Rechercher
Rechercher

À La Une - Dans la presse

Les Saoudiennes à nouveau les bienvenues dans un Starbucks à Riyad

"Nous avons coopéré avec les autorités locales afin d'obtenir leur accord pour réaménager notre branche à Jarir qui n'incluait pas à l'origine un séparateur entre les hommes et les femmes", annonce la compagnie.

"Nous sommes ravis d'annoncer que la branche de Jarir est à présent accessible aux hommes célibataires d'un côté, et aux femmes et familles de l'autre", annonce Starbucks, après la polémique qui concernait l'un de ses établissements en Arabie saoudite. Photo d'archives Reuters

Après avoir défrayé la chronique en refusant l'entrée à sa clientèle féminine, un café Starbucks de Riyad, en Arabie saoudite, s'est ravisé, affirmant aujourd'hui que les femmes sont à nouveau les bienvenues, ont rapporté plusieurs sites d'informations, notamment CNN.

"Starbucks accueille tous ses clients, femmes et familles incluses (...)", peut-on lire dans un communiqué de la compagnie, rapporté par CNN. "Nous avons coopéré avec les autorités locales afin d'obtenir leur accord pour réaménager notre branche à Jarir qui n'incluait pas à l'origine un séparateur entre les hommes et les femmes. Selon la législation locale, cela voulait dire que le café pouvait uniquement accueillir des hommes", explique la compagnie. Et de poursuivre : "Il s'agissait du seul Starbucks en Arabie saoudite qui ne soit pas équipé de séparateur. Une affiche (expliquant que les femmes ne sont pas admises, ndlr) avait été accrochée à l'entrée, comme le veut la loi locale".

 

(Lire aussi : « La victoire de ces dix-sept Saoudiennes est un véritable exploit »)

 

L'avertissement en question avait été relayé sur Twitter par une cliente offusquée. La police religieuse saoudienne, chapeautée par le Comité pour le commandement de la vertu et la répression du vice, aurait constaté l'absence du mur de séparation lors d'une "inspection de routine", selon le quotidien britannique The Independant.

Pointé du doigt, Starbucks s'était défendu dans le magazine américain Cosmopolitan : "Tous nos cafés fournissent des équipements, des services, des menus et des sièges égalitaires entre hommes, femmes et familles", mais il reconnaissait "adhérer aux coutumes locales en aménageant des entrées séparées pour les familles et les personnes seules".

L'affaire a en tout cas provoqué un tollé sur la toile, avec notamment un appel au boycott de l'enseigne sur Twitter, #BoycottStarbucks, et une pétition.

"Nous sommes ravis d'annoncer que la branche de Jarir est à présent accessible aux hommes célibataires d'un côté, et aux femmes et familles de l'autre", conclut le communiqué de Starbucks.

L'Arabie saoudite, monarchie absolue régie par une version rigoriste de l'islam, est l'un des pays les plus restrictifs au monde pour les femmes : celles-ci n'ont pas le droit de conduire et doivent obtenir l'accord d'un homme - un tuteur - pour travailler ou voyager.

 

Lire aussi

Amy Roko, une jeune Saoudienne en niqab qui défie les stéréotypes

Deux Saoudiennes militant pour le droit de conduire renvoyées devant un tribunal "antiterroriste"

En Arabie saoudite, les femmes divorcées auront leurs propres cartes d'identité

Quand une femme non gantée se fait réprimander par la police religieuse en Arabie


Après avoir défrayé la chronique en refusant l'entrée à sa clientèle féminine, un café Starbucks de Riyad, en Arabie saoudite, s'est ravisé, affirmant aujourd'hui que les femmes sont à nouveau les bienvenues, ont rapporté plusieurs sites d'informations, notamment CNN.
"Starbucks accueille tous ses clients, femmes et familles incluses (...)", peut-on lire dans un communiqué de la...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut