Rechercher
Rechercher

Liban - Décryptage

Le Hezbollah prêt à toutes les éventualités au Sud

Depuis quelques semaines, les combattants du Hezbollah sont en état d'alerte au Sud. Des informations précises sur une possible agression israélienne contre le Liban au cours des prochains mois sont parvenues à ce parti qui a immédiatement pris les précautions requises. Les informations ont en effet été jugées sérieuses par le commandement du Hezb, surtout que le contexte régional semble propice à des développements dramatiques.

Le Hezbollah estime en effet que le nouveau positionnement de l'Arabie saoudite, et des pays membres du Conseil de coopération du Golfe en général, contre l'accord irano-américain sur le dossier nucléaire, ainsi que leur hostilité déclarée au Hezbollah, au point de vouloir à tout prix le considérer comme une organisation terroriste, constituent une sorte de feu vert indirect donné aux Israéliens pour qu'ils mènent une nouvelle offensive contre le Liban. Les dirigeants saoudiens et leurs alliés arabes ne cachent pas leur volonté de briser le Hezbollah, considéré comme « l'instrument arabe » de l'Iran, et utilisent toutes les cartes possibles pour l'isoler et l'affaiblir, politiquement et économiquement, tout en cherchant à ternir son image de mouvement de résistance contre Israël.

Ce climat d'hostilité arabe, sur fond de tensions communautaires dans la région entre les sunnites et les chiites, pourrait être utilisé par les Israéliens pour lancer une opération militaire contre le Hezbollah au Liban. Dans les milieux du parti de Dieu, on répète que les Israéliens penseraient qu'une telle initiative ne ferait pas l'objet d'une condamnation arabe, tout comme elle ne provoquerait pas la moindre réaction des régimes arabes, comme cela s'était passé en 2006. Au contraire, elle servirait indirectement les intérêts communs objectifs des pays du Golfe et d'Israël.


(Pour mémoire : Nasrallah aux États arabes : Fichez-nous la paix !)

 

C'est d'ailleurs parce qu'il a pris ces informations très au sérieux que le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a voulu donner un entretien télévisé il y a quinze jours, dans lequel il a clairement menacé les Israéliens de bombarder leurs installations nucléaires. Pour la première fois, il s'est voulu clair et direct en révélant qu'il détient des informations précises sur les emplacements des installations nucléaires israéliennes et en poussant la population à se soulever contre ses dirigeants pour réclamer leur déplacement. Dans son apparition précédente, Hassan Nasrallah avait déjà évoqué la présence de dépôts d'ammonium près des localités habitées en menaçant de les bombarder en riposte à une agression israélienne contre le Liban. Cette fois, il est donc allé encore plus loin et les proches du Hezbollah affirment qu'il a voulu être très clair pour justement éviter une éventuelle agression israélienne contre le Liban, dans un contexte qui pourrait être favorable à une telle action. En d'autres termes, s'il n'estimait pas que la menace d'une agression israélienne était sérieuse, il n'aurait pas fait toutes ces révélations. De plus, depuis cet entretien, les sources proches du Hezbollah ne cessent de distiller des informations sur la possession par le parti de missiles sol-sol et antiaériens très précis capables d'atteindre les cibles israéliennes les plus éloignées de la frontière libanaise. Plus même, les sources proches du Hezbollah laissent entendre que ce parti possède désormais des missiles contre les bateaux, sans parler des armes russes que l'armée syrienne lui aurait refilées.

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a reconnu récemment dans la presse que son armée a bombardé à dix reprises des convois d'armes destinées au Hezbollah en territoire syrien. Ces bombardements auraient donc été passés sous silence pour ne pas provoquer une polémique et contraindre le régime syrien à une riposte, même verbale, face à ce qui est considéré comme une violation de la « souveraineté syrienne », ou de ce qui en reste. La déclaration de Benjamin Netanyahu est en même temps une confirmation indirecte des propos de Hassan Nasrallah sur la possession de nouveaux missiles sophistiqués. Le secrétaire général du Hezbollah a même laissé entendre que son parti possède même des drones qu'il pourrait utiliser dans une nouvelle guerre si elle avait lieu. Toutes ces menaces et ses contre-menaces ne sont pas de simples gesticulations de la part des deux camps. En tout cas, pour le Hezbollah, il s'agit d'une hypothèse sérieuse et le ton utilisé par son secrétaire général n'est qu'un moyen de rappeler les risques qu'elle comporte pour les Israéliens eux-mêmes.

Ces informations seront-elles suffisantes pour dissuader les Israéliens de lancer une nouvelle attaque contre le Liban ? Les sources proches du Hezbollah estiment que le ton des dirigeants israéliens a déjà baissé, mais elles considèrent aussi que la vigilance doit rester de mise, surtout dans le contexte régional actuel. De leur côté, des milieux diplomatiques occidentaux sont plus sceptiques. Ils ne croient pas beaucoup à une offensive imminente contre le Liban, estimant que les Israéliens ne prendraient pas de tels risques alors que les développements régionaux servent leurs intérêts dans la région, puisque, d'une part, les tensions sont désormais extrêmes entre les sunnites et les chiites, et, d'autre part, les Arabes, et les musulmans en général, sont trop occupés par leurs conflits internes pour se concentrer sur les agissements israéliens...

 

Pour mémoire
Un député israélien laisse entendre que l'État hébreu a assassiné Samir Kantar

« Les armes du Hezbollah, une grave menace pour la souveraineté et la stabilité du Liban », souligne l'Onu

Nasrallah : Les Israéliens devraient être inquiets où qu'ils se trouvent dans le monde


Depuis quelques semaines, les combattants du Hezbollah sont en état d'alerte au Sud. Des informations précises sur une possible agression israélienne contre le Liban au cours des prochains mois sont parvenues à ce parti qui a immédiatement pris les précautions requises. Les informations ont en effet été jugées sérieuses par le commandement du Hezb, surtout que le contexte régional...

commentaires (14)

Ah ouais, ca faisant un moment qu'ils n'avaient pas fait diversion ni alimenté leur hallucination de "peuple, armée, resistance", dont le dit peuple n'a rien a foutre, la ficelle est pythonesque dans le contexte actuel, Lol.

Je partage mon avis

10 h 31, le 16 avril 2016

Tous les commentaires

Commentaires (14)

  • Ah ouais, ca faisant un moment qu'ils n'avaient pas fait diversion ni alimenté leur hallucination de "peuple, armée, resistance", dont le dit peuple n'a rien a foutre, la ficelle est pythonesque dans le contexte actuel, Lol.

    Je partage mon avis

    10 h 31, le 16 avril 2016

  • "Les Orateurs elevent la voix Quand ILS manquent d'arguments." de Cicéron

    FAKHOURI

    08 h 48, le 16 avril 2016

  • Encore une fois, Israel est une bonne excuse pour toutes les divagations du Hezbollah!

    IMB a SPO

    15 h 05, le 15 avril 2016

  • Prêt à tout ? Quand même pas à ce point, au suicide !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    13 h 45, le 15 avril 2016

  • DES DIVAGATIONS... ET DES ILLUSIONS POUR DECORER LES TETES VIDES...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    11 h 31, le 15 avril 2016

  • Certains célèbres "scientifiques" ont été conduits à classer certains noircis Malsains, dans le genre presque humain ! Et incliné d'autres, tous aussi célèbres, à prétendre que ces humanoïdo-humains peuvent avoir même de "l'esprit ", donc d’être capables de comprendre "l’esprit" Malsain surtout ! Il ne faut donc plus perdre de temps pour accueillir ces "avatars" dans le genre primaire Malsain, avec autant de jubilation que lorsque les autres Sains verront déguerpir les aSSadiots-bääSSdiots d’à côté et leurs sé(yy)ides donc anthracites d’ici ! Mais ces humanoïdo-humains devraient garder à l'esprit que certains de ce genre Malsain ont la fâcheuse habitude d'exterminer, voire même d'anéantir ! C’est leur style. Dixit, le Millésime 75 dont les Sains ont gardé un mauvais souvenir très, très précis durant lequel ces bää bää bääSSyriens investirent Beyrouth et quelques banlieues chïïtiques aussi, portant un coup fatal à la crédibilité du "Modèle Rectificatif" ou bääSSyriaNique sectaristo-laïc ; kifkif. Ceci poussa les Sains à établir une étude sur "la Violence au Grand-Liban et en Sœur-Syrie" since les années 70, d’où il ressort qu'en cette matière les Syriens, mais les Libanais surtout, avaient été très, très "gâtés"…. Des assassinats, des déplacements, des carnages et des massacres en veux-tu en voilà ; sans compter les perpétuels disparitions, tortures et enlèvements dus à la sauvagerie, à la barbarie et à la violence de ces Malsains primaires-là !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    10 h 26, le 15 avril 2016

  • Encore une petite info à l'endroit des rêveurs d'une dissention entre chiites, justement ne rêvez pas trop fort et debout.

    FRIK-A-FRAK

    10 h 20, le 15 avril 2016

  • Nous avons face à face les 2 seules forces qui se sont affrontées, l'une arabe et l'autre juive d'Israël usurpateur. Ils se connaissent mieux que personne , la raclée qu'ont reçu les usurpateurs avortés du sud liban de 82 à 2000 et ensuite confirmée en 2006, fait du hezb la seule force arabe à avoir édité l'exploit qu'aucun pays arabe, l'Egypte, la Syrie ou les bensaouds divers n'ont pu accomplir jusqu'à ce jour. Le complot de syrie , avait été initié pour affaiblir cet axe de la résistance, justement après le constat de la défaite de 2006 reconnue par le rapport vinograd juif d'Israël. La campagne de Syrie à finit par donner au Hezb résistant les moyens qui lui manquait pour parfaire militairement sa formation. Il pilote des drones , des chars, affine ses combats de rues et possèdent des armes dont on va taire les noms pour pas provoquer des paniques anticipées chez l'ennemi, on lui laissera la surprise de son éventuelle erreur de croire être encore invulnérable. Israel sait ce qui va lui tomber sur la tête en retour. Ces voleurs de terre savent mieux que personne qu'une guerre déclenchée contre le hezb sera une page qui ne se refermera plus jamais , differentes des guerres qu'ils ont eu à mener contre les autres arabes . Je vous invite Scarlett à faire un tour au sud Liban, le prix des terrains volent, les transactions sont nullement comparables à toutes les autres régions, les poubelles sont ramassées.

    FRIK-A-FRAK

    10 h 18, le 15 avril 2016

  • vraiment dommage que le hezbollah n utilise pas cet arsenal contre israel el libere la palestine...

    HABIBI FRANCAIS

    10 h 01, le 15 avril 2016

  • Chere scarlett , vos articles sont aussi interessants et concluants que vos prestations televisees . Rien e redire quand le texte est etaye d informations et d arguments de sources serieuses . Re re bravo !

    Hitti arlette

    09 h 43, le 15 avril 2016

  • Le Hezbollah est déjà très affaibli militairement, économiquement, socialement et moralement. Il ne lui reste plus grand chose a défendre depuis sa decision de participer a la guerre en Syrie. Hassouna fait courir de telles rumeurs justement parce qu'il a besoin de resserrer les rangs qui s'effritent. Les Chiites n'y croient plus et commencent à s'apercevoir qu'ils ont été dupe, les autres ne font plus de concessions et malgré tout ce qu'il a fait pour détruire le 14 Mars l'accord entre ses composantes de ne plus avoir recours aux armes tient bon au grand damne du parti Iranien. De plus le fait que les FL et le Futur ont cautionné deux membres du 8 Mars pour être Président les a littéralement déstabilisé. Le Hezbollah ne veut ni de Aoun ni de Franjieh car les deux lui échappe. Aoun est imprévisible et fait n'importe quoi et Franjieh vogue sur une autre sphère et est un danger pour eux surtout depuis que la Russie a évincé l'influence Iranienne de Syrie. Or ce dernier étant un grand ami du clan Bashar, il ne leur cédera surement sur rien fort de l'appui Syro-Russe. Il ne lui reste plus alors qu'à provoquer Israel, créer une guerre qui justifierait le retour de ses troupes de Syrie et après clamer encore une victoire à la Pyrrhus pour se maintenir et garder la pression sur le peuple Libanais. En fait, il espère une reaction mitigée d'Israel mais gare à nous si elle decide de nous étriller avec consentement international. Ses fusées seront ses suppositoires et la cata pour nous!

    Pierre Hadjigeorgiou

    09 h 29, le 15 avril 2016

  • DU BARATIN HABITUEL INDIGNE DE COMMENTAIRE...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    07 h 53, le 15 avril 2016

  • "Ces informations seront-elles suffisantes pour dissuader les Israéliens de lancer une nouvelle attaque contre le Liban ? Les milieux diplomatiques occidentaux sont plus sceptiques. Ils ne croient pas beaucoup à une offensive imminente contre le Liban, estimant que les Israéliens ne prendraient pas de tels risques alors que les développements régionaux servent leurs intérêts dans la région, puisque, d'une part, les tensions sont désormais extrêmes entre les sunnites et les chiites, et, d'autre part, ce héZébbb Chïïte est trop occupé par sa guerre contre les Sunnites Syriens pour se concentrer sur les agissements israéliens." !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    04 h 24, le 15 avril 2016

  • contre l'accord irano-américain sur le dossier nucléaire, ainsi que leur hostilité déclarée au Hezbollah, au point de vouloir à tout prix le considérer comme une organisation terroriste, mais madame ne trouvez vous pas deja la situation assez complexe pour en rajouter mais c'rst quoi ces tournures de phrases? Insinuation !?! come on !! Cette fois, il est donc allé encore plus loin et les proches du Hezbollah affirment qu'il a voulu être très clair pour justement éviter une éventuelle agression israélienne contre le Liban, dans un contexte qui pourrait être favorable à une telle actions. ya latifff !! lol nous savons tous que cette fois ci si israel attaque ce ne sera pas avec 30% de ces capacités militaires ... mais seulement si elle attaque car je crois que c'est une diversion !! pour le reste vous connaissez deja mon opinion ..

    Bery tus

    02 h 45, le 15 avril 2016

Retour en haut