X

Diaspora

La capitaine aumônière Jacky Abi Nassif : de la montagne libanaise à l’armée canadienne

Communautés

La religieuse d'origine libanaise Jacky Abi Nassif devient la seconde personne à être à la fois dans les ordres et dans l'armée canadienne.

06/06/2016

Le 31 mars dernier, la Libano-Canadienne Jacky Abi Nassif, religieuse de la congrégation des sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire au Québec, est devenue capitaine aumônière des Forces armées canadiennes au cours d'une cérémonie officielle d'assermentation qui a eu lieu dans le Centre de recrutement des forces armées à Montréal.
Treize aumôniers militaires, dont sœur Jacky, ont ainsi été assermentés, en présence d'officiers supérieurs canadiens, dont le major d'origine libanaise Jacques Nicolas, commandant adjoint du 4e bataillon du Royal 22e Régiment, la capitaine Harnois et le père Denis Dion, aumônier général de l'armée canadienne.
Des sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire, ainsi que l'évêque de l'éparchie melkite-catholique du Canada, Mgr Ibrahim Ibrahim, ont assisté à la cérémonie. Mgr Ibrahim a été invité par le père Dion à la tribune pour accompagner sœur Jacky lors de la remise de son certificat.
«Le Canada accorde beaucoup d'importance au rôle d'aumônier de l'armée. Cette fonction a un impact très positif sur le moral des personnes», a déclaré la capitaine Harnois en félicitant les nouveaux aumôniers.

Un parcours de combattante
«Sœur Jacky», comme on l'appelle affectueusement à Montréal, est une immigrante originaire de Majdel Meouch, au Chouf, qui a immigré au Canada en 1992, en pleine période de présence syrienne armée au Liban. Née dans une famille maronite, elle découvre dans sa vie de diaspora sa vocation religieuse et entre dans la communauté catholique québécoise des sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire. Elle suit des cours de théologie au Grand Séminaire de Montréal où elle obtient un baccalauréat en théologie, pour devenir la toute première femme à être diplômée du Grand Séminaire dans l'histoire de cet institut vieux de plus de 150 ans.
Au Canada, cette Libanaise se distingue par son zèle humanitaire et apostolique. Elle s'ouvre à la société montréalaise cosmopolite, composée de beaucoup d'immigrants chrétiens arabophones de toutes origines, et fonde en 2005 «Sawt el-Rab», une radio catholique arabophone qui émet sur Internet et qui compte actuellement un demi-million d'abonnés sur Facebook. Sœur Jacky s'engage d'autre part dans la paroisse de la cathédrale melkite-catholique du Saint-Sauveur à Montréal, où elle fonde le Mouvement international d'apostolat des enfants (Midade, Melkite Canada) qui regroupe actuellement près de 400 enfants ainsi qu'une unité d'accueil créée récemment pour recevoir les enfants arabophones fuyant le conflit meurtrier en Syrie, en vue de leur intégration dans la société canadienne. Sœur Jacky accompagne aussi la jeunesse melkite de Montréal (groupe de jeunes âgés de 18 à 25 ans).
Avec cette assermentation, Jacky Abi Nassif devient la seconde personne à être à la fois religieuse et militaire dans l'histoire de l'armée canadienne. Elle servira dans le 4e bataillon du Royal 22e Régiment à Laval, comme
réserviste.
«La cérémonie d'assermentation marque mon enrôlement officiel. Cela fait plus de deux ans que je prends des cours et me prépare à devenir capitaine aumônière. Ma nouvelle fonction ne m'empêchera pas de garder mes liens identitaires avec le Liban et le monde arabe, que je sers aussi à travers la radio Sawt el-Rab », tient à préciser sœur Jacky.
Cette religieuse hors du commun poursuit: «Le Canada m'a accueillie jeune, venant de la guerre au Liban. En tant que Canadienne d'origine libanaise, je suis fière de ma nouvelle mission, fière de servir le Canada. En tant que capitaine aumônière, je ne porterai pas des armes, mais j'apporterai un soutien moral aux troupes, à tout militaire, peu importe sa religion. C'est un appel que j'ai reçu de Dieu et auquel je réponds avec l'appui et l'encouragement de ma congrégation. Je prie le Seigneur de m'aider.»

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué