X

À La Une

Nasrallah : Si Israël déclare une guerre, des dizaines de milliers de combattants interviendront

Liban

Le chef du Hezbollah n'évoque pas la situation interne au Liban lors de son discours.

23/06/2017

Le secrétaire général du Hebollah, Hassan Nasrallah, a prononcé vendredi un discours à l'occasion de la "Journée de Jérusalem". Cela a été pour lui l'occasion de vanter la force de "l'axe de la résistance", principalement formé avec l'Iran, et de menacer à nouveau Israël. Il n'a toutefois pas abordé la situation interne libanaise. 

 "Tout le monde doit savoir que l'axe de la résistance est fort (...). L'ennemi israélien doit savoir que s'il déclare une guerre contre la Syrie ou le Liban, des dizaines de milliers de combattants du monde arabe et islamique seront partenaires dans cette guerre, (ils viendront) d'Irak, du Yémen, d'Afghanistan, du Pakistan", a déclaré Hassan Nasrallah. "Les peuples arabes n'accepteront jamais Israël, Israël restera étranger à cette région, imposé à cette région, un État d'occupation et de terrorisme", a-t-il assuré.

Selon le chef du Hezbollah, le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman "sait qu'il ne gagnera pas de guerre contre Gaza ni contre le Liban". "Il sait qu'il ne réalisera pas de victoire, a-t-il dit. La résistance peut faire en sorte qu'une guerre contre Israël lui soit très coûteuse".


(Lire aussi : Israël accuse le Hezbollah de multiplier les postes d'observation à la frontière)

 

Les guerres du monde arabe "au service" d'Israël
Lors de son discours, le secrétaire général du parti chiite a passé en revue la situation dans les pays du monde arabe. "Un des objectifs les plus importants des guerres qui ont lieu dans notre région, en Syrie, en Irak, au Yémen et en Libye, est de servir l'intérêt d'Israël et de paver la voie à un compromis au détriment du peuple palestinien", a-t-il déclaré.

"Aujourd'hui, Israël réclame des relations diplomatiques et économiques avec les États arabes et c'est une évolution très dangereuse dans la région, a indiqué Hassan Nasrallah. Israël refuse toute négociation avec les Palestiniens parce qu'il fonde ses espoirs sur les États arabes". "Il y a deux axes : d'un côté les États-Unis et Israël et d'un autre la résistance qui prend la défense de la cause palestinienne", a-t-il dit.

Dénonçant les "tentatives de resserrer l'étau autour de l'Iran, d'en faire un ennemi, de déplacer la guerre à l'intérieur de ses territoires", Hassan Nasrallah a assuré que l'Iran "est un soutien clé à la Palestine et aux mouvements de la résistance dans la région". "Le nouveau prince héritier saoudien a menacé de déplacer la guerre à l'intérieur de l'Iran et ce à travers des groupes tafkiristes wahhabites", a souligné le leader chiite.

Il a également dénoncé les tentatives de "détruire l'armée syrienne à travers les groupes takfiristes" et assuré que "la Syrie est un État central dans l'axe de la résistance". "Son allié principal est la résistance au Liban et en Palestine, a-t-il dit.

"En Irak, après qu'ils aient vu une volonté politique claire dans le pays, ils ont envoyé Daech (acronyme arabe de l’État islamique), a encore accusé Hassan Nasrallah. N'oubliez pas que Daech est une création américaine".  "L'Arabie a financé Daech par décision américaine et la Turquie a soutenu Daech par décision américaine", a-t-il martelé. Au Yémen, a poursuivi le chef du Hezbollah, une des raisons pour laquelle il y a une guerre dans ce pays est qu'il se tient aux côtés de la Palestine. Celui qui est pris pour cible c'est le peuple palestinien", a-t-il assuré.

 

"L'Iran va se renforcer"
Le chef du Hezbollah a toutefois assuré que "l'Iran ne sera jamais isolé". "L'Iran a augmenté en force, a développé sa capacité nucléaire et va devenir encore plus présente et encore plus forte", a-t-il lancé. Le peuple iranien ne renoncera pas à la Palestine (...). L'Iran n'adoptera pas d'attitude conciliante envers le terrorisme".

Et Hassan Nasrallah de poursuivre : "La Syrie va dépasser le danger de la chute de régime (...) le danger de la division, les tentatives d'isoler géographiquement  la Syrie vont chuter avec l'arrivée de l'armée syrienne aux frontières irakiennes".

"En Irak, et grâce aux sacrifices des Irakiens nous sommes aujourd'hui témoins des réalisations importantes. Daech n'a pas d'avenir en Irak, a-t-il poursuivi. Au Yémen, il y a un blocus et le peuple souffre énormément mais ce peuple combat". Il a dans ce contexte indiqué que, selon ses informations, "Israël participe aux bombardements aériens sur le Yémen".  "La résistance a aujourd'hui une force populaire, politique et militaire réelle et solide au Yémen, a-t-il ajouté. Nous sommes fiers du fait que les Yéménites font partie de l'axe (de la résistance)".

"La Journée d'al-Qods" (Jérusalem en arabe) est célébrée tous les ans en Iran depuis la révolution islamique de 1979 pour soutenir la cause palestinienne. Elle est également suivie par les alliés de Téhéran au Moyen-Orient. Cette journée intervient cette année dans un contexte de guerre d'influence entre les deux poids lourds de la région, l'Iran chiite et le royaume saoudien sunnite, qui ont rompu leurs relations diplomatiques en janvier 2016.

 

Lire aussi

Israël menace le Liban d'une guerre tous azimuts en cas de nouveau conflit

En cas de guerre avec le Liban, le pays sera renvoyé au Moyen-âge, menace un ministre israélien

Fermeture en Israël d'un réservoir d'ammoniaque menacé par le Hezbollah

la "Journée de Jérusalem"

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

OISEAU DE MAUVAIS AUGURE !

Chady

Le Hezbollah repond aux menaces, et previent les israeliens de la deconvenue qui l'attend s'ils declenchent la guerre, ni plus, ni moins. Estimez vous heureux d'avoir une force libanaise a meme de toucher tout le territoire israelien et de le frapper la ou ca fait mal.

FAKHOURI

Il a avalé un disque rayé
il n'en fini plus de ses guerres, de ses résistances (par exemple , comme en Syrie, ou ailleurs)
A chaque apparition sortant de son trou à rat, il nous promet une guerre "terrifiante"

Irene Said

Et voilà que Saint Hassan Nasrallah ressort son fond de commerce habituel: Israël, Palestine et tout le tintouin.
Il sait très bien que les Palestiniens, eux-mêmes divisés dès le début, ne font rien de sérieux pour récupérer leur patrie.
Par contre, il semble oublier que ce sont ces mêmes Palestiniens qui ont été la cause de la guerre civile de 1975 à 1990 dans notre pays, le Liban !

Monsieur Hassan Nasrallah, vous auriez tellement de choses utiles à accomplir dans les quartiers de la Banlieue-Sud de Beyrouth que vous "contrôlez"...mais cela ne vous a malheureusement jamais intéressé car cela ne vous apporterait pas la "gloire télévisée" de vos discours.
Irène Saïd

M.E

Israel ne gagnera pas de guerre contre la Jordanie non plus puisqu'ils sont en paix

HABIBI FRANCAIS

De la pure fanfaronnade..!que le hezbollah traverse donc la frontiere sud comme il a traverse la frontiere avec la syrie et que l Iran bombarde Israel...!qu attendent ils pour le faire,?que les poules aient des dents?

C.K

Taraaaa taraaaa tatataaaaaaaa!

IMB a SPO

De nouveau, le vrais Tartarin de TarasCON! Il sait pourtant bien que Israel n'attaquera qui si il est provoque, donc, le barbu devrait comprendre ou est son interet. Et il peut continuer a aboyer dans le desert dans son trou!

Ma Fi Metlo

Faut juste rappeler que les PALESTINIENS SONT SOIT SUNNITE SOIT CHRÉTIEN ET EN AUCUNE FAÇON CHIITE.

SI ISRAEL À VRAIMENT UN BON SERVICE DE RENSEIGNEMENT JE NE LUI CONSEILLE PAS D'ATTAQUER L'AXE DE LA RÉSISTANCE, POUTINE NE LE PERMETTRA PAS.

BONNE NUIT LES ENFANTS WA SALAMMMMM.

Antoine Sabbagha

En effet la cible c'est le peuple palestinien qui petit à petit disparait de la carte arabe . Triste .

Chammas frederico

Désarmant de clarté...
Défendre la Palestin et El Qods, indiscutable...mais à quel prix pour le Liban seul?qui va défendre les Libanais qui ont tout de même le droit d'exiter

M.V.

et après la guerre ...? qui paye la facture ...? , le peuple ,les civils et pourquoi ?,car , ils n'ont rien demandé, a part la paix ...!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.