenchement de la guerre civile en 2011 en Syrie, Israël a effectué de nombreux raids aériens contre des cibles dans ce pays, principalement contre des convois transportant des armes destinées au Hezbollah, ennemi juré de l’État hébreu qui aide militairement le régime syrien dans le conflit.

Israël et la Syrie restent officiellement en état de guerre. Depuis la guerre de juin 1967, l’État hébreu occupe 1.200 km² du Golan (nord-est), dont l'annexion en 1981 n'a jamais été reconnue par la communauté internationale, alors que les quelque 510 km² restants sont sous contrôle syrien.

La ligne de cessez-le-feu sur le Golan était considérée comme relativement calme ces dernières années mais la situation s'est tendue avec la guerre en Syrie.

 

Lire aussi

La prochaine fois, nous n'épargnerons pas le Liban, avertit un ministre israélien

Damas tire en direction d'appareils israéliens survolant le Liban, Israël riposte

 

Pour mémoire
Une guerre avec Israël aurait-elle lieu bientôt ?

Nasrallah : Si Israël déclare une guerre, des dizaines de milliers de combattants interviendront


Le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, a publié mercredi sur son compte Twitter une photo qui, selon lui, serait celle du commandant militaire du Hezbollah dans le Golan.


"Faites la connaissance, bien qu'il ne s'agisse pas d'un honneur, de Mounir Ali Naïm Cheaïto, alias Hajj Hachem, le commandant militaire du Hezbollah dans le sud de la Syrie", peut-on...

commentaires (4)

l'ecole de la dignité et l'amour de la patrie

wayzani jamal

20 h 45, le 26 octobre 2017

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • l'ecole de la dignité et l'amour de la patrie

    wayzani jamal

    20 h 45, le 26 octobre 2017

  • qu'il est gentil abishev le porte parole de l'armee israelienne.il se pose la question de savoir ou est l'interet du liban ? mon dieux qu'il est gentil.

    wayzani jamal

    19 h 41, le 26 octobre 2017

  • SORTI ET DIPLOME DE QUELLE ECOLE MILITAIRE ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    16 h 40, le 26 octobre 2017

  • Staël, Pierre d'achoppement de tous les progrès des pays arabo-musulmans...qui bloque tout progres democratique ? Ou le bon prétexte a désaccords, les uns prétendant "laver plus blanc que blanc" Bouc émissaire ideal ...dans la lutte chiites/sunnites pour le pouvoir...islamo-politique Peut on vraiment espérer un jour "une paix des braves"...favorisée au moins par les USA...je crois pas,matant qu'il y aura des musulmans interprétant une lecture littérale du Sailfish Livre...et des paroles du prophète qui dirait: Il n'y aura pas de paix avant la victoire...il ne peut y avoir que des Trèves Nous vivons ca depuis 1948, avec des rebondissements divers ...tous au détriment des pays arabo-musulmans

    Chammas frederico

    14 h 39, le 26 octobre 2017