X

À La Une

Bassil à la tête du CPL : Aoun restera "notre président aujourd'hui et pour l'éternité"

Liban

Le ministre des Affaires étrangères nommé d'office à la tête de la formation.

OLJ
27/08/2015

Le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, nommé d'office jeudi à la tête du Courant patriotique libre (CPL), a dévoilé son programme politique au Palais des congrès de Dbayé, dans le Metn.

Entourés de ses colistiers l'ancien ministre Nicolas Sehnaoui et Rommel Saber, le ministre s'est efforcé à resserrer les rangs des militants du CPL en se référant sans cesse au fondateur du parti. "Michel Aoun est notre garantie et nous serons votre garantie", a déclaré M. Bassil. "Le général fondateur restera notre président aujourd'hui et pour l'éternité. Il restera notre fierté et notre guide", a-t-il poursuivi, sous les applaudissements des militants du CPL présents dans l'assistance.

En allusion à l'accord interne qui a conduit le député Alain Aoun à se retirer de la course à la présidence du CPL, le ministre a assuré que "le consensus est une des formes de la démocratie à laquelle nous aspirons". "Nous nous sommes entendus pour rendre le CPL encore plus fort. Nous ferons appel au consensus au sein du CPL et pour la présidence du Courant", a-t-il expliqué.

Gebran Bassil a adressé ses piques les plus dures, sans les nommer, aux "adversaires" du CPL. "Ils attaqueront et tenteront de nous éliminer avec l'épée des jihadistes, a prévenu le futur chef du Courant, qui sera nommé d'office le 20 septembre prochain. "Ils essaieront de bloquer nos projets mais nous résisterons et nous les ferons appliquer", a-t-il conclu, sous les applaudissements des militants du CPL.

 

(Lire aussi : Alain Aoun et Gebran Bassil : Les chrétiens cherchent un partenariat fort au niveau politique)

 

Jeudi à midi, le dépôt des candidatures à la tête du courant aouniste a été clos. Deux listes ont été présentées : celle de M. Bassil et celle d'un membre du parti, Ziad Bayeh. Les deux vice-présidents sur la liste de M. Bayeh étaient Farès Louis et Elie Maalouf. Ceux sur la liste de M. Bassil sont l'ancien ministre Nicolas Sehnaoui et Rommel Saber. Le CPL a précisé que la liste de M. Bayeh, présentée à 11h, a été invalidée en raison d'un manque de documents requis. Sans rival aux élections, initialement prévues le 20 septembre, M. Bassil est donc nommé d'office, a souligné le CPL.

Le 20 août, le général Michel Aoun avait annoncé un accord interne qui prévoit le retrait de la candidature du député Alain Aoun, qui était en lice pour le poste et faisait office de premier rival à M. Bassil. Michel Aoun, qui avait réuni les deux rivaux à Rabieh, avait affirmé qu'"il n'y a pas de perdants suite à cet accord. Tout le monde est gagnant car celui-ci émane de la volonté de la majorité écrasante".

Alain Aoun, avait de son côté publié un communiqué confirmant son retrait, estimant que "les conditions nécessaires à la protection du processus électoral démocratique n'étaient pas réunies, ce qui met en avant des divisions internes à venir qui auraient menacé l'unité du CPL après le scrutin".

Quant au rôle du général Aoun au sein du CPL, Antoine Nasrallah, cadre de la formation, avait affirmé à L'Orient-Le Jour que Michel Aoun "aura le rôle de guide, de garant au sein de la formation. Il est toujours le chef du bloc parlementaire du Changement et de la réforme et sera présent pour trancher tout litige au sein du CPL".

 

 

Pour mémoire
Après le camouflet de Mokbel, le CPL dans l'embarras

Lire aussi
Les aounistes se déchaînent

Abou Jamra : Le « moi ou personne » de Aoun relève de l'hérésie

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Yâââï, n'challâh yâ äadrâh !

Dounia Mansour Abdelnour

Iznogoud-Aoun nomme son successeur en évitant les élections au sein de son parti et vise le même scénario pour la présidence de la république. Cela s'appelle la démocratie à la Iznogoud-Aoun. Mais pourquoi a-t-il évité les élections au sein de son parti tout comme il sabote l'élection présidentielle ? La vérité, c'est qu' il érige des règles et il les enfreint. Deux poids, deux mesures. Encore de la duplicité.

Bery tus

LE pire c'est qu'il a fsit la majorité de sa base sous le slogan d'être contre le féodalisme politique ... Et voilà qu'il écarte son neveu (qui de source sûre etsit donner largement gagnant sur bassil) Alain Aoun ... Plus tard il trouve une excuse simpliste pour écarter l'autre candidat !!

CBG

un simple politicien qui pédale dans le vide en pensant y arriver.... il n'ira pas loin...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

AL ISLAH WA AL TAGHYIR... NOMINATION DU GENDRE... ET LES MOUTONS CPL DE SUIVRE ET DE BELER...

M.V.

Et comment le problème national urgent , du traitement des ordures.... va t'il trouver une solution citoyenne efficace avec cette nomination....?

Bery tus

Haha l'un encore plus fou et S...E que l'autre !! Je donne libre cours à votre imagination pour deviner le mot lool

IMB a SPO

Un clown gesticuleur a la place d'un clown gaga ...quelle rigolade!

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Und "Rommel"....

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Heil" Mâräoûn !

Beauchard Jacques

C'est un "président d'honneur" son avenir est garanti!

LIBAN D'ABORD

FELICITATIONS M BASSIL

Ministre pour l'electricite pendant des annees , budget a gogo et rien n'a ete fait sauf avoir quelque electricite de bateaux Turk au lieu d'une vrai station

Un ami place a la tete de l'electricite pour ne pas perdre la main sur ce budget dans ce gouvernement

Bravo M le ministre ( ? ) qui boycotte maintenant les conseils de ministres pour sauvegarder le "droit " des Chretiens evidement car a part lui, il n y a pas d'autre Chretiens dans le ministere qui sont digne de ce nom

Un vrai programme en perspective

ACQUIS À QUI

Un parti d'avenir se met en place et en ordre de bataille pour des victoires à venir, face à l'incompétence et à la corruption , d'en face !

Halim Abou Chacra

"Bassil nommé d'office à la tête du CPL" ? Raison de plus pour dire qu'après le général Aoun il n'y aura plus de CPL. Grand dommage !

Le Herisson

Plus "democratique" que ca, tu meurs......
On pourrait citer le proverbe fais ce que je dis mais ne fais pas ce que je fais!

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des messages indirects entre la Syrie et des pays arabes résonnent à Beyrouth

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué