Journal de confinement à Beyrouth

Dans ce journal, Fifi Abou Dib partage des pensées aléatoires issues de son confinement à Beyrouth, pour cause de crise de coronavirus.

Publié le 18 mai 2020 à 00h01, mis à jour à 00h01