Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Geagea reconnaît que l'offensive du Hezbollah dans le jurd de Ersal a des conséquences "positives"

"La bataille dans le jurd s'inscrit dans le cadre de la guerre syrienne, mais le Liban profitera de ses conséquences", dit le chef des FL.

Le leader des Forces libanaises, Samir Geagea, a reconnu mercredi que le combat mené depuis plusieurs jours par le Hezbollah contre le Front Fateh-Cham dans le jurd de Ersal, à la frontière libano-syrienne, a des conséquences positives sur le Liban. Photo d'archives.

Le leader des Forces libanaises, Samir Geagea, a reconnu que le combat mené depuis plusieurs jours par le Hezbollah contre le Front Fateh-Cham (ex-Front al-Nosra) dans le jurd de Ersal, à la frontière libano-syrienne, a des conséquences positives sur le Liban, selon des propos rapportés mercredi par al-Akhbar, un quotidien proche du parti chiite.

Les combats dans le jurd de Ersal divisent profondément la classe politique, les uns considérant qu'il s'agit là d'une bataille légitime contre le terrorisme, identifié comme étant l'ennemi du Liban au même titre qu'Israël, les autres contestant au Hezbollah sa décision unilatérale d'engager le combat.

"L'avancée du Hezbollah a eu un résultat positif pour le Liban, malgré le fait que ce qui se passe s'inscrit dans le cadre de la guerre en Syrie", a déclaré M. Geagea mardi soir devant des journalistes, selon al-Akhbar.

"Les progrès réalisés par le Hezbollah dans le jurd et sa prise de contrôle de plusieurs positions qui étaient occupées par le Front Fateh el-Cham a eu un résultat positif parce que cela protégera les villages (à proximité du jurd)", a affirmé le leader des FL.

"Cette bataille s'inscrit dans le cadre de la guerre en Syrie à laquelle participe le Hezbollah pour protéger le régime syrien, a-t-il ajouté avant de réitérer : cela veut dire que la bataille dans le jurd s'inscrit dans le cadre de la guerre syrienne mais le Liban profitera de ses conséquences".

Toujours selon al-Akhbar, M. Geagea a "apprécié les sacrifices des membres du Hezb" et dit : "que Dieu garde tout le monde".

 

(Lire aussi : Hariri : "Je préférerais que l'armée libanaise fasse ce que fait le Hezbollah aujourd'hui dans le jurd de Ersal")

 

L'offensive du Hezbollah s'accompagne d'une guerre verbale au sein de la classe politique libanaise.

"L'offensive du Hezbollah n'a aucune légitimité politique ou nationale ; ce parti contribue à porter un coup au prestige de l'État libanais et à son pouvoir ", a ainsi répété hier le bloc du Futur dans un communiqué publié mardi à l'issue de sa réunion hebdomadaire. Le Futur a en outre exigé que ce soit l'armée qui "se positionne dans les régions desquelles se sont retirés les éléments armés afin de protéger la frontière libanaise". Répliquant au courant du Futur, dont la réunion était présidée par l'ancien Premier ministre Fouad Siniora, l'ancien ministre Wi'am Wahhab a affirmé : "Le bloc du Futur présidé par Fouad Siniora est l'aile politique de Daech et Nosra."

 Lundi, la polémique s'était sérieusement corsée après la publication dans le quotidien al-Akhbar d'un éditorial virulent signé par Ibrahim el-Amine, intitulé : « Crevez de colère. Le Hezbollah aura le dernier mot, où qu'il se trouve. » Un édito qui pointait du doigt tous ceux qui s'opposent, explicitement ou implicitement, à l'action du Hezbollah dans les contrées arabes et à sa lutte présumée contre le terrorisme.

