Repère

Les attentats contre les lieux de culte des chrétiens d'Orient

Depuis 2010, plusieurs attaques ont été perpétrées contre des églises en Égypte, en Irak et en Syrie.

Crucifix et icônes en l'église de l'Immaculée Conception à Qaraqosh, en Irak, le jour de la fête des Rameaux, le 9 avril 2017. AFP / AHMAD GHARABLI

De nombreuses attaques ont visé ces dernières années des lieux de culte des chrétiens d'Orient, avant les attentats revendiqués par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) contre deux églises, dimanche en Egypte.

 

ÉGYPTE

- Le 1er janvier 2011, un attentat fait 23 morts et 79 blessés, en grande majorité chrétiens, à la sortie d'une église copte après la messe du Nouvel An à Alexandrie, deuxième ville du pays. Les autorités attribuent l'attentat, non revendiqué, à un kamikaze guidé depuis l'étranger.

- Le 20 octobre 2013, une attaque visant l'église de la Vierge au Caire lors d'un mariage copte fait quatre morts. Cet attentat est le premier contre la communauté copte dans la capitale depuis la destitution le 3 juillet du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée.

La minorité chrétienne subit alors les représailles d'islamistes radicaux qui lui reprochent d'avoir soutenu l'éviction de Morsi. Des dizaines d'églises, de maisons et de commerces appartenant à des Coptes sont attaqués et incendiés, notamment dans le centre du pays, durant les semaines qui suivent la dispersion dans un bain de sang de deux importants rassemblements pro-Morsi au Caire en août.

- Le 11 décembre 2016, un attentat suicide contre l'église copte Saint-Pierre et Saint-Paul fait 29 morts. L'édifice est contigu à la cathédrale Saint-Marc, siège du pape de l'Eglise copte orthodoxe. L'attentat, qui a eu lieu en pleine célébration, est revendiqué par l'EI.

 

(Pour mémoire : Le pape au Caire fin avril: chez le grand imam d'Al-Azhar et les coptes menacés)

 

iRAK

- Le 31 octobre 2010, une attaque contre l'église Notre-Dame du Salut, située dans le principal quartier commerçant de Bagdad, coûte la vie à 44 fidèles, en majorité des femmes et des enfants, et deux prêtres.

L'attaque, revendiquée par un groupe d'El-Qaëda, est la plus meurtrière contre les chrétiens depuis l'invasion américaine de 2003. Elle choque la communauté internationale et déclenche une vague d'exode de chrétiens irakiens fuyant la violence dans leur pays.

- Le 25 décembre 2013, au moins 14 personnes sont tuées dans un attentat à la voiture piégée contre une église à Bagdad, à la sortie d'une messe de Noël.

 

(Lire aussi : En Irak, Qaraqosh libérée de l’EI, mais toujours ville fantôme)

 

SYRIE

Depuis le début du conflit en 2011, de nombreuses églises ont été endommagées ou détruites dans le pays.
- Le 27 juin 2013, au moins quatre personnes sont tuées dans un attentat suicide qui frappe un quartier chrétien de la vieille ville de Damas. Ce quartier avait déjà été visé par un attentat en octobre 2012 qui avait fait au moins dix morts.

- En septembre 2013, l'opposition syrienne condamne l'attaque par des jihadistes de l'église de l'Annonciation à Raqqa, et sa transformation en une base militaire. Selon une ONG syrienne, les jihadistes ont incendié des statues et des croix dans deux églises du nord.

- Lors des combats pour la reprise totale d'Alep (nord), la cathédrale maronite est ravagée par les violences, et son toit s'effondre sous une pluie d'obus.

- A Palmyre, outre les ruines célèbres dévastées par l'EI, le groupe extrémiste a aussi transformé une église en centre de recrutement.

 

 

Pour mémoire

Les coptes fuient le Sinaï après une série d'attaques

« Les trois dernières générations assyriennes d’Irak ont chacune été victimes d’un massacre »

Pourquoi Marine Le Pen se trompe sur les chrétiens d’Orient

Emmanuel Macron à « L’OLJ » : Les intérêts des chrétiens d’Orient ne sont pas liés à Assad


De nombreuses attaques ont visé ces dernières années des lieux de culte des chrétiens d'Orient, avant les attentats revendiqués par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) contre deux églises, dimanche en...

commentaires (1)

Triste bilan pour un monde occidental qui encourage les terroristes directement ou indirectement .

Antoine Sabbagha

19 h 21, le 09 avril 2017

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Triste bilan pour un monde occidental qui encourage les terroristes directement ou indirectement .

    Antoine Sabbagha

    19 h 21, le 09 avril 2017