Rechercher
Rechercher

À La Une - diplomatie

Un mois après leur tête-à-tête musclé à Versailles, Macron et Poutine notent des "avancées"

"Je pense que maintenant, nous pouvons passer à une nouvelle phase parce comme nous avons vu l'un et l'autre que nous faisions ce que nous disions", a déclaré le président français à Hambourg.

Le président français Emmanuel Macron (g) et son homologue russe Vladimir Poutine (d) ont fait état samedi, lors d'une rencontre en marge du G20 à Hambourg, d'"avancées" concrètes dans l'évolution de leur relation un mois après leur premier tête-à-tête musclé à Versailles. REUTERS/Ian Langsdon/POOL

Emmanuel Macron et Vladimir Poutine ont fait état samedi, lors d'une rencontre en marge du G20 à Hambourg, d'"avancées" concrètes dans l'évolution de leur relation un mois après leur premier tête-à-tête musclé à Versailles qui avait posé les jalons d'une reprise d'un dialogue mis à mal ces dernières années par les crises syrienne et ukrainienne.

"Pour tout ce qui est des sujets, et bilatéraux, et régionaux, je me félicite aussi de la qualité et de l'intensité des relations de travail qui se sont nouées depuis" Versailles, a dit le chef de l'Etat français avant son entretien avec le président russe. "Et qu'il s'agisse du dialogue entre les sociétés civiles, du dialogue de Trianon ou des relations de travail sur l'ensemble des dossiers que nous avions vus, je note aussi des avancées tangibles et je m'en félicite", a-t-il ajouté. "Donc, je pense que maintenant, nous pouvons passer à une nouvelle phase parce comme nous avons vu l'un et l'autre que nous faisions ce que nous disions".

Les relations entre la Russie et la France ont traversé une zone de turbulences ces cinq dernières années, sous l'effet des désaccords diplomatiques sur la question de la Syrie et de l'Ukraine où Paris et Moscou soutiennent des parties rivales.

Lors de leur première rencontre bilatérale le 29 mai dernier sous les ors du château de Versailles, les deux dirigeants avaient affiché leur volonté de travailler sur ces deux questions. Mais signe de la fragilité de cette reprise de dialogue, les deux chefs d'Etat avaient insisté sur leurs "lignes rouges" respectives et Emmanuel Macron s'en était vivement pris aux médias financés par le Kremlin.

 

(Lire aussi : Macron officialise la nouvelle realpolitik française sur la Syrie)

 

"Nous avançons", estime Poutine
"En ce qui concerne nos relations bilatérales, je tiens à souligner que depuis notre rencontre à Versailles, tout ce que nous avons décidé s'est réalisé", a estimé Vladimir Poutine samedi à Hambourg. "Malgré toutes les difficultés, les liens économiques se tissent (...) Et suite à votre initiative, nous avons commencé le travail pour mettre au point le forum des sociétés civiles", a-t-il ajouté. "On peut constater que dans tous les domaines dont nous avons parlé à Versailles, nous avançons".

Signe d'une certaine forme de détente, l'arrivée d'Emmanuel Macron à l'entretien avec un quart d'heure de retard a donné lieu à une brève plaisanterie de la part de son homologue russe.
"Excuse-moi de t'avoir fait attendre pour régler les dernières choses sur le climat", a lancé le chef de l'Etat à son arrivée. "J'espère que le climat sera meilleur", lui a répondu Vladimir Poutine sur le ton de la plaisanterie, à l'heure où les négociations sur un communiqué commun au G20 achoppaient toujours avec Washington sur la question climatique. "Nous tiendrons les accords de Paris, la décision est prise et nous la suivrons", a ajouté le président russe, un mois après la sortie des Etats-Unis de ce texte conclu à Paris fin 2015.

 

Lire aussi
Macron confirme son soutien à l'opposition syrienne

Des intellectuels français interpellent Macron sur son revirement vis-à-vis d'Assad

La morale entre Macron et Assad

Paris voit une "fenêtre d'opportunité" avec Moscou sur la Syrie


Emmanuel Macron et Vladimir Poutine ont fait état samedi, lors d'une rencontre en marge du G20 à Hambourg, d'"avancées" concrètes dans l'évolution de leur relation un mois après leur premier tête-à-tête musclé à Versailles qui avait posé les jalons d'une reprise d'un dialogue mis à mal ces dernières années par les crises syrienne et ukrainienne.
"Pour tout ce qui est des sujets,...

commentaires (2)

FRANCAIS ET AMERICAINS VEULENT DES CONCESSIONS EN UKRAINE ET EN SYRIE ET POUTINE VEUT DU LEST EN CRIMEE ET EN UKRAINE ET L,ALLEGEMENT DES SANCTIONS QUI FRAPPENT SON PAYS...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

18 h 21, le 09 juillet 2017

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • FRANCAIS ET AMERICAINS VEULENT DES CONCESSIONS EN UKRAINE ET EN SYRIE ET POUTINE VEUT DU LEST EN CRIMEE ET EN UKRAINE ET L,ALLEGEMENT DES SANCTIONS QUI FRAPPENT SON PAYS...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 21, le 09 juillet 2017

  • Si Poutine a dompté le clown americain macron ne SERA que du menu fretin POUR ce génie. ET les rêveurs peuvent continuer à braire autant que les moutons à bêler.

    FRIK-A-FRAK

    17 h 18, le 08 juillet 2017

Retour en haut