Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Nasrallah aux États arabes : Fichez-nous la paix !

"Nous avons envoyé un grand groupe de nos cadres en Irak, nous les avons envoyé en cachette et sans publicité, révèle le leader chiite.

Le Secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'est exprimé dimanche pour rendre hommage à Ali Fayad, un cadre militaire du parti chiite tué lors de combats à Alep, en Syrie, il y a une semaine. Photo AFP.

Le Secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'est exprimé dimanche pour rendre hommage à Ali Fayad, un cadre militaire du parti chiite tué lors de combats à Alep, en Syrie, il y a une semaine. Il en a profité pour tirer à boulets rouges sur les monarchies du Golfe, et en particulier l'Arabie saoudite qui ont classé, la semaine dernière, le Hezbollah comme organisation terroriste.

Au début de son discours, Hassan Nasrallah a salué l’armée syrienne qui a aidé son parti a récupérer la dépouille de Ali Fayad. Le Hezbollah a récupéré le 29 février la dépouille mortelle de celui que l'on surnomme "Ala' de Bosnie" ou aussi "Hajj Ala'". Le corps de Ali Fayad avait reçu les honneurs de la garde républicaine syrienne sur requête spéciale du président syrien, Bachar el-Assad.

L'armée, le peuple et la Résistance
Nasrallah a ensuite passé en revue les étapes de la vie de Ali Fayad. Il a raconté qu'il avait commencé par être un combattant du Hezbollah avant de devenir un cadre militaire au sein du parti. "Hajj Ala' a passé sa vie sur le terrain, il a participé a toutes les opérations de la Résistance qui peuvent nous venir à l'esprit", a affirmé Hassan Nasrallah. Il a joué un rôle dans la libération du sud en 2000 ainsi que dans la guerre de 2006 (...). Hajj Ala' a également été en charge de la création d'une force spéciale dans la résistance".

Le leader chiite en a profité pour rappeler que "sans la Résistance, Israël serait en train de gouverner le Liban aujourd'hui". "Nous les Libanais, nous savons que si nous avions attendu une stratégie arabe, Israël serait arrivé au sud, puis à Beyrouth et dans sa banlieue", a-t-il dit. "Est-ce qu'il existe un seul régime arabe qui ose donner des armes et de l'argent à la résistance ? Celui qui s'attend à ce que les États arabes protègent le Liban de l'ennemi parie sur des illusions. Ceux qui protègent le Liban sont l'armée, le peuple et la Résistance".

"En 2006 nous leur avons dit : nous ne voulons rien de vous à part que vous nous fichiez la paix, aujourd'hui nous répétons la même chose nous ne voulons rien de vous, fichez nous la paix, fichez la paix à cette Résistance, à ce peuple, à ce pays", a lancé Hassan Nasrallah aux États arabes. "Depuis 67 ans, qui insulte les Arabes autant qu'Israël ? Israël insulte les Arabes au quotidien et vous qu'avez vous fait par le passé? Que faites-vous aujourd'hui?", a interrogé le secrétaire général du Hezbollah.

 

(Lire aussi : Le Hezbollah accusera Riyad de "complicité" avec Israël en cas de nouvelle offensive contre le Liban)

 

Le Hezbollah en Irak "en secret"
Hassan Nasrallah est ensuite passé à la seconde étape de la vie de celui qu'on appelle "Ala' de Bosnie". "Au début des années 90, les musulmans étaient vulnérables en Bosnie (...). Haj Ala' avec certains de ces frères ont quitté le Liban et se sont rendus en Bosnie pour une raison humanitaire, ils ont passé une grande partie de leur vie là-bas et ont combattu aux côtés des Bosniens. Considérez-vous que cela est du terrorisme ?".

Il a ensuite évoqué l'Irak, troisième étape de la vie de Ali Fayad. "Daech (acronyme arabe du groupe État islamique) a envahi Mossoul et al-Anbar et une partie de Kirkouk et s'est approché de Bagdad, a-t-il dénoncé. Daech a attaqué le peuple irakien, les chiites, les sunnites, les chrétiens, les Yazidis, et n'a épargné personne."

"Nous avons envoyé un grand groupe de nos cadres en Irak, nous les avons envoyé en cachette et sans publicité, a révélé Hassan Nasrallah. Nous avons combattu sous direction irakienne, nous l'avons fait pour l'Irak et non pas pour interférer dans les affaires des Irakiens comme le fait l'Arabie dans plus d'un État arabe et cela est un devoir moral et religieux". "Nous avons combattu en Irak et nous avons toujours un groupe là-bas", a-t-il affirmé.
"Quel crime commet le Hezbollah en combattant Daech en Irak ? Tous le monde considère Daech comme étant terroriste et nous le combattons ! (...) Nous, nous sommes partis en Irak en secret et vous vous êtes réunis avec les États-Unis, vous avez formé une coalition internationale, qu'avez vous accompli jusqu’à aujourd'hui ?, a-t-il encore dit. Nous étions en train de combattre sous direction irakienne, mais si nous étions sous direction américaine nous n'aurions pas été classés comme étant des terroristes. Comment pouvez-vous expliquer cela ?"

 

(Lire aussi : Les armes françaises destinées au Liban seront livrées à l'Arabie)

 

Le Liban face à la colère saoudienne
Dernière étape de la vie de Ali Fayad, la Syrie. "Il était parmi les premiers à se rendre en Syrie. Et pour la première fois il a été blessé sur le terrain. Il aurait pu se reposer mais il y est retourné. Il a été blessé une seconde fois et après sa guérison il est retourné en Syrie. Il a 7 enfants, il aurait pu demander de se reposer mais il a voulu retourner en Syrie", a dit Hassan Nasrallah.

"Aujourd'hui, le Liban fait face à la colère saoudienne. Mais pourquoi l'Arabie est-elle en colère ? Tout le monde cherche à comprendre. Aujourd'hui je peux affirmer que je comprends la colère de l'Arabie : quand quelqu'un échoue, il s’énerve. En Syrie aussi, il y a une énorme colère saoudienne".  "Nous avons parlé avec l'opposition de la volonté du régime de dialoguer, mais ils ont refusé. Les Saoudiens étaient derrière ce jeu", a accusé le chef chiite.

Évoquant ensuite le Yémen, il a estimé que là encore, l'Arabie a "échoué". "Seul le peuple yéménite sortira victorieux (de la guerre) parce qu'il résiste et qu'il est infaillible". "L'Arabie a échoué en Syrie, au Yémen, au Liban, à Bahreïn", a-t-il martelé. 

"Ils sont en colère contre nous et ont étendu leur colère sur le Liban parce qu'ils veulent que les Libanais se retournent contre nous, mais les Libanais savent que le projet saoudien en Syrie est de faire tomber le régime et peu importe qui gouverne, ils ont ce même projet au Yémen, a accusé Hassan Nasrallah. Celui qui affronte l'Arabie en Syrie est celui qui prend la défense des intérêts nationaux libanais".


Revenant sur la classification de "terroriste" faite par les États arabes au Hezbollah, Hassan Nasrallah a assuré que cette classification n'a pas reçu l'unanimité arabe. Il a dans ce contexte particulièrement remercié la Tunisie. "Nous remercions tous ceux qui ont été solidaires avec nous, ont pris notre défense et ont dénoncé la décision des pays du Golfe et la déclaration des ministres arabes de l’Intérieur", a-t-il dit.

Jeudi dernier, le principal syndicat tunisien (UGTT), membre du quartette lauréat du prix Nobel de la paix en 2015, a dénoncé la décision des monarchies du Golfe de classer le Hezbollah comme "terroriste". Le ministre tunisien des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a quant à lui affirmé dans une entrevue à la télévision que la décision des ministres arabes "ne représentait pas la position de la Tunisie", malgré la signature de son ministre de l'Intérieur Hédi Majdoub.

 "Celui qui veut élever Israël tombera avec lui et l'Arabie découvrira très vite qu'elle mène un combat perdu d'avance", a enfin souligné le chef du Hezbollah. "Nous assurons que nous protègerons notre pays des dangers, et nous resterons la Résistance, nous resterons sur le terrain quels que soient les accusations et les sacrifices", a-t-il conclu.

 

Lire aussi

Poly-techniques, l'éditorial de Issa GORAIEB

Classer le Hezbollah comme groupe "terroriste" nuit au Liban, avertit Téhéran

Nasrallah : Il n'y aura "pas un nouveau 7 mai"

 


Le Secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, s'est exprimé dimanche pour rendre hommage à Ali Fayad, un cadre militaire du parti chiite tué lors de combats à Alep, en Syrie, il y a une semaine. Il en a profité pour tirer à boulets rouges sur les monarchies du Golfe, et en particulier l'Arabie saoudite qui ont classé, la semaine dernière, le Hezbollah comme organisation...

commentaires (16)

Un discours completement cousu de fil blanc. Et de nouveau il nous parle d’Israel et du danger qu’il represente pour le Liban. Faudrait rappeler a cet energumene que jusqu’em 1969, date du fameux accord du Caire, lorsque le Liban a cede as souverainete aux terroristes de l’OLP, la frontiere sud etait la plus calme qui existe. Apres cette date, Israel a riposte a toute attaque lance du territoire Libanais. C est de juste guerre. Vous vouliez provoquer l’ennemi et en meme temps vous vouliez qu’il ne riposte pas. Et c est depuis cette date qu’a surgit le mythe des plans d’expansions de l’ennemi sioniste contre le Liban. Quelle foutaise. Nasrallah a mis la main sur le Liban au nom de l’Iran aide par des groupes libanais lies a la Syrie.....

IMB a SPO

20 h 03, le 07 mars 2016

Tous les commentaires

Commentaires (16)

  • Un discours completement cousu de fil blanc. Et de nouveau il nous parle d’Israel et du danger qu’il represente pour le Liban. Faudrait rappeler a cet energumene que jusqu’em 1969, date du fameux accord du Caire, lorsque le Liban a cede as souverainete aux terroristes de l’OLP, la frontiere sud etait la plus calme qui existe. Apres cette date, Israel a riposte a toute attaque lance du territoire Libanais. C est de juste guerre. Vous vouliez provoquer l’ennemi et en meme temps vous vouliez qu’il ne riposte pas. Et c est depuis cette date qu’a surgit le mythe des plans d’expansions de l’ennemi sioniste contre le Liban. Quelle foutaise. Nasrallah a mis la main sur le Liban au nom de l’Iran aide par des groupes libanais lies a la Syrie.....

    IMB a SPO

    20 h 03, le 07 mars 2016

  • N'empêche, l'index en berne et le sourire bonasse...

    Je partage mon avis

    19 h 54, le 07 mars 2016

  • Fichez la paix aux quatre députés du Kesrouan pour qu'ils aillent sans aucune contrainte de votre porte-serviette Michel Aoun (83 ans) au parlement afin de voter pour l'élection du Président de la République.

    Honneur et Patrie

    15 h 01, le 07 mars 2016

  • LES ISRAELIENS N,AURAIENT JAMAIS PU REVER DE LEUR VIE... MEME EN DEBOURSANT DES MILLIARDS DE DOLLARS ... LES DIVISIONS DANS LE MONDE ISLAMIQUE QUE SAYED HASSAN NASRALLAH A FOMEMTE... NETANYAHU FROTTE SES DEUX MAINS... RIT ET APPLAUDIT !

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    14 h 47, le 07 mars 2016

  • ET LES REVEURS... CONTINUENT A REVER !!!

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    10 h 10, le 07 mars 2016

  • Sayyid Hassan, Je reste pantois devant la tonalite de votre discours et l'arrogance démesuré...dont vous faites preuve. Melons nous de nos oignons et nettoyons devant notre propre porte avant de nous meler des affaires d'autrui... Un peu de bon sens et affichons une neutralite sans faille au lien de servir les interets d'une puissance regionale meme pas citée. Votre aventure en dehors des frontieres du Liban ne sert pas le peuple libanais...Elle ne sert pas le peuple libanais dans toutes ses composantes meme celle que vous pretendez representer. Rentrez au bercail....assez de citoyens libanais tues au service des desseins regionaux d'une ideologie que vous servez. Celebrons la vie,le bonheur,la joie de construire ensemble un pays et un dessein commun...Arretez avec votre culte de la personnalite et le culte du martyr. Le peuple libanais veut vivre et ne veut pas sombrer avec vous et votre paranoia au service d'autrui... Dans les villages et les villes libanaises,vous etes certes craints a cause de votre capacite de nuisance militaire et politique mais plus personne ne vous respecte. L'histoire de l'humanite nous rappelle quotidiennement grandeurs et decadeurs des leaders politiques qui ont conduit leurs peuples au bord de l'abime... Redefinissez vous et rentrez au pays...il y a de la place pour tous et rendez vos armes aux autorites legales... C'est là que le peuple libanais vous attend aujourd'hui....soyez à la hauteur de ce défi.

    Pierre Moise

    05 h 19, le 07 mars 2016

  • moi ce que je retiens n'est rien que moins de sa presence dans chaque pays ou la communautee chiite est menacer ou encore dans la cas du bahrein y sont en majorite !! merci Mr Nasrallah de confirmer que vous n'etes que le bras armes de l'iran protégeant ses intérêts !!

    Bery tus

    02 h 47, le 07 mars 2016

  • IL SACRIFIE LE PAYS, SON UNITE, SA SECURITE ET SON ECONOMIE, SON INDEPENDANCE MEME, ET LES LIBANAIS DE LA DIASPORA ET TOUTES LES AUTRES COMMUNAUTES DU PAYS POUR SATISFAIRE LES ORDRES ET LES VISEES REGIONALES DU WALI IL FAKIH... COMBIEN CA DURERA ? CAR MEME LES DORMEURS DU VAL... SE REVEILLERAIENT DE LEUR SOMMEIL PROFOND ET ENTRERAIENT DANSER AU BAL...

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    21 h 50, le 06 mars 2016

  • IL NOUS DIT QUE CELUI-LA... ET D,AUTRES... SONT ALLES TUER DES CHRETIEN EN BOSNIE... DES SUNNITES EN IRAQ AVEC LES HACHD IL CHAIBI QUE L,IMAM SADR MEME ACCUSE D,EXACTIONS CONTRE LES SUNNITES... ET EN SYRIE ET AU YEMEN... DU DAESCH IL N,Y EN A JAMAIS EU NI DU REGIME NI DES RUSSES ET NI DES IRANIENS ET DE LEURS ACCESSOIRES. DES EXPLOITS DE LA HONTE !!!

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    20 h 48, le 06 mars 2016

  • Nous , les libanais, ne devront jamais porter la guerre dans les pays arabes, Nous, les libanais, chercher la concorde avec les pays du Golfe : ils ont besoin de nous, nous avons besoin d'eux Nous, les libanais, nous devons promouvoir notre pays, notre jeunesse, nos coutumes et notre libanisation

    FAKHOURI

    20 h 13, le 06 mars 2016

  • Les libanais a force de l'écouter, prendront une vache pour une chèvre, un boeuf pour un mouton, et un cochon pour un agneau !!! Comment résoudre à vivre à côté de cette homme qui passe son temps à guerroyer ! Le Liban veut la PAIX avec tous les pays du monde, et les arabes en particulier Ce genre de discours oublie totalement les libanais nombreux qui vivent dans les pays du golfe, qui envoient leurs gains à leurs familles restées au Liban, que l'Arabie Saoudite investit ou a investi des milliards au Liban. Notre rôle, à nous expatriés, c'est de faire tout pour enrichir notre pays Je n'ai pas connaissance de l'équivalent de la part de l'Iran autre que la référence Hezbollah que les ayatollah ont réservé l'aide à une seule confession dans le seul but de conquérir le Liban et de se servir du Hezbollah comme une milice pour faire le "sale boulot" qu'ils se refusent de faire eux-mêmes

    FAKHOURI

    20 h 05, le 06 mars 2016

  • "Nous les libanais" "fichez la paix a ce pays" LOOOOOOOOL, troubles de personalité, mais ca se soigne.

    Je partage mon avis

    19 h 39, le 06 mars 2016

  • On comprend pourquoi les complots saoudos sio ne fonctionnent pas . La résistance veille.

    FRIK-A-FRAK

    19 h 37, le 06 mars 2016

  • En termes clairs et précis. ..felloooo 3annah. .. on a pas besoin de vous avec tous vos biens mal acquis. ..collaborateur de sales besognes. ..

    FRIK-A-FRAK

    19 h 24, le 06 mars 2016

  • Je suis surpris que dans ce discours débile du début à la fin, l'Iran est hors cause du chaos instauré dans la région ! C'est toujours le même thème : nos batailles "divines" gagnées, mensonges , et rien de consistant ... Il parle comme s'il était le chef de l'état libanais comme si le peuple libanais lui a accordé un mandat.. En attendant, il agit dans tous les pays ou l'Iran l'envoi, il fait tuer des libanais qui n'ont rien à voir dans ces pays, s'en glorifie comme sa divine victoire de 2006 Il s'imagine que grâce à sa milice, Israel n'occupe pas le Liban. Il est loin de la réalité géopolitique de la région. Si jamais il provoque Israel et cette dernière envahit notre pays , s'en est fini du Liban, du Hezbollah et de HN Il a besoin de subir une sérieuse psychanalyse quand il raconte ce genre de sornettes

    FAKHOURI

    19 h 24, le 06 mars 2016

  • UN DISCOURS TRUFFE DE NON VERITES DU DEBUT JUSQU,A LA FIN !!! REVENT QUI CROIENT ENCORE AU CHANGEMENT ET A L,APPARTENANCE NATIONALE... NE PERDEZ PLUS DE TEMPS... FAITES VOS JEUX CAR RIEN NE VA ET N,IRA JAMAIS PLUS !

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    19 h 12, le 06 mars 2016

Retour en haut