X

À La Une

Les chiens ne seront pas privés de promenade à Beyrouth

Liban
OLJ
07/08/2016

Face à la vague d'indignation suscitée par la décision d'interdire la promenade de chiens dans plusieurs zones de la capitale libanaise, la municipalité de Beyrouth se rétracte : « La promenade de chiens n'est pas interdite », affirme le bureau des relations publiques de la municipalité dans un communiqué publié sur Facebook. « En raison d'abus commis par certains propriétaires de chiens et certains motards, le conseil municipal de Beyrouth a décidé de mettre en place des règlementations pour assurer la sécurité des citoyens et préserver la santé publique, peut-on lire encore. Ces mesures, qui ne visent en aucun cas l'interdiction de la promenade de chiens, seront annoncées bientôt », précise encore la municipalité.

Sur Facebook, l'association pour la défense des animaux, Animals Lebanon, s'est réjouie samedi de la mise au point officielle, remerciant tous ceux qui se sont mobilisés contre l'interdiction. « Le problème existe, souligne Animals Lebanon, mais le point positif est que cette histoire a suscité un débat parmi les gens.  Les propriétaires et les gardiens de chiens ont une responsabilité envers leurs animaux et la société », indique encore l'association, dénonçant ceux qui ne ramassent pas les déjections canines des trottoirs ou encore ceux qui se servent de leur chiens pour effrayer ou intimider les passants.

(Pour mémoire : Liban : Après le chat au micro-ondes, le chien sur le pare-brise...)

« Le gouvernement est de son côté responsable de la mise ne place de règlements qui visent à améliorer le bien-être des animaux et à gérer de manière humaine la question des chiens errants pour mettre fin aux sources du problème », conclut Animals Lebanon.

Dans la matinée, la municipalité a affirmé avoir entamé sa campagne de sensibilisation auprès des propriétaires de chiens, publiant des photos de Hagop Terzian, membre du conseil municipal, discutant avec des promeneurs sur la corniche maritime de Aïn el-Mrayssé. « M. Terzian a parlé avec plusieurs promeneurs de chiens et a recueilli leurs idées et suggestions dans le but d'améliorer la propreté des lieux publics, affirme la municipalité sur son compte Facebook. Il a également remercié les promeneurs pour leur collaboration et leur respect de la sécurité publique ».

 

Pour mémoire
Comment sauver les fauves dans un pays de prédateurs

Un husky sauvé par Beta et... par le ministère de l'Agriculture

Tortionnaire de chien : des associations veulent porter plainte

La bête humaine : animaux maltraités au cœur d’un quartier résidentiel

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QU,UNE LOI OBLIGE CEUX QUI TRIMBALLENT LEURS CHIENS POUR LA FAIRE SUR LES TROTTOIRS ET LES RUES ET DEVANT LES MAISONS DES AUTRES SOIENT MUNIS D,UN SAC ET D,UN PETIT BALAIS ET DU PAPIER HYGIENIQUE... COMME EN EUROPE... POUR RAMASSER ET NETTOYER LES P.P. ET LES K.K. DE LEURS CHIENS...

Remy Martin

Bravo! Esperons qu'on n'oubliera pas les scooteristes ...

M.V.

Bon maintenant pour les chats c'est ok aussi...?

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

L’ennemi n° 1 (des Libanais)

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants