X

À La Une

Les chrétiens d'Orient, de l'inquiétude à l'exil

Repère

Enracinés dans la région depuis les débuts du christianisme, ils constituent des communautés minoritaires mais ils sont confrontés à des conflits meurtriers dans la région.

OLJ/AFP
09/04/2017

Les chrétiens d'Orient sont enracinés au Moyen-Orient depuis les débuts du christianisme, constituant des communautés minoritaires, mais ils sont confrontés à des conflits meurtriers dans la région. Celles-ci se singularise par l'extrême diversité des rites qui y ont vu le jour et qui s'y pratiquent encore.

 

ÉGYPTE

Les Coptes orthodoxes, cibles dimanche de deux attentats revendiqués par le groupe Etat islamique (EI), constituent la communauté chrétienne la plus nombreuse du Moyen-Orient et l'une des plus anciennes.

Les Coptes représentent 10% des plus de 92 millions d'Egyptiens et sont présents dans tout le pays, avec des concentrations plus fortes en Moyenne-Egypte. Ils sont faiblement représentés au gouvernement et se disent marginalisés.

Les Coptes sont de longue date la cible de violences, qui se sont aggravées depuis l'apparition de groupes jihadistes comme l'EI.

 

(Lire aussi : Au moins 44 morts en Egypte dans deux attentats de l'EI contre des églises)



IRAK

Les Chaldéens représentent la majorité des chrétiens d'Irak. Forte de plus d'un million de personnes --dont plus de 600.000 à Bagdad-- avant la chute de Saddam Hussein en 2003, la communauté chrétienne s'est réduite à moins de 350.000 âmes, beaucoup ayant fui les violences qui ensanglantent le pays depuis.

En effet, à partir de l'été 2014, les chrétiens de Mossoul, deuxième ville du pays, ont fui en masse l'offensive de l'EI qui a pris le contrôle de pans entiers du pays. Des dizaines de milliers d'autres, la plupart fidèles de l'Eglise catholique chaldéenne, les ont suivis sur les routes de l'exode.

Selon des témoignages de réfugiés, les jihadistes obligeaient les chrétiens à choisir entre la conversion à l'islam ou le paiement d'une forte taxe, en les menaçant de mort. L'EI commet des attaques contre tous ceux qu'elles jugent hérétiques en Irak: chrétiens, musulmans chiites, yazidis.... Qaraqosh, qui était la plus grande agglomération chrétienne d'Irak, a été reprise à l'EI en octobre 2016.

 

(Repère : Les attentats contre les lieux de culte des chrétiens d'Orient)



SYRIE

En Syrie, dévastée par six ans de guerre, les chrétiens représentent entre 5 et 9% de la population (plus de 22 millions d'habitants).

Les chrétiens se sont largement tenus à l'écart d'un conflit qui a fait plus de 320.000 morts, mais nombre d'entre eux ont pris le parti du président Bachar El-Assad, notamment par crainte de l'islamisme de certains groupes rebelles. Ils ont été pris pour cibles par les jihadistes de l'EI qui ont procédé à des enlèvements de masse et détruit des églises.

Selon l'évêque chaldéen d'Alep (nord), Mgr Antoine Audo, il ne resterait que 30.000 chrétiens sur les 160.000 qui vivaient à Alep, une ville ravagée par les combats et dont le régime a repris les quartiers rebelles après une violente campagne de bombardements. La moitié des 1,5 million de chrétiens de Syrie auraient quitté le pays, selon lui.



LIBAN

Les chrétiens libanais sont la deuxième plus importante communauté chrétienne du Moyen-Orient après les Coptes d'Egypte. Le Liban est le seul pays de la région à être traditionnellement dirigé par un président chrétien, alors que tous les autres chefs d'Etat du monde arabe sont musulmans.

Le système libanais est construit sur un partage du pouvoir fondé sur des quotas communautaires. Depuis l'indépendance en 1943, il garantit une parité inédite dans la région entre musulmans et chrétiens. La communauté chrétienne est devenue minoritaire au fil des décennies.

 

Lire aussi : En Irak, Qaraqosh libérée de l’EI, mais toujours ville fantôme)



TERRITOIRES PALESTINIENS

En Cisjordanie occupée et à Jérusalem, on dénombre près de 50.000 chrétiens, principalement implantés à Bethléem et Ramallah.

Lieu de naissance du Christ selon la tradition, Bethléem, à majorité chrétienne il y a un demi-siècle, est aujourd'hui à majorité musulmane. Mais les chrétiens ont un rôle central dans d'importants secteurs économiques.

Dans la bande de Gaza, leur nombre est en baisse régulière, notamment après la prise du pouvoir par le mouvement islamiste Hamas en 2007.



JORDANIE

Les chrétiens représentent 6% de la population jordanienne, évaluée à 9,5 millions d'habitants. Des chrétiens occupent des postes élevés et ont droit à une représentation parlementaire.

 

 

Pour mémoire

Les coptes fuient le Sinaï après une série d'attaques

« Les trois dernières générations assyriennes d’Irak ont chacune été victimes d’un massacre »

Pourquoi Marine Le Pen se trompe sur les chrétiens d’Orient

Emmanuel Macron à « L’OLJ » : Les intérêts des chrétiens d’Orient ne sont pas liés à Assad

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE MOYEN ORIENT SE VIDE DE SES CHRETIENS ET L,OCCIDENT SE REMPLIT DE NON CHRETIENS... LES FRUITS POURRISSENT ET MEURENT QUAND LES VERS LES RONGENT DE L,INTERIEUR !

Chammas frederico

La situation n'est guère brillante dans l'ensemble et les interventions des puissances extérieures ont fragilise (euphémisme) les chrétiens, qui avant ces interventions étaient sinon considères et traites comme des citoyens a part entière, mais largement tolères et insères dans les structures des états ou ils vivaient depuis la nuit des temps...ces vhretiens en moyenne plue éduques et évolues que leurs congénères musulmans avaient réussi culturellement et économiquement... Et né' représentant pas "une force politique susceptible de s'opposer au pouvoir en place" pouvaient être considères par les régimes en place comme une .
"Élite précieuse docile"
Tout cela arête démoli au cours des intervention extérieures diverses...et il faut reconstruire, reconstruction des communautés chrétiennes parallèlement a la reconstruction (souhaitée laïque) des pays ou ils vivaient et vivent encore en nombre diminue mais non negligeable

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DES MUSULMANS CHASSENT LES CHRETIENS D,ORIENT ET LES PAYS OCCIDENTAUX ACCUEILLENT DES MUSULMANS... A QUAND LE REVEIL DE L,OCCIDENT ?

FAKHOURI

Il ne faut pas céder à la panique
Les chrétiens d'orient ont autant leurs places dans les pays ou ils vivent comme les sunnites, chiites ou autres confessions
Les extrémistes islamiques n'ont qu'un soucis c'est leurs disparitions dans la région
Malgré les violences et les souffrances, il ne faut céder.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le travail des Palestiniens, un dossier délicat et un timing sensible

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants