Concepteur de jeux vidéo : imaginer un univers remarquable tout en respectant les contraintes - Chantal EDDÉ

LES CARRIÈRES NON TRADITIONNELLES

Concepteur de jeux vidéo : imaginer un univers remarquable tout en respectant les contraintes

Sur le plan mondial, le jeu vidéo constitue aujourd'hui la première industrie culturelle. Parmi les métiers du domaine, le concepteur de jeux chapeaute l'ensemble du projet, tel un chef d'orchestre. Créatif, il possède aussi des connaissances techniques assez pointues et la capacité de gérer l'équipe de travail.

13/04/2017

La nature du travail

« Le concepteur de jeux vidéo supervise la création du jeu dans toutes ses phases, de l'idée jusqu'à sa mise en ligne. Son objectif est de le rendre le plus attrayant possible », explique Reine Abbas, productrice et conceptrice de jeux vidéo. Il a été aussi cofondatrice en 2008 de la boîte Wixel Studios, puis en 2014 de Spica Tech Academy.

Une fois l'idée trouvée, le public visé et le budget défini, le concepteur imagine l'univers du jeu, son but, ses personnages, son décor, ses principes et ses règles. Il choisit la technologie qui convient le mieux à l'idée – logiciels et langage informatique – et réfléchit à la mécanique du jeu (jeu de plate-forme, de puzzle, de physique ou autres). Cet élément structurel dicte, entre autres, le point de vue, subjectif ou objectif, de la caméra.

Il réfléchit également au gameplay ou jouabilité. « C'est la façon avec laquelle les règles sont appliquées. C'est dans ce cadre qu'il faut innover pour que l'expérience du joueur soit très plaisante », estime Reine Abbas.

Le gameplay, facteur essentiel dans la conception du jeu vidéo, distingue un jeu d'un autre. Le concepteur y détermine les niveaux, les phases, les possibilités d'interaction du joueur, les différentes commandes ainsi que les actions des personnages. Il s'agit d'accrocher le joueur. « Il ne faut pas que le niveau soit trop facile ni trop difficile ! Il faut proposer des niveaux de difficulté différents. Il faut offrir aussi au joueur des récompenses à la fin de chaque étape pour le satisfaire», relève, à titre d'exemple, Reine Abbas.
Ainsi, le concepteur note l'idée, la mécanique et la jouabilité dans un document de référence du jeu, auquel doivent se conformer les équipes responsables du développement et du visuel. Il supervise et coordonne le travail de ces deux équipes, en vue d'obtenir un projet cohérent.

Enfin, il doit tester un prototype auprès d'un public choisi. « Cette étape est essentielle, parce que c'est grâce à ce feed-back que l'on apportera des améliorations », insiste Reine Abbas. À partir de ce moment, le jeu peut être posté en ligne ou sur App Store et Google Play.

Les aptitudes et les compétences requises

Passionné, il faut être surtout un grand joueur de jeux vidéo et curieux des nouveautés. Le concepteur pourra ainsi comprendre les joueurs et mieux répondre à leurs attentes.
Il se constituera également une culture générale dans ce domaine pour nourrir son imagination, et proposer des idées innovantes et divertissantes.

Doté d'un esprit d'équipe, organisé et rigoureux, le concepteur doit savoir définir les délais et veiller à les respecter. « Plus on prend son temps pour terminer un jeu, plus on perd de l'argent, même si le produit final est réussi au niveau des ventes », souligne cette productrice. Par conséquent, il faut savoir gérer le stress et motiver son équipe pour finir à temps.

En outre, un concepteur de jeux vidéo doit être patient et persévérant pour remédier aux bugs ou autres erreurs dans la conception du gameplay. Il va devoir apporter les améliorations nécessaires, même si le jeu est déjà mis en ligne.

Enfin, il doit être polyvalent, maîtriser les différents logiciels, afin de savoir explorer leurs potentialités et réaliser leurs limites. Il doit respecter aussi les contraintes budgétaires.

Les difficultés et les contraintes

« Ce qui est difficile, c'est d'innover dans le gameplay, trouver des astuces attrayantes qui nous aideront sur le plan du marketing », confie Reine Abbas. Cependant, malgré un bon gameplay, un jeu peut ne pas réussir. Il faut savoir aussi que la concurrence est dure, les jeux pouvant fort bien se ressembler.
Selon cette productrice, les difficultés sont également techniques. « Le travail sur les logiciels est difficile, parfois on n'arrive pas à trouver les solutions au problème ou aux bugs. Et réaliser un jeu peut alors s'étaler dans le temps », avoue-t-elle.

Les débouchés

Le concepteur de jeux vidéo peut travailler en tant qu'indépendant au sein d'une petite équipe ou dans une grande boîte qui édite, en plus, des jeux sous forme de publicité pour des clients.
Le jeu peut se vendre à un dollar ou moins. Il peut aussi comprendre des achats intégrés dans les applications, ou il peut être gratuit avec de la publicité.

Quand le jeu rencontre une réussite mondiale, des produits dérivés sont créés et vendus. Le créateur perçoit les droits de vente.

 

Comment devenir concepteur de jeux vidéo

Une personne motivée désirant pratiquer ce métier peut apprendre en autodidacte, chez elle, grâce à des livres ou des tutoriels en ligne dont beaucoup sont gratuits.

Au Liban, un master en Game Design est prodigué à la faculté des sciences de l'Université libanaise et, bientôt, un master en Game Art sera proposé à la faculté des beaux-arts de la même université.
En France, plusieurs écoles sont spécialisées dans le jeu vidéo, telles que Gobelins – École de l'image et Isart Digital à Paris.

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!