Rechercher
Rechercher

À La Une - Sur le net

Quand les Saoudiennes sont interdites d'entrée dans un Starbucks de Riyad

"Un café de la chaîne multinationale a refusé de me servir juste parce que je suis une FEMME et m'a demandé d'envoyer un homme à la place".

Une affichette apposée sur la porte d'entrée d'un Starbucks, franchise de la chaîne multinationale de café, à Riyad, interdisant l'accès aux femmes. Capture d'écran Twitter

La nouvelle a fait le tour du web. Les Saoudiennes ne peuvent dorénavant plus commander un mocha, macchiato ou autre espresso, en tout cas pas dans un Starbucks de Riyad. "Les femmes sont priées de ne pas entrer, merci d'envoyer votre chauffeur passer votre commande", peut-on lire sur une affichette apposée par la direction sur la porte d'entrée de l'établissement de la capitale saoudienne, franchise de la chaîne multinationale de café. Un avertissement relayé sur Twitter par une cliente offusquée.

 

 

Un Starbucks de Riyad a refusé de me servir juste parce que je suis une FEMME et m'a demandé d'envoyer un homme à la place.

 

La raison de ce bannissement des femmes ? L'absence d'un "mur de ségrégation" dans l'établissement, un mur de séparation entre les clients selon leur sexe, obligatoire dans tous les cafés, restaurants et magasins du royaume wahhabite. La police religieuse saoudienne, chapeautée par le Comité pour le commandement de la vertu et la répression du vice, aurait constaté l'absence de ce mur lors d'une "inspection de routine", selon le quotidien britannique The Independant. La cloison, qui aurait été détruite lors d'une bousculade, serait en rénovation.

Pointé du doigt, Starbucks se défend dans le magazine américain Cosmopolitan : "Tous nos cafés fournissent des équipements, des services, des menus et des sièges égalitaires entre hommes, femmes et familles", mais il reconnaît "adhérer aux coutumes locales en aménageant des entrées séparées pour les familles et les personnes seules".

L'affaire a en tout cas provoqué un tollé sur la toile, avec notamment un appel au boycott de l'enseigne sur Twitter, #BoycottStarbucks, et une pétition.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Arabie saoudite, monarchie absolue régie par une version rigoriste de l'islam, est l'un des pays les plus restrictifs au monde pour les femmes : celles-ci n'ont pas le droit de conduire et doivent obtenir l'accord d'un homme - un tuteur - pour travailler ou voyager.

 

Lire aussi
« La victoire de ces dix-sept Saoudiennes est un véritable exploit »

Amy Roko, une jeune Saoudienne en niqab qui défie les stéréotypes

Deux Saoudiennes militant pour le droit de conduire renvoyées devant un tribunal "antiterroriste"

En Arabie saoudite, les femmes divorcées auront leurs propres cartes d'identité

Quand une femme non gantée se fait réprimander par la police religieuse en Arabie


La nouvelle a fait le tour du web. Les Saoudiennes ne peuvent dorénavant plus commander un mocha, macchiato ou autre espresso, en tout cas pas dans un Starbucks de Riyad. "Les femmes sont priées de ne pas entrer, merci d'envoyer votre chauffeur passer votre commande", peut-on lire sur une affichette apposée par la direction sur la porte d'entrée de l'établissement de la capitale saoudienne,...

commentaires (1)

Il s'agit d'un starbucks destiné aux hommes célibataires et trop petit pour avoir une section famille... C'est un mauvais procès fait à Starbucks, et un emballement médiatique... Je suis bien entendu contre la ségrégation, mais bon, c'est toute la ségrégation qui devrait être dénoncée et pas ce cas précis qui est partiellement faut.

Ashjian Andreas

14 h 14, le 08 février 2016

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Il s'agit d'un starbucks destiné aux hommes célibataires et trop petit pour avoir une section famille... C'est un mauvais procès fait à Starbucks, et un emballement médiatique... Je suis bien entendu contre la ségrégation, mais bon, c'est toute la ségrégation qui devrait être dénoncée et pas ce cas précis qui est partiellement faut.

    Ashjian Andreas

    14 h 14, le 08 février 2016

Retour en haut