L’édito de Élie FAYAD

Au nom de tous les chrétiens !

L’édito
Élie FAYAD | OLJ
11/08/2015

Gebran Bassil n'y va pas de main morte : pour lui, le salut de la chrétienté mondiale dépend du sort des chrétiens d'Orient. Rien de moins. Soit... mais en livrant cette réflexion, hier, le ministre aouniste des Affaires étrangères ne semblait guère être préoccupé outre mesure par les causes profondes de la courbe tragiquement descendante de la démographie chrétienne dans la région. Quelque chose dans sa démarche et dans son propos montrait qu'il était bien plutôt mû par des considérations intérieures.

Certes, le discours de M. Bassil est resté plus ou moins confiné à des généralités, évoquant « une bataille existentielle » menée par les chrétiens libanais pour assurer leur pérennité. Mais, étant donné le contexte actuel, si l'on s'amuse à remplir les pointillés, en forçant un petit peu sur la caricature, cela donnerait à peu près ceci : que la volonté de Michel Aoun soit respectée dans l'affaire des nominations militaires et la chrétienté dans le monde serait au meilleur de sa forme...

Excessive, la conclusion ? Elle l'est, sans doute. Mais elle a au moins le mérite de projeter la lumière sur le problème que pose l'identification totale qui est faite systématiquement par le Courant patriotique libre entre ses revendications, d'une part, et ce qu'il nomme « les droits des chrétiens », de l'autre.

Bien sûr, le poids parlementaire du bloc aouniste lui confère une qualité représentative au plan chrétien que nul ne saurait contester. Cela ne signifie pas pour autant que tout ce qui émane de cette formation équivaut à un nouvel évangile. Il arrive que dans le jeu politique courant, un parti soit mis en minorité au sujet d'une quelconque affaire. Cela n'autorise pas ce parti, aussi représentatif qu'il soit, à parler de « droits chrétiens spoliés » et encore moins de « coup d'État ».

Or l'affaire de la nomination d'un remplaçant voulu par le CPL à l'actuel commandant en chef de l'armée, pour importante qu'elle soit, et surtout pour légitime que soit la demande du CPL d'un point de vue démocratique, reste tout de même une quelconque affaire, pour ne pas dire une affaire quelconque, au vu des défis autrement plus pressants qu'affronte aujourd'hui ce qui reste de la République libanaise.

Mais dans la démarche aounienne, il y a plus grave encore : le chef du CPL ne veut voir que la main du courant du Futur derrière le « coup d'État » visant selon lui les chrétiens, comme s'il avait décidé de se remettre à creuser le fossé entre sunnites et chrétiens, une tâche interrompue juste le temps de voir si des bazars étaient possibles avec la formation haririenne. Ce faisant, Michel Aoun ignore délibérément l'effarante tartufferie dont fait preuve le Hezbollah à son égard. D'un côté, le parti de Dieu verse des larmes de crocodile sur le sort que l'adversaire réserve à son allié, et de l'autre il ne fait rien en Conseil des ministres, mais alors strictement rien, pour empêcher les « coups d'État » à ses dépens.

Au final, il faut noter qu'avec Michel Aoun, l'expression « faire feu de tout bois » trouve une application quasi quotidienne. Que cela résulte d'un trait de caractère ou bien d'une tactique politique n'a que peu d'importance. Le véritable problème, c'est qu'à partir du moment où il bénéficie d'une importante audience chrétienne, les conséquences de ses actes et décisions se répercutent forcément sur ses coreligionnaires, qu'ils soient d'accord ou pas avec ses fuites en avant.

Ainsi, s'il réussit à mobiliser ses partisans sans pouvoir changer la donne, c'est grave pour les chrétiens, et s'il ne réussit pas à faire bouger la rue, c'est tout aussi grave.

Décidément, avec cet homme, le destin des chrétiens libanais se résume jusqu'ici à un seul mot : déconfiture !

Élie FAYAD

À la une

Retour à la page "L'édito"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Pierre Hadjigeorgiou

Lorsqu'on se donne corps et âme aux ennemis du pays, il n'y a aucune raison de chercher a critiquer autrui mais seul les contrevenants. Par contre, lorsque nous sommes la principale raison de la déconfiture des Chrétiens du Liban, nous nous devons d'etre moins arrogants et surtout ne pas chercher a parler au nom de ceux que nous avons détruit, volé et spolié de leurs droits a cause de nos co....es, mais au contraire, on se fait petit, humble et nous nous taisons!!! Alors Général, Bassil et tous les autres, taisez vous!!! Basta!!!