 

 

Lire aussi

Trump aborde l’Orient compliqué avec des idées trop simples

L’avancée du Hezbollah ralentie par la présence de civils à Wadi Hmayed

Trump devant Hariri : Le Liban est en première ligne contre les jihadistes et le Hezbollah

Le Hezbollah ne fera plus aucun compromis après sa victoire contre les jihadistes

 

 

 

Le leader des Forces libanaises, Samir Geagea, a reconnu que le combat mené depuis plusieurs jours par le Hezbollah contre le Front Fateh-Cham (ex-Front al-Nosra) dans le jurd de Ersal, à la frontière libano-syrienne, a des conséquences positives sur le Liban, selon des propos rapportés mercredi par al-Akhbar, un quotidien proche du parti chiite.
Les combats dans le jurd de Ersal divisent...
commentaires (7)

Donnez tout l'or du monde au Futur et il se plaindra encore. TOUJOURS en train de se plaindre ici et là. Même les plus vieux opposants du Hezbollah ont mis leur rancœur de coté pour les soutenir. SAUF le Futur. A ce point le massacre de ses amis du jurd de Ersal les affecte ?

Zorkot Mohamed

03 h 30, le 27 juillet 2017

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Donnez tout l'or du monde au Futur et il se plaindra encore. TOUJOURS en train de se plaindre ici et là. Même les plus vieux opposants du Hezbollah ont mis leur rancœur de coté pour les soutenir. SAUF le Futur. A ce point le massacre de ses amis du jurd de Ersal les affecte ?

    Zorkot Mohamed

    03 h 30, le 27 juillet 2017

  • effectivement le hakim affirme ce que je disais depuis longtemps ... la base du hezb et donc ces combattants sont a 100% libanais dure et fort, le pb reside dans l'exécutif du hezb, Dieu merci que maintenant les FL font la difference, maintenant il aurait pu dire aussi que les concequences sont positifs et negatif .... negatif pour le prestige de l'armee !! ET C'EST LA QUE LE BAS BLESSE CAR SI L'ARMEE DEVIENT UNE RISER ON SERA PROCHE DE SON ECLATEMENT

    Bery tus

    18 h 36, le 26 juillet 2017

  • POURQUOI JE DISAIS EN ME REPETANT QUE GEAGEA ETAIT INTELLIGENT ? 2 RAISONS : 1)Il n'a jamais manifesté son intention de confronter militairement le hezb , malgré son hostilité à sa politique , alors "qu'on" avait voulu le pousser à ça 2)Il sait au bon moment se ranger aux grandes idées et de par son influence pousser ses partisans vers le positif pour le Liban . Des "opposants" comme Geagea , le Liban en a besoin , surtout pour contrebalancer la puissance du hezb résistant . Le Phare Aoun l'a compris en 1er , mais chacun sa méthode issue de sa personnalité . Merci pour ce Liban Fort , indépendant et incontournable sur l'échiquier mondial.

    FRIK-A-FRAK

    17 h 50, le 26 juillet 2017

  • Financé par l'Iran, faisant la guerre d' Assad ça nous laisse des miettes pour nous faire taire et croire au père Noël. Cette bataille aux allures de réussite n'est que de la poudre aux yeux et nous eloigne encore plus d'un état indépendant et souverain. Notre histoire, depuis la nuit des temps, est pleine de ces invasions prometteuses sous traitées à des locaux...

    Wlek Sanferlou

    17 h 38, le 26 juillet 2017

  • Geagea est comme le coq en haut du clocher, selon ou souffle le vent , il tourne, tourne

    FAKHOURI

    17 h 26, le 26 juillet 2017

  • j'etais d'accord, pourtant ne suis fan ,sur presque tout de qu'a dit mr geagea avant ce genre de declaration, neanmoins cette fois ci il manque de vision politique, le moral de la troupe entrain d'assister en sepectateur à cette bataille. l'influence d'une armée bis qui n'a pas pas la même vision politique que la population vivant sur le même sol, que se passera t il si le differend se traduit par un affrontement militaire aie j'ai peur .....

    Élie Aoun

    15 h 36, le 26 juillet 2017

  • L,OFFENSIVE AU JURD DE ERSAL EST POSITIVE ET JE SUIS BIEN SUR AVEC LE HEZB LIBANAIS TOUT EN N,EPOUSANT PAS SES CHOIX ET SES ACTES UNILATERAUX...

    LA LIBRE EXPRESSION

    15 h 35, le 26 juillet 2017

Retour en haut