Rechercher
Rechercher

À La Une - Conflit

Macron confirme son soutien à l'opposition syrienne

Le cas d'Assad n'a pas été évoqué par le président français lors de son entretien mardi avec Riyad Hijab, coordinateur du HCN.

Le président français Emmanuel Macron recevant Riyad Hijab, coordinateur du Haut Comité syrien pour les Négociations (HCN), le 30 mai 2017 à l'Elysée. Photo tirée du compte Twitter d'Emmanuel Macron

Le président Emmanuel Macron a confirmé le soutien de la France à l'opposition syrienne lors d'un entretien avec Riyad Hijab, coordinateur du Haut Comité syrien pour les Négociations (HCN), a indiqué mercredi l'Elysée dans un communiqué, sans évoquer la question controversée du président syrien Bachar el-Assad.

Le président français, qui s'est entretenu mardi avec Riyad Hijab, "lui a confirmé le soutien de la France à l'opposition syrienne que le HCN représente dans le cadre des pourparlers inter-syriens qui ont lieu sous l'égide des Nations Unies", selon la présidence de la République.

M. Macron a assuré M. Hijab de "sa volonté de s'engager pleinement et personnellement pour parvenir à une solution politique inclusive dans le cadre du processus de Genève", selon le communiqué de l'Elysée. Les négociations de paix entre le régime et le HCN sont censées reprendre la semaine prochaine à Genève sous l'égide de l'ONU.

La réaffirmation du soutien français à l'opposition intervient après une interview de M. Macron à plusieurs journaux européens dans laquelle il a déclaré qu'il ne voyait pas de "successeur légitime" à Bachar el-Assad, et que ce dernier n'était pas l'"ennemi" de la France mais celui du peuple syrien. Ces propos ont semé la consternation parmi les opposants syriens, qui réclament le départ du président syrien dans le cadre d'une transition politique crédible.

 

(Lire aussi : Des intellectuels français interpellent Macron sur son revirement vis-à-vis d'Assad)

 

M. Macron "a fait état de ses discussions avec les dirigeants des pays engagés dans la région, notamment les États-Unis et la Russie, afin d'obtenir une réelle réduction des violences et un allègement des souffrances du peuple syrien, qui ont trop duré", ajoute le communiqué.

Selon l'Elysée, le chef de l'Etat "a particulièrement insisté sur la priorité que la France accordait à l'amélioration de l'aide apportée aux civils". M. Macron a fixé fin mai deux "lignes rouges" en Syrie, sur l'utilisation des armes chimiques et l'accès à l'aide humanitaire, sans expliquer par quels moyens il entendait faire respecter la seconde. Plus de 500.000 personnes sont assiégées en Syrie, soit par le régime, les groupes rebelles ou les jihadistes, et n'ont pas d'accès à l'aide humanitaire selon l'ONU.

MM. Macron et Hijab ont également "réitéré leur appel à préserver l'unité de la Syrie et la nécessité de lutter contre Daech et les groupes terroristes".

Le Haut comité des négociations, qui rassemble des groupes clés de l'opposition syrienne, a participé à la série de pourparlers indirects organisés sous l'égide de l'ONU depuis 2016 avec le régime syrien.

 

 

Lire aussi

La morale entre Macron et Assad

 

Paris voit une "fenêtre d'opportunité" avec Moscou sur la Syrie

 

Virage ? Mirage ? L'édito de Issa Goraieb

 

Macron officialise la nouvelle realpolitik française sur la Syrie

 

 

 

Pour mémoire

 

Les déclarations de Macron sur la Syrie le « décrédibilisent aux yeux d'une grande partie de ceux qui croyaient à son rôle »

 

Macron rencontre à Paris une délégation de l'opposition

 

Macron et Poutine montrent les muscles à Versailles

 


Le président Emmanuel Macron a confirmé le soutien de la France à l'opposition syrienne lors d'un entretien avec Riyad Hijab, coordinateur du Haut Comité syrien pour les Négociations (HCN), a indiqué mercredi l'Elysée dans un communiqué, sans évoquer la question controversée du président syrien Bachar el-Assad.
Le président français, qui s'est entretenu mardi avec Riyad Hijab, "lui...

commentaires (4)

Ya haram les pauvres " opposants ' subir autant de stress humiliants. ...

FRIK-A-FRAK

17 h 56, le 05 juillet 2017

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Ya haram les pauvres " opposants ' subir autant de stress humiliants. ...

    FRIK-A-FRAK

    17 h 56, le 05 juillet 2017

  • M. Macron manque de clarté. On ne sait toujours pas s'il écarte ou pas le maintien au pouvoir du clan Assad.

    Tony BASSILA

    15 h 27, le 05 juillet 2017

  • Un jour il prétend que la guerre civile syrienne est une affaire intérieure syrienne Un autre jour il apporte son soutien aux rebelles Il ne fait mieux que l'inénarrable Hollande 1er

    FAKHOURI

    14 h 48, le 05 juillet 2017

  • IL A CERTES REGRETTE LA PHRASE QUI LUI AVAIT ECHAPPEE PAR INADVERTANCE...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    12 h 58, le 05 juillet 2017

Retour en haut