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

"Au nom de tous les chrétiens". Non ! Au nom de tous ses "propres oranges chréti(e)ns" à lui plutôt.

Le Faucon Pèlerin

Le nombre des députés chrétiens du CPL... Voyons un peu : Dans le caza de Jbeil, sans l'apport chiite du Jord, le CPL n'aurait obtenu aucun député maronite et ainsi au caza de Baabda, au caza de Jezzine...
Un peu moins d'arrogance, s'il vous plait !

RE-MARK-ABLE

Vous connaissez l'histoire du village qui décide de bannir un homme parce qu'il portait un tablier , et que cela donnait l'impression que c'était une jupe , et sur un homme ça ne faisait pas assez exemplaire ?

Le jour d'après , on s'était rendu compte qu'on avait chassé le seul boulanger du village .
Plus de pain pour le pauvre peuple qui n'avait pas assez réfléchit !

Hitti arlette



Critiquez ou jugez ne serait ce qu une fois l autre partie pour montrer un tantinet d impartialite. Vous ne vous adressez pas helas a une seule tranche de lecteurs. Il ya les autres qui sont exasperes de vos tocs.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

JE RÉPÈTE QUE LE GÉNÉRALISSIME PARAVENTISSIME A RAISON SUR BEAUCOUP DE CHOSES EN CE QUI CONCERNE LES DROITS DES CHRÉTIENS... À COMMENCER PAR LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE POSTE QU'IL A LUI-MÊME AFFAIBLI PAR SES ATTAQUES CONTRE LE PRÉSIDENT SLEIMANE "UN VRAI LIBANAIS" ET PAR SON BOYCOTTAGE DES ÉLECTIONS AVEC SON FAMEUX "OU MOI OU PERSONNE". SES ATTAQUES ET SES ACTES CONTREDISENT SES RÉCLAMATIONS EN FAVEUR DES CHRÉTIENS ET LES AFFAIBLISSENT DE PLUS EN PLUS. S'IL VEUT VRAIMENT LE BIEN DES CHRÉTIENS CELA COMMENCE PAR DIALOGUE, ENTENTE ET UNITÉ DES RANGS. LES TROIS AUTRES BREBIS GALEUSES SEMBLENT L'AVOIR COMPRIS. IL NE RESTE QUE LUI, LA BREBIS GALEUSE PAR EXELLENCE, QUI FAIT GRAND TORT AUX CHRÉTIENS. RIEN QUE DANS SES ATTAQUES CONTRE LE GÉNÉRAL KAHWAJI Où IL PARLE DE TRIPOLI ET DE ERSAL... SANS NOMMER AILLEURS... EST UN EXEMPLE DE LA DIVISION QU'IL SÈME DANS LE PAYS ! ET DU TORT QU'IL CAUSE AUX CHRÉTIENS. GÉNÉRALISSIME PARAVENTISSIME, SI VOUS NE CHANGEZ PAS DE VOCABULAIRE ET DE BOUSSOLE, AU MOINS DE TACTIQUE,
L'HISTOIRE VOUS QUALIFIERA DE FOSSOYEUR DE LA CHRÉTIENTÉ AU LIBAN... CAR IL NE SUFFIT PAS SEULEMENT D'AVOIR RAISON EN SES RÉCLAMATIONS MAIS DE N'AVOIR PAS TORT DANS SES PAROLES ET ACTES... OR... VOUS AVEZ ÉNORMÉMENT TORT !!!

Halim Abou Chacra

D'un côté : les droits des chrétiens c'est la réalisation de mon ambition et celle de mes gendres. D'un autre côté : le salut des chrétiens passe par leur appartenance, derrière le Hezbollah, à l'axe (sectaire) Iran-Syrie des Assad. Deux équations totalement arbitraires et absurdes ! Un problème énorme qui se pose et s'impose au Liban, en particulier à ses chrétiens.

Bery tus

Ainsi, s'il réussit à mobiliser ses partisans sans pouvoir changer la donne, c'est grave pour les chrétiens, et s'il ne réussit pas à faire bouger la rue, c'est tout aussi grave.

mais comme vous le dites si bien, sa formation ne fait en aucun cas la majorite absolue (peut etre sur le plan libanais, mais sur le plan chretien certainement pas) donc si il n'arrive a rien bouger ce sera juste une defaite ou faute politique grave et les concequences seraient la diminution de sa base !!

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà du ton violent, Nasrallah et Hariri maintiennent entrouverte la porte des négociations...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué