X

Liban

Lancement de la 12e édition du Prix Samir Kassir

Liberté de la presse
01/02/2017

La douzième édition du Prix Samir Kassir pour la liberté de la presse a été lancée hier pour récompenser des articles et reportages « véridiques, courageux et objectifs ». À cette occasion, une conférence de presse a été tenue hier conjointement par la chef de la Délégation de l'Union européenne au Liban, Christina Lassen, et la présidente de la Fondation Samir Kassir, Gisèle Khoury, à l'hôtel Le Gray.

Ce prix sera décerné à trois journalistes de la presse écrite ou audiovisuelle, ressortissants des pays du pourtour méditerranéen, du Moyen-Orient et du Golfe. Il récompensera le meilleur article d'opinion, le meilleur article d'investigation ainsi que le meilleur reportage audiovisuel d'information sur des sujets traitant l'État de droit, la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption, les droits de l'homme, la liberté d'expression, le développement démocratique ou la participation citoyenne. L'article doit avoir été soumis dans un organe de presse de l'un des pays des régions susmentionnées ou encore d'un pays membre de l'Union européenne.

Passant en revue les règles du concours, Mmes Lassen et Khoury ont rappelé la difficile tâche que représente de nos jours le métier de journaliste, notamment dans certaines régions du monde comme le Moyen-Orient, le Golfe ou le pourtour méditerranéen. « En 2016, 74 journalistes ont été tués dans l'exercice de leur fonction et tant d'autres ont été emprisonnés ou pris en otage par des États ou des groupes terroristes », peut-on lire sur le fascicule de la douzième édition du prix.

« La liberté d'expression et celle de la presse constituent une priorité pour l'Union européenne », a affirmé Mme Lassen, ajoutant que « c'est la raison pour laquelle l'UE finance, depuis des années, de nombreux programmes nationaux et régionaux afin de promouvoir le journalisme professionnel et d'aider les institutions médiatiques de la région à améliorer leurs compétences et à développer encore davantage la qualité et les normes éthiques de leur travail ».

De son côté, Mme Khoury a souligné que « ce prix est attribué à l'ère des murs à travers le monde et non seulement dans notre région, et au temps d'une presse parfois raciste et partiale ». « Nous voulons une presse professionnelle », a-t-elle martelé.

La conférence de presse a été suivie d'une discussion en direct sur les réseaux sociaux entre Mme Lassen et Khoury d'une part et un nombre de bloggeurs, de journalistes et d'activistes d'autre part sur le hashtag #SKA2017. Interrogée sur les problèmes que connaît la presse libanaise, Mme Lassen a noté qu'il existe « différents moyens d'aider et d'agir pour une presse libre ». D'abord, a-t-elle estimé, il s'agit de « continuer à défendre des initiatives comme le Prix Samir Kassir qui se bat pour la liberté de la presse et qui véhicule des valeurs démocratiques ». « Il faut aussi s'en remettre aux avancées législatives, comme l'adoption récente par le Parlement de la loi sur l'accès à l'information », a-t-elle ajouté. Pour Mme Lassen, le Prix Samir Kassir constitue « un moyen efficace d'aider les journalistes à travailler davantage la qualité de leurs reportages avec une conscience objective ». En ce qui concerne les difficultés financières que connaît la presse, Mme Lassen a encouragé les médias à avoir une approche plus innovante et plus entrepreneuriale pour s'adapter aux nouvelles attentes du paysage médiatique actuel.

Les règles et les conditions de participation sont disponibles sur le site web de la Fondation à l'adresse :
www.prixsamirkassir.org.


Pour mémoire

Gisèle Khoury : Samir Kassir était un « fanatique » de l’État laïc

Un Syrien, un Palestinien et un Égyptien, lauréats du Prix Samir Kassir 2015

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants