Rechercher
Rechercher

Économie - Énergie

Hydrocarbures offshore : clôture de l'appel d'offres

Le ministre de l’Énergie et de l’Eau César Abi Khalil, en janvier 2017, montrant les cinq premiers blocs ouverts dans le cadre de la première phase d’attribution des licences d’exploration et de production. Mohamed Azakir/Reuters

Le ministre de l'Énergie et de l'Eau, César Abi Khalil, a annoncé hier lors d'une conférence de presse la clôture du délai de remise des offres pour l'attribution des licences d'exploration et de production d'hydrocarbures offshore de cinq des dix blocs de la Zone économique exclusive libanaise (ZEE).

Le ministre n'a pas fixé de date pour la publication des candidatures déposées, bloc par bloc, et n'a pas non plus communiqué sur leur nombre. Selon la feuille de route encadrant cette phase d'attribution des licences, M. Abi Khalil devrait publier la liste des candidats bloc par bloc dans un délai d'une semaine au maximum après la clôture du délai de remise des offres. Les membres du bureau de l'Autorité de l'énergie auront un mois pour évaluer les offres et présenter leur rapport et leur classement des offres au ministre de l'Énergie. Celui-ci devra le valider avant de le transmettre au Conseil des ministres pour qu'il soit approuvé.

Le ministre avait annoncé le 7 septembre le report – du 15 septembre au 12 octobre – de la date de clôture de la remise des offres, sur recommandation de l'Autorité du pétrole (LPA). Cette dernière avait invoqué la nécessité de permettre « le vote du projet de loi sur les dispositions fiscales qui régiront le secteur du gaz et du pétrole offshore », car les compagnies pétrolières avaient besoin de connaître le cadre fiscal spécifique au secteur pour élaborer leurs offres. La loi a finalement été votée par les députés le 19 septembre.

Sur les 52 compagnies pétrolières préqualifiées lors des sessions de 2013 et de 2017, treize d'entre elles pouvaient candidater en tant qu'opérateur et les 39 autres en tant que non-opérateur. Chaque candidature doit être composée de trois compagnies au minimum, dont une ayant le statut d'opérateur au minimum. Plusieurs sources concordantes au sein de la LPA ont confirmé à L'Orient-Le Jour que l'appel d'offres n'avait pas suscité beaucoup d'engouement parmi ces compagnies préqualifiées. Une information confirmée à demi-mot hier par M. Abi Khalil, qui a indiqué que « le nombre d'offres n'était pas déterminant, et (que) chaque offre sera évaluée et présentée au Conseil des ministres si elle est jugée intéressante pour le Liban ».

 

 

Pour mémoire

Le Parlement vote la loi fiscale sur les hydrocarbures offshore

Hydrocarbures offshore : les raisons du report de la remise des offres 

Hydrocarbures offshore : comment améliorer la transparence ?

Hydrocarbures offshore : les estimations trop optimistes ?

Pétrole : une fiscalité favorable à l’État ?

 


Le ministre de l'Énergie et de l'Eau, César Abi Khalil, a annoncé hier lors d'une conférence de presse la clôture du délai de remise des offres pour l'attribution des licences d'exploration et de production d'hydrocarbures offshore de cinq des dix blocs de la Zone économique exclusive libanaise (ZEE).
Le ministre n'a pas fixé de date pour la publication des candidatures déposées, bloc...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut