Rechercher
Rechercher

À La Une - Analyse

La rébellion syrienne menacée d'effondrement face au régime et son allié russe

Les rebelles et quelques 350.000 civils à l'intérieur d'Alep sont désormais confrontés à la perspective d'un siège des forces prorégime.

Un combattant rebelle syrien observe, le 5 février 2016 à Aazaz, des compatriotes fuyant les combats à Alep. AFP / BULENT KILIC

Les rebelles syriens risquent de s'effondrer après les succès du régime et de son allié russe dans leur offensive vers le bastion d'Alep (nord) qui pourrait marquer un tournant dans cette guerre de près de cinq ans, selon des analystes.

Les rebelles et leurs alliés internationaux n'ont plus guère d'options pour enrayer l'avancée des forces loyales au président syrien Bachar el-Assad alors que les tentatives de pourparlers de paix sous l'égide de l'Onu à Genève ont échoué. "Les rebelles sont sur une trajectoire descendante et la descente est de plus en plus raide", remarque Emile Hokayem, chercheur à l'Institut international pour les études stratégiques, basé à Londres. 

La province d'Alep, dans le nord de la Syrie, était un bastion rebelle, permettant un accès à la Turquie voisine, soutien crucial de l'opposition. La ville éponyme, ancienne capitale économique du pays, est coupée en deux depuis la mi-2012, les rebelles contrôlant l'est et les forces du régime l'ouest.

Mais les forces gouvernementales ont régulièrement grignoté du territoire autour d'Alep et leur avancée cette semaine a quasiment refermé l'étau autour des rebelles. "C'est un tournant dans la guerre", juge Fabrice Balanche, géographe français spécialiste de la Syrie. "L'opposition voulait faire d'Alep et de la province (voisine) d'Idleb (nord-ouest) la base d'une +Syrie libre+. C'est terminé". "Alep est tout simplement le premier signe spectaculaire de la façon dont la puissance aérienne et stratégique russe a pu compenser les capacités relativement faibles du régime", assure Faysal Itani, du Centre Rafic Hariri pour le Moyen-Orient rattaché au groupe de réflexion américain Atlantic Council. Si Moscou affirme viser le groupe jihadiste État islamique (EI), analystes et militants, estiment que les Russes ciblent surtout les rebelles non-jihadistes pour renforcer le régime Assad.

 

(Lire aussi : Iraniens, chiites irakiens, hazaras afghans et Hezbollah pour remplacer l'infanterie d'Assad)

 

Un siège sur Alep?
Les rebelles et quelques 350.000 civils à l'intérieur d'Alep sont désormais confrontés à la perspective d'un siège des forces prorégime, une tactique aux effets dévastateurs déjà employée pour faire tomber d'ex-bastions rebelles comme Homs (centre). "Une bonne partie des rebelles et des civils risquent de mourir à cause des bombardements, de la famine et des privations causées par le siège", selon M. Itani.

Le conflit syrien, qui a débuté en mars 2011 avec la répression meurtrière de manifestations pacifiques demandant davantage de démocratie, a fait plus de 260.000 morts. Il implique aujourd'hui une multitude d'acteurs syriens et internationaux.
L'opposition s'est elle sentie trahie quand ses alliés internationaux ont interrompu leurs livraisons d'armes avant la tenue annoncée de pourparlers de paix, avortés, à Genève fin janvier.
"Ce qui frustre le plus les rebelles, ce sont ces pays qui prétendent être amis de la Syrie et qui se contentent de belles paroles", confie à l'AFP, via internet, Mamoun al-Khatib, directeur de l'agence de presse Shahba, basée dans la province d'Alep et favorable aux rebelles. "En attendant, la Russie et l'Iran occupent le territoire syrien", déplore-t-il.

 

(Lire aussi : Les rebelles d’Alep menacés d’être totalement assiégés)

 

 

Options limitées
Les rebelles semblent avoir désormais les mains liés. "Il n'ont plus beaucoup de réserves en hommes alors que d'autres zones rebelles sont aussi sous pression", notamment dans le sud à Deraa, relève M. Itani.
Les rebelles ont longtemps cherché à obtenir des armes antiaériennes de leurs alliés internationaux, mais Washington a refusé de crainte que celles-ci ne se retrouvent entre les mains des jihadistes comme le Front al-Nosra, branche syrienne d'el-Qaëda ou l'EI.

Se sentant trahis par leurs alliés internationaux, certains rebelles pourraient être tentés de se rallier à des groupes jihadistes, prévient M. Hokayem. Le régime devrait lui consolider son contrôle sur la "Syrie utile", concentrées dans l'ouest et le centre du pays. "Assad et la Russie veulent (...) laisser les Américains aux prises avec le monstre jihadiste dans l'est", précise M. Hokayem. "Et ça marche", note-t-il.

Selon les analystes, les avancées marquantes des forces progouvernementales ont placé le régime Assad dans une position de force, l'encourageant à refuser toute concession et rendant ainsi impossible pour l'opposition de négocier. "Ceux qui voulaient négocier à Genève auraient été accusés de trahison", note M. Balanche. Mais pour M. Hokayem, ce processus de paix, reporté au 24 février, n'est qu'un "spectacle" qui ne donnera pas de résultat. Et d'ajouter: "les États-Unis sont satisfaits d'avoir un processus et de se cacher derrière celui-ci".

 

Lire aussi

Iraniens, chiites irakiens, hazaras afghans et Hezbollah pour remplacer l'infanterie d'Assad

Et si la suspension de Genève 3 profitait à tout le monde ?

Moscou pointé du doigt pour avoir « torpillé » les négociations de paix

Genève 3 sous le choc de la levée du siège de Nebbol et Zahra'..., le décryptage de Scarlett Haddad

"C'est plutôt la Russie qui est engagée dans une invasion de la Syrie"

Les rebelles syriens risquent de s'effondrer après les succès du régime et de son allié russe dans leur offensive vers le bastion d'Alep (nord) qui pourrait marquer un tournant dans cette guerre de près de cinq ans, selon des analystes.
Les rebelles et leurs alliés internationaux n'ont plus guère d'options pour enrayer l'avancée des forces loyales au président syrien Bachar el-Assad...
commentaires (9)

au debut de la contestation, nous avons TOUS ETE TEMOIN DES ASSASSINATS DU REGIME DE LA REPRESSION QUE LE REGIME A FAIRE SUBIR A SON PROPRE PEUPLE (AH EXCUSEZ LES SUNNITES PEUT ETRE POUR VOUS NE SONT PAS LE PEUPLE SYRIEN MEME S'IL REPRESENTAIT 92% DU PEUPLE, MAINTENANT IL NE REPRESENTE PLUS RIEN A CAUSE DE L'EPURAITON ETHNIQUE QUI SEVIT EN SYRIE) NOUS AVONS TOUS ETE TEMOIN (ET QUE PERSONNE N'OSENT DEFORMER LA REALITE COMME ILS L'ONT FAIT POUR LE LIBAN)DE COMMENT ON DEBUT LE PEUPLE COMMENCAIT A SE DEFENDRE PUIS APRES A FORMER DES GROUPES BIEN PREIS ET TRES ORGANISER NOUS AVONS TOUS ETE TEMOIN DE LA LIBERATION DES CERTAINES PRISONS SYRIENNE DE JIHADISTES ET AUTRES ASSASSINS QUI EUX SE SONT MOULER AU GROUP(NATURELLEMENT OU ONT ETE POUSSER A LE FAIRE?) ET LA SUITE ON LA CONNAIS ET POUR FINIR N'OSEZ MEME PAS DEFORMER LA REALITE COMME VOUS L'AVEZ FAIT CONCERNANT LE LIBAN, CAR NOUS CONNAISSONS VOTRE PROCEDES !!

Bery tus

19 h 14, le 07 février 2016

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • au debut de la contestation, nous avons TOUS ETE TEMOIN DES ASSASSINATS DU REGIME DE LA REPRESSION QUE LE REGIME A FAIRE SUBIR A SON PROPRE PEUPLE (AH EXCUSEZ LES SUNNITES PEUT ETRE POUR VOUS NE SONT PAS LE PEUPLE SYRIEN MEME S'IL REPRESENTAIT 92% DU PEUPLE, MAINTENANT IL NE REPRESENTE PLUS RIEN A CAUSE DE L'EPURAITON ETHNIQUE QUI SEVIT EN SYRIE) NOUS AVONS TOUS ETE TEMOIN (ET QUE PERSONNE N'OSENT DEFORMER LA REALITE COMME ILS L'ONT FAIT POUR LE LIBAN)DE COMMENT ON DEBUT LE PEUPLE COMMENCAIT A SE DEFENDRE PUIS APRES A FORMER DES GROUPES BIEN PREIS ET TRES ORGANISER NOUS AVONS TOUS ETE TEMOIN DE LA LIBERATION DES CERTAINES PRISONS SYRIENNE DE JIHADISTES ET AUTRES ASSASSINS QUI EUX SE SONT MOULER AU GROUP(NATURELLEMENT OU ONT ETE POUSSER A LE FAIRE?) ET LA SUITE ON LA CONNAIS ET POUR FINIR N'OSEZ MEME PAS DEFORMER LA REALITE COMME VOUS L'AVEZ FAIT CONCERNANT LE LIBAN, CAR NOUS CONNAISSONS VOTRE PROCEDES !!

    Bery tus

    19 h 14, le 07 février 2016

  • La rébellion syrienne menacée d'effondrement face au régime et son allié russe ET VOUS OUBLIEZ L'AUTRE FACE,CELLE DE L'AMERIQUE VAMPIRIQUE. BEAUCOUP PLUS PILE QUE CELLE DU REGIME ET DE SON ALLIEE RUSSE.ET DONT LES CANINES SANGLANTES SUINTENT LE BON KETCHUP.

    Henrik Yowakim

    14 h 25, le 07 février 2016

  • L'ON PEUT CROIRE QUE C'EST LE RESULTAT DE L'ACCORD NUCLEAIRE Où L'IRAN S'EST DÉCULOTTÉ CONTRE DES ENGAGEMENTS REçUS... ET L'ON VOIT CE QUI SE PASSE AVEC LA BÉNÉDICTION DES OCCIDENTAUX... MAIS Où CES DERNIERS SE SONT DÉNUDÉS MAGISTRALEMENT ET N'ONT OBTENU QU'UN ACCORD SUR DU PAPIER QUI NE SERA JAMAIS RESPECTÉ... LA SYRIE ET L'IRAN ONT JOUÉ LE QUITTE OU DOUBLE ET À CE MOMENT ILS SONT LES VAINQUEURS... L'ABRUTISSEMENT SE PAIE !!! QUE GARDE L'AVENIR ? ON LE VERRA PROCHAINEMENT... TOUT PEUT ENCORE ÊTRE RENVERSÉ...

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 59, le 07 février 2016

  • LES ALLIES INTERNATIONAUX ONT INTERROMPU LEURS LIVRAISONS D,ARMES AUX REBELLES... QUOI DE PLUS CLAIR DE LA -CONNIVENCE- MASTODONTO/OURSIENNE SUR CE QUI SE PASSE EN SYRIE... IL RESTE A VOIR SI L,ENTENDEMENT DES DEUX GRANDS C,EST UNE SYRIE DEMOCRATIQUE AVEC RESPECT DE GENEVE 1 ET DES DECISIONS DE L,ONU... CHOSE LA PLUS PROBABLE POUR COMPRENDRE LE SILENCE ET L,ACCORD DES OCCIDENTAUX ! OU LE DEMEMBREMENT DES PAYS DE LA REGION VIENT DE COMMENCER... DANS CE CAS LE TOUR DE CEUX QUI SE CROIERAIENT VAINQUEURS VA ARRIVER AUSSI... AUCUN PAYS DE LA REGION N,ECHAPPERAIT AU DEMEMBREMENT...

    LA LIBRE EXPRESSION

    09 h 52, le 07 février 2016

  • C'était une évidence.... depuis des mois les groupes djihadistes ,,, affublé du nom de "rebelle", (appellation de circonstances), ne pouvait exister que dans les zones urbaines ,évidement pratiquer la guérilla urbaine c'est plus "facile" pour ,tenir des positions , hélas la plupart du temps , s'eit la population qui trinque ,(il y a pas longtemps, la guerre des palestiniens contre le Liban en fut ,une démonstration tragique ..), si les canaux d'approvisionnements ne sont pas accessible l'affaissement de ce genre de groupes armés est inéluctable ...

    M.V.

    09 h 43, le 07 février 2016

  • olj/afp/sarah hussein Article orienté , truffé de désespoir mielleux, non objectif qui continu à entretenir l'illusion par des mensonges éhontés qui le complot initié en 2011 était un soulèvement pacifique, qu'au final les terroristes gentils vont tomber dans la gueule du loup russe à cause d'un refus des occidentaux ' qui font parties de ce complot ne les ont pas aidé, ce qui est absolument mensonger. 500 M usd partis en fumée quand les us ont essayé de constituer une armée de 5000 hommes qui ont fini sur le terrain à 3. Les autres avec armes et bagages ont rejoint les bactéries salafisteswahabotes. Dans le fond , ces alliés qu'on accuse de non assistance et de lâcheté, en ont eu marre des mensonges, des corruptions au sein de ce groupe qui n'a brillé que dans des palaces entre Istanbul Paris et djeddah. La vraie mère de la Syrie, le héros Bashar ne l'entendait pas de cette oreille, les faits lui ont donné raison .

    FRIK-A-FRAK

    08 h 04, le 07 février 2016

  • Une analyse et une conclusion claires : "La Russie et l'Iran occupent le territoire syrien". Rien n'est plus vraie que cette affirmation du directeur de l'agence de presse Shahba, Mamoun al-Khatib. Quel honneur vraiment pour un régime des plus criminels du monde de tous les temps d'avoir détruit la Syrie jusqu'à la dernière pierre et le peuple syrien jusqu'au dernier homme, livrant le pays au final à la botte russe et la botte iranienne !

    Halim Abou Chacra

    06 h 41, le 07 février 2016

  • Si Moscou affirme viser le groupe jihadiste État islamique (EI), analystes et militants, estiment que les Russes ciblent surtout les rebelles non-jihadistes pour renforcer le régime Assad. qu'est ce qu'on disait ?!?! et voila démontrant tres justement la connivence US avec le russe .. et je ne crois pas que les russes vont laisser les US se débattre avec l'EI cela voudra dire que tout son engagement envers la syrie ne sera pas complete meme s'il existe une syrie utile

    Bery tus

    04 h 03, le 07 février 2016

  • c est comme la guerre civile espagnole,FRANCO fut vainqueur avec l aide de l allemagne nazie etde l italie fasciste,et la republique espagnole trahie par l union sovietique et la passivite de la france grande bretagne et etats unis...ASSAD pourra meme se payer le luxe une fois la guerre terminee,d assassiner 200 000 opposants comme le fit FRANCO afin de nettoyer completement le pays....et rester au pouvoir jusqu a sa mort en 2050.

    HABIBI FRANCAIS

    02 h 52, le 07 février 2016

Retour en haut