Rechercher
Rechercher

À La Une - Syrie

Moscou saisit l'Onu pour enregistrer Ahrar al-Cham et Jaïch al-Islam comme "terroristes"

"Ces groupes combattant en Syrie sont étroitement liés aux organisations terroristes, principalement à l'EI et à el-Qaëda qui leur fournissent un soutien logistique et militaire".

Moscou a demandé au comité antiterroriste d'inclure les groupes rebelles Ahrar al-Sham et Jaïch al-Islam dans sa liste d'organisations considérées comme "terroristes". Reuters/Amer Almohibany

La Russie a saisi mardi soir le Conseil de sécurité de l'Onu pour que soient considérés comme "terroristes" deux groupes rebelles syriens représentés aux négociations de paix de Genève sur la Syrie.

Moscou a demandé au comité antiterroriste d'inclure Ahrar al-Cham et Jaïch al-Islam dans sa liste d'organisations considérées comme "terroristes", a annoncé dans un communiqué l'ambassadeur russe aux Nations unies, Vitali Tchourkine.
Cette demande a été faite "parce que ces groupes combattant en Syrie sont étroitement liés aux organisations terroristes, principalement au (groupe) Etat islamique et à el-Qaëda qui leur fournissent un soutien logistique et militaire", a-t-il affirmé dans ce communiqué.

Jaïch al-Islam (l'Armée de l'Islam), un mouvement d'inspiration salafiste, est la plus importante faction armée dans la Ghouta orientale, une banlieue rebelle à l'est de la capitale syrienne.
L'un de ses dirigeants politiques, Mohammed Allouche, a été nommé négociateur en chef du Haut comité des négociations (HCN), une instance qui regroupe les principaux représentants de l'opposition et de la rébellion syriennes et participe aux pourparlers organisés par l'Onu à Genève.

 

(Lire aussi : Al-Nosra, pièce centrale de la guerre d'usure américaine en Syrie ?)

 

La semaine dernière, le HCN a quitté la table des négociations pour protester contre la détérioration de la situation humanitaire et les violations du cessez-le-feu en Syrie.
Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov avait alors fustigé le comportement "capricieux" du HCN "gâté par ses protecteurs étrangers", faisant vraisemblablement allusion aux Occidentaux et à l'Arabie saoudite.

Alors que les négociations de Genève sont dans l'impasse, la multiplication des bombardements par les forces du régime syrien contre plusieurs fiefs rebelles, qui ont fait plus de 50 morts en 48 heures, ont mis à l'agonie la trêve en Syrie.
Samedi, des bombardements des forces gouvernementales ont fait 13 morts à Douma, bastion de Jaïch al-Islam, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Le même jour, le chef d'état-major du groupe salafiste armé Ahrar al-Cham, l'un des plus puissants groupes rebelles syriens, a été tué dans un attentat-suicide dont les commanditaires n'ont pas été identifiés, selon l'OSDH.

Mohammed Allouche a vivement réagi à la démarche de Moscou auprès de l'Onu. "La Russie soutient (le régime de Bachar el-Assad) avec ses armes et ses avions et a commis 167 massacres dans mon pays", a-t-il accusé dans des déclarations à l'AFP.
"Les terroristes sont ceux qui commettent des massacres et non ceux qui se défendent (...) Les terroristes sont ceux qui utilisent leurs avions et leur artillerie pour tuer nos enfants". "Nous combattons pour la liberté de notre peuple et pour mettre fin à l'oppression", a encore dit le négociateur en chef du HCN.

 

 

Pour mémoire
L'opposition prête à gouverner avec « des diplomates et des technocrates » du régime de Damas

Face à l'EI, Obama envoie des militaires supplémentaires en Syrie

La Syrie replonge dans la guerre générale

Syrie : les limites de la diplomatie... et de la guerre

La Russie a saisi mardi soir le Conseil de sécurité de l'Onu pour que soient considérés comme "terroristes" deux groupes rebelles syriens représentés aux négociations de paix de Genève sur la Syrie.Moscou a demandé au comité antiterroriste d'inclure Ahrar al-Cham et Jaïch al-Islam dans sa liste d'organisations considérées comme "terroristes", a annoncé dans un communiqué...
commentaires (3)

Il y a beaucoup d'espoir quand on a une puissance mondiale aussi lucide que ça. Les bactéries injectées par ces salafowahabites sur ordre des "coalisés " occicons se verront dégagées comme des malpropres, parce que Alep est syrienne et ni saoudo ni turco. ... C'est là que se trouve le vrai sens à donner au complot sur le point de foirer en syrie .

FRIK-A-FRAK

14 h 14, le 27 avril 2016

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Il y a beaucoup d'espoir quand on a une puissance mondiale aussi lucide que ça. Les bactéries injectées par ces salafowahabites sur ordre des "coalisés " occicons se verront dégagées comme des malpropres, parce que Alep est syrienne et ni saoudo ni turco. ... C'est là que se trouve le vrai sens à donner au complot sur le point de foirer en syrie .

    FRIK-A-FRAK

    14 h 14, le 27 avril 2016

  • LES VICTIMES DES CARNAGES DONT LE NOMBRE DEPASSE DE LOIN LES 600.000.- ET TOUCHE PRESQUE LE MILLION... UN NOMBRE HITLERIEN OU DE BERIA... BIEN QUE LES OCCIDENTAUX SE TAISENT SUR LE VRAI NOMBRE CAR CELA SOULEVERAIT TOUS LEURS PEUPLES... LES BOUCHERS DE CES MASSACRES QUE SONT-ILS SINON DES TERRORISTES AUSSI ? QUE L,ONU EN DECIDE !

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 55, le 27 avril 2016

  • Il est évident que le stratagème des USA/UE a foiré complétement ...faut dire ,que vouloir transformer des métastases djihadistes de Daech et d'Al Qaïda en rebelles ...soit , il faut être inculte sur les réalités du moyen orient... , soit il faut être naïf ..ou les deux...! dans cet hiver arabe ...ce n'est tout de même pas les mêmes qui vont oser nous revendre le printemps arabe au rabais....!

    M.V.

    13 h 19, le 27 avril 2016

Retour en haut