X

Liban

Samir Kassir ou l’éternel printemps de la pensée

Hommage
OLJ
02/06/2015

Il y a dix ans, Samir Kassir périssait dans un attentat à la voiture piégée, en plein cœur de Beyrouth, sa ville bien-aimée. Depuis, l'homme à la pensée éternellement fleurissante est entré dans la légende comme le héraut du printemps arabe et la promesse toujours renouvelée d'une « intifada dans l'intifada », pacifique, civile, démocratique et plurielle, au pays du Cèdre.

 

Au menu de notre édition :

 

Printemps dans le printemps, l'analyse de Michel Hajji Georgiou

Dix ans plus tard, Gisèle Khoury est certaine : « Samir Kassir a gagné », l'interview de Gisèle Khoury par Sandra Noujeim

Beyrouth n'oublie pas le chevalier du printemps, le reportage de Béchara Maroun

La nécessaire intifada..., la tribune de Samir Frangié

Quand lucidité et perspicacité résistent à l'épreuve du temps, la tribune de Ziad Majed

Ce prospecteur de vérité..., la tribune de Chawki Azouri

Diplomatie malade ? SOS culture !, l'article de Maya Ghandour Hert

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UN PRINTEMPS QUI PERDURE SEULEMENT DANS LES ESPRITS DE LA POPULACE... L'ABRUTISSEMENT S'ÉTANT... PAR INTÉRÊTS OU PAR COUARDISE... REPLIÉ DE L'ACTION AUX PAROLES EN L'AIR...

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Considérant que la libération des Arabes doit être l'œuvre des Arabes eux-mêmes ; que cette lutte n'est pas 1 lutte pour de nouvelles dictatures, mais pour l'établissement de nouveaux droits et l'abolition de tout despotisme. Que son assujettissement au détenteur autocrate du pouvoir est la cause 1ère de servitude, d'avilissement intellectuel et de dépendance politique dans ces kottors-contrées. Que, par conséquent, sa libération politique est le grand but auquel toute Printanière arabe doit être subordonnée comme moyen. Que tous les efforts tendant à ce but ont jusqu'ici échoué, faute de solidarité entre les révolutionnaires dans le même pays et d'1 fraternisation Printanière entre les révolutionnaires de ces divers pays. Que l'émancipation de l’Arabe, n'étant 1 problème ni local ni national, mais supranational, embrasse tous ces pays dans lesquels existe sa société moderne et nécessite, pour sa solution, le concours de tous les Arabes Printaniers. Que ces Printanières qui viennent de naître, tout en réveillant de nouvelles espérances, donnent 1 solennel avertissement de ne pas retomber dans les vieilles querelles et de combiner le + tôt possible ces efforts révolutionnaires encore isolés ! Pour ces raisons, Samir considère que ces Révolutions stipuleront que tous ces Printaniers reconnaîtront dorénavant comme base de leur comportement les uns envers les autres sans distinction de couleur, de croyance et de nationalité : La Justice, la Morale et la Vérité. Vive la Cédraie !

Sabbagha Antoine

Samir Kassir grande perte pour le Liban . Une légende qui nous peine toujours .

Soeur Yvette

Il est ne plusieurs...une perte...

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants