Le billet de Gaby NASR

Urne fois encore

Billet
Gaby NASR | OLJ
13/01/2017

Tous les États du monde organisent des élections. Chez nous, on fait semblant de fabriquer des lois électorales. Un procédé sympa et pour le moins original, puisqu'on fait mine de vouloir changer la règle du jeu en bidouillant un texte en forme d'usine à gaz, qui servira de prétexte à garder la loi de 1960. La seule différence cette fois, c'est que la tambouille très peu ragoûtante qu'on cuisine ne se fait pas la veille du scrutin, comme c'était devenu la tradition. Au final, les Libanais finiront par avaler ce qu'on leur servira. En fait avaliser serait plus élégant, puisqu'ils auront le choix entre l'avalise ou la valise.

En principe, la logique veut que le député élu soit à portée de baffe de ses électeurs, pour le cas où il lui viendrait à l'idée de les cocufier. Ben non, Istiz Nabeuh n'a qu'un rêve : empaqueter la population dans une circonscription unique, englobant la Békaa, le Liban-Sud, et si possible l'Irak et l'Iran. Fini les bulldozers et autres autobus. C'est en avion charter que le tenancier du Parlement veut amener ses coreligionnaires jusqu'à l'hémicycle...

En revanche, le châtelain de Moukhtara, le Tondu de Meerab et la totalité de la Futur Academy penchent pour le scrutin majoritaire dans la plus petite circonscription possible. Jusqu'au plus petit caillou du dernier village. Ainsi, on voterait toujours pour un ahuri, mais ce serait un ahuri de proximité.

Un temps, on avait cru qu'on couperait la poire en deux en associant proportionnelle et majoritaire. Ballepeau ! On reparle maintenant de revenir à la 1960 qu'on retouchera d'un poil de touffe, avant d'amener la piétaille devant les urnes.

Et pour couronner le tout, voilà Wi'am Wahhab qui débarque ! Ce pur produit de la nurserie Assad, dont on a oublié qu'il fut un temps ministre de l'Environnement, n'arrive toujours pas à digérer qu'il n'est plus aux affaires. Alors, il rue dans les brancards à coups de tweets rageurs, vexé d'avoir été largué pendant que ses rivaux sont sans cesse câlinés. Sa grande force à Wi'am, c'est son culot. Il passe son temps à s'essuyer les pieds sur les autres, puis quand il se prend une mandale dans les grandes largeurs, il nous joue la rosière à l'orgueil blessé. Ce qui, au final, lui confère le profil du mari trompé dans une pièce de boulevard. « Y en a que pour Joumblatt, moi personne ne me parle », bêlait-il sur le réseau social.

Cocu, mais lucide !

gabynasr@lorientlejour.com

À la une

Retour à la page "Billet"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

M.V.

Chez nous les lois électorales , c'est comme le code de la route ...nous savons qu'il y en a un nouveau , mais personne ne l'utilise .., de peur de l'user prématurément....!

Hitti arlette

Ca c est le genie de traiter des sujets serieux avec humour et reussir par le fait meme à ne pas tomber dans les cliches . C est ce qui fait la difference .Big Gaby !!.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Urine fois...." ?!

LA TABLE RONDE

Y en a qui ont inventé le drone , Gaby nous invite au spectacle Liban par des projecteurs cosmiques , bien placés au dessus de nous et qui se déplacent selon les scènes de théâtre .

Toutes les scènes nous font hurler de rire les unes plus que les autres.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

FORMIDABLEMENT BIEN DIT ! ON RIT... MAIS DE TOUT COEUR !

Dernières infos

Les signatures du jour

En toute liberté de Fady NOUN

Le mufti et le pape

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le gouvernement entre les interférences externes et l’épineux dossier des relations avec la Syrie

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué