X

Liban

Abou Jamra : Le « moi ou personne » de Aoun relève de l’hérésie

OLJ
19/08/2015

Le chef du Courant indépendant, le général Issam Abou Jamra, dissident du Courant patriotique libre (CPL), a adressé hier un message au secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, soulignant qu'en religion, que ce soit dans le christianisme ou l'islam, le « passage obligé » est le Nouveau Testament ou le Coran, et dans la vie politique, particulièrement dans l'élection présidentielle, le « passage obligé » est la Constitution.
« Nous refusons toute dictature dans l'élection d'un chef de l'État », a ajouté le général Abou Jamra, en référence aux propos tenus vendredi dernier par Hassan Nasrallah considérant que le chef du CPL, Michel Aoun, est un « passage obligé » vers la présidence.
« La valeur des hommes, qu'ils soient députés ou non, réside dans leurs actions. Pour que l'un d'entre eux devienne président de la République, il faut qu'il soit élu par le Parlement, conformément à la Constitution », a-t-il dit, appelant les députés du CPL et du Hezbollah à se rendre au Parlement pour élire sans délai un chef de l'État.
Se penchant sur la reconduction du mandat du commandant en chef de l'armée, Jean Kahwagi, M. Abou Jamra a noté que « depuis l'indépendance, l'armée libanaise est connue pour le calme qui l'entoure ». « Jamais la nomination d'un commandant en chef n'est passée par la rue et les manifestations, a-t-il dit. Le "moi ou personne" du général Aoun, ou encore le "mon gendre ou personne" relève de l'hérésie. Cela ne fait que détruire l'armée et le pays. »
Par ailleurs, le général Abou Jamra s'est entretenu, hier, avec l'ancien Premier ministre et chef du bloc parlementaire du Futur, Fouad Siniora.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

AVEC LE NOMBRE DE CEUX QUI DESCENDENT DANS LES RUES... À SA DEMANDE... PIÈTRE REPRÉSENTATIVITÉ !!!

Ali Farhat

N'attisez pas le feu mister abou jamra. il ne s'agit pas d'une partie de mechwi quand meme.. mais de la présidence du Liban! Monsieur Aoun est le plus populaire auprès de sa communauté et auprès des Libanais en "Général".. Hérésie?? Vous ne manquez pas d'audace.

Dounia Mansour Abdelnour

Moi ou personne. Ça s'appelle de la mégalomanie aigue.

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Le voilà qui s'enflamme, Abou One.... Ttison !

Ma Fi Metlo

Sauf si un jour ( très proche inshallah ) ça sera lui and nobody else ( inshallah ).

Le Faucon Pèlerin

Ce n'est pas de l'hérésie, cela avait commencé par de la cleptomanie en 1990, devenue maintenant de l'Alzheimer combiné avec le Parkinson. A 83 ans, tout peut arriver.

Pierre Hadjigeorgiou

Sage personnage. J’espère que plus de partisans Aounistes le suivent avec le temps. Il a au moins de la jugeote le Père Braise!

Tony BASSILA

M. Abou Jamra a raison et je l'en félicite. Maintenant, au camp du 8 Mars d'assurer l'intérêt des Chrétiens en particulier et de tous les Libanais en général, en se rendant au Parlement pour élire démocratiquement un nouveau Président.

Yves Prevost

" Le "moi ou personne" du général Aoun, ou encore le "mon gendre ou personne" relève de l'hérésie." En fait, cela relève surtout du traitement psychiatrique!

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Et dire, qu'à Bääbdâh, il s'était bagarré avec lui le jour de leur fuite, pour savoir lequel d'entre eux raflera les 35 millions d'USD !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des menaces... et des négociations

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